A quoi servent les féministes ?

On entend plus parler des féministes sur les histoires de Miss France et autres conneries dans le genre. C'est vrai, c'est chiant, ça ne ressemble pas à grand chose ce genre de combat.

On peut en avoir marre d'être éternellement repris sur des trucs du style "elle s'est faite violer" (non, elle a été violée) ou la féminisation des termes. Les expressions "avoir des couilles", "casser les couilles" ; les femmes ont des ovaires (chez nous, on a remplacé le terme par "Gonades") ... J'en oublie certainement.

Alors, de nos jours, à quoi servent les féministes ? Tous les combats ont ils été menés et vaincus dans les années 70 ?

Certainement pas. Il y a toujours des inégalités professionnelles : à niveau d'étude égal, postes différents ; à postes égaux, salaires largement différents.

Les féministes aujourd'hui semblent plus se battre pour le droit au maternage que pour la conquête de l'EGALITE de traitement entre hommes et femmes (un de ces quatre matins, je parlerai du super livre de Badinter). Personnellement, je suis pour un véritable congé paternité. Ça me fait hurler quand c'est la femme plutôt que le mec (même niveau de responsabilité au sein du service et l'unité à laquelle il appartient n'est pas en sous-effectif) qui se met à 80 % pour garder les gosses.

Mais les féministes mènent également toujours d'autres combats, ceux que menaient déjà nos mères et grand-mères. Le droit à l'avortement en fait partie. Et oui, aujourd'hui encore, il n'est pas acquis. Je ne parlerai pas ici des fous furieux qui manifestent contre le droit à l'avortement. J'aimerais seulement que ces espèces de connards nous laissent ENFIN libres de disposer de NOS corps et de NOS vies comme on l'entend. Je parle de nos gouvernants et des toubibs qui font tout, sans pour autant abroger la loi Veil, pour limiter la possibilité d'avorter. Il y a déjà le délai légal qui est trop court et puis ces centres IVG qui ferment, faute de personnel, les plannings familiaux qui sont déstructurés. Dans certains cas les femmes qui doivent avorter traversent la maternité pour accéder au centre IVG.

Les toubibs disent aux femmes qu'ils sont là pour suivre une grossesse et non pour l'interrompre. Je suis désolée, les docteurs sont là pour mener à son terme une grossesse dans les meilleures conditions possibles pour la patiente. Le terme d'une grossesse est, à mon sens, tout aussi bien l'accouchement que l'IVG.

Alors que font les féministes pour le droit à l'avortement ? Ils et elles se battent et ont déposé récemment un recours gracieux auprès du 1er ministre pour que les lois soient appliquées et que TOUTES les femmes aient accès à l'IVG si elles le souhaitent. Si ce recours gracieux n'est pas suivi d'effets, les associations (dont le planning familial) iront au conseil d'état. Lire l'article ici (il y a d'autres journaux que l'Huma qui ont relayé l'information).

Voilà à quoi servent les féministes.

Commentaires