Articles

Le terrible été 2017

Image
Oh je sais ce que vous allez dire : de quoi se plaint-elle la Catwoman, depuis sa Corse ? Elle n'a pas le froid et la pluie. Que vient-elle pleurer sur son été ? En plus, elle rentre juste de vacances. Vraiment, il y en a qui ne sont jamais satisfaits ...
Alors, oui, je mesure ma chance. J'ai eu 4 semaines de vacances et dans une semaine, je serai en route pour retrouver mes mômes (tu vois, le moral est déja remonté depuis hier, sur ce point) et l'été touchera à sa fin. Ou presque. Oui, j'ai de la chance parce-que, sur mes 4 semaines de vacances, c'est l'impression de beau temps qui prédomine. J'ai de la chance parce-qu'on n'a pas mauvais temps, on n'a pas froid non plus.
C'est un bien bel été que nous avons, qui répond parfaitement à ma définition de l'été: chaud et sec. La pluie est aux abonnés absents. 
Alors, de quoi je me plains ? Pourquoi ce titre provocateur ?
Ce titre est là parce-que je me demande tout simplement combien de tem…

Et ce moment

Image
Les premières années, c'est dur, on compte les jours, les heures et les minutes. On se réveille en se disant "plus que X heures à tenir", on se couche, après une journée qui a ressemblé à des siècles, en se disant "plus que Y heures à tenir", et "X - Y" est ridiculement petit face à tout ce qu'il reste à tenir, et les années que l'on vient de traverser.
Et puis au fil des années, cela semble nettement moins insurmontable, voire on voit arriver cette période avec un certain soulagement, une certaine impatience. Dans cette attente, chaque fois qu'il y a un désagrément, on se dit "repense-z-y au mois d'août quand tu languiras".
Repense aux cris. Aux oreilles qui ont mal. Aux disputes. Aux désobéissances. À tout ce qui te gonfle Les 11autres mois.
Repense-s-y.
On essaie mais en fait, il y a toujours ce moment, où la fatigue aidant, non, on ne pense pas à tout cela mais plutôt à la collègue qui n'a jamais, jamais, jamais, ren…

Le jour où le temps est devenu fou

Image
On vient tout juste de passer la moitié de 2017, il serait peut être temps de faire un petit point météo, vous ne trouvez pas ? Surtout que, je ne sais pas pour vous, mais moi je la trouve bizarre cette année, comme si le temps était devenu fou, à fond dans les extrêmes ...
Je vais vous faire un topo rapide de ce qu'il s'est passé ici ces six derniers mois et après on en reparlera. On a commencé l'année dans le froid : début janvier, les étangs sur les côtes corses gelaient ... on n'avait pas vu ça depuis des décennies. On a enchainé sur la neige : 1m, 1.50m par endroits, et elle est tombée bas ... pareil, pas vu ça depuis des lustres, c'étaient les étudiants à Corte qui étaient contents ! Nous aussi et, pour la première fois depuis plusieurs années, on a pu aller à la luge avec les enfants.
Puis on a enchainé sur la pluie : des litres et des litres d'eau. C'est bien simple, chaque fois que je tentais de descendre à Porto-Vecchio, la ville était sous l'…

Sardaigne - Ozieri à Cala Gonone

Image
On continue notre voyage à travers la Sardaigne. Après une douce nuit au bord du lac de Coghinas, nous remballons nos affaires et prenons la direction de Cala Gonone où j'ai vu qu'il y aurait des grottes à visiter. 

Nous profitons des paysages vallonnés et admirons la diversité Sarde : il y a une agriculture variée, qui semble se rapprocher de la polyculture (ils font par exemple les foins dans leurs oliveraies, chose que je ne vois jamais en France, ni même en Corse), l'industrie existe et notamment l'exploitation du fameux liège. Nous ne voyons guère de gaspillage d'eau sur cette île qui compose depuis le début de son histoire avec les sécheresses estivales. 
Mais je crois que ce qui nous frappe le plus, c'est l'omniprésence des éoliennes : la moindre crête en est hérissée. Clairement, encore une fois, on a des leçons à prendre sur les Sardes.

En chemin, nous nous arrêtons quelques instants à Ozieri, petite bourgade installée à flanc de colline, en amphi…

Leur bonheur avant tout

Image
Il nous a dit : "Moi, je suis amoureux d'Alexandre, et de Noël, et de Lise, ..." Ce n'était pas très sélectif. Il y avait plus de garçons que de filles mais quand dans une classe, il y a 2 filles et 13 garçons, c'est normal. Et ça ressemblait plus à la liste de ses amis qu'autre chose.
Quelques semaines plus tard, il nous a affirmé qu'il se marierait avec Alexandre ... Entre-temps, il réclamait que je lui fasse une robe, comme à sa sœur. Il met désormais son kilt tous les soirs. Mais je n'ai pas osé lui faire une robe.
Au début, je trouvais ça mignon, et amusant. Et puis, je me disais aussi que nous faisions bien notre travail. Que notre fils avait intégré à 4 ans qu'il pouvait être amoureux de la personne qu'il voulait, garçon ou fille. Et vue l'absence de réaction de sa sœur à toutes ses affirmations, nous faisions vraiment bien notre travail : ils l'ont tous les deux intégré.
C'est formidable. Et bien entendu, tout ce qui compt…

Et le temps qui passe. Et le temps qui court

Image
Hier encore, la petite des voisins était au chaud dans le ventre de sa mère. Hier encore, mon Catboy me faisait éclater à jamais le ventre. Hier encore, je pestais contre ce satané voisin qui nous réveillait Batgirl toutes les 2h et je lui préparais un cadeau spécial pour sa prochaine nuit de beuverie.
Demain, la petite des voisins fera sa rentrée en maternelle. Demain, Catboy entamera sa dernière ligne droite de maternelle supérieure. Demain, ma Batgirl attaquera sa dernière "relation" avec un maitre : 3 ans avec le même instituteur, dernière ligne droite avant le collège. Où sont passées toutes ces années ?
Début mai, dépités, nous reculions notre date de départ en vacances. Le 9 juillet nous semblait si loin. Comment allions-nous tenir jusque là ? Je n'ai pas vu le temps passer. Comment vais-je faire tenir tout ce que je veux dans les quelques minutes qui me restent ?
J'ai procrastiné en beauté et tant de choses à faire. Du travail et du terrain. Préparer les vaca…

Nuits d'été

Image
L'été est arrivé. Ce n'est pas dans mes habitudes de me plaindre de la météo, sauf quand il pleut depuis ... au moins ... 2 jours ... Mais bon, la pluie, je ne sais plus de quand date la dernière fois que nous l'avons vue. Un mois ? Plus ? Un petit peu moins ? Ah oui, il est tombé 3 gouttes dimanche qui n'ont même pas réussi à coller la poussière.
Bref, l'été est là et il ne pleut pas. Je n'ai donc aucune raison de râler.
La chaleur ? J'ai choisi de vivre en Corse, alors tu imagines bien que la chaleur est mon amie. D'autant plus quand je vois les températures que nous avons en ce moment et que l'ensemble du Pays Ami se tape ... On sortirait presque la doudoune. La canicule, ce n'est pas pour nous. Mais rassurez-vous : quand l'épisode se terminera sur le Continent, nous les températures resteront là et continueront tranquillement à monter, doucement mais sûrement.
Tant qu'il reste un peu d'air la nuit, pour rafraichir la maison, ça …