Peut on éduquer de la même façon une fille et un garçon ?

L’autre jour, je lisais "Main basse sur l’Éducation Nationale" (très bon livre dont je reparlerai dans quelques temps, quand j’aurai 2 minutes …) et je m’insurgeais contre mes amis les cathos intégristes qui disaient que l’on ne peut pas éduquer de la même manière une fille et un garçon… Quelle bande de cons, vraiment !
Et puis, j’ai lu un article (ICI) qui évoquait le sujet et qui abordait le fait que, non, on n’élève jamais de la même manière une fille et un garçon, même avec la meilleure volonté du monde. Je l’ai lu et je l’ai oublié jusqu’à ce que … je fasse la vaisselle aidée de ma Batgirl unique et préférée.
Et là, je me suis surprise à lui dire que si elle avait la chance de se trouver un mec comme son père ou son grand-père, ce genre de corvée lui échapperait mais que sinon, il faudrait qu’elle "dresse" son homme à lui venir en aide. Oui, je me suis retrouvée à faire un discours sur la condition féminine et le risque de doubles journées si elle n’y prenait pas garde à ma fille de 21 mois. Je me suis alors posée la question : et si c’était un garçon que j’avais, est ce que je lui aurais tenu ce genre de discours ?
Je vois bien comment mes parents nous ont élevés mes frères et moi. Ils ne sont pas arriérés, ni misogynes (loin de là !) et les idées que j’ai, ceux sont eux qui me les ont en grande partie transmises, même si je les ai beaucoup amplifiées. Mais il faut se rendre à l’évidence : l’éducation n’a pas été la même. On a beaucoup insisté auprès de moi sur l’intérêt d’avoir un travail, un poste, de faire une carrière et de gagner sa vie pour ne pas dépendre d’une autre personne et conserver sa liberté. Je ne suis pas sûre qu’ils en aient fait autant pour mes frères !

Alors je me dis que dans un monde idéal, on élèverait nos enfants de la même manière qu’ils soient fille ou garçon. Quand je vais acheter des jouets, je choisis des jeux éducatifs, asexués et si Batgirl est là, je la laisse choisir ce qu’elle préfère. Elle a ainsi un puzzle avec des camions de pompier (les engins de chantier lui plaisaient bien aussi mais je ne voulais en prendre qu’un de puzzle) et un verre Spiderman …
Le problème, c’est qu’on en est encore loin du monde idéal ! Si j’ai réussi à éviter, autant faire que se peut, le rose dans les fringues (j’avais indiqué mon manque de goût pour cette couleur, surtout lorsqu’elle est associée à une fille), je n’ai pas réussi à éviter les cadals empoisonnés que sont (dans l’ordre d’apparition) : Cendrillon (la fausse, pas celle de Téléphone), les poupons, la petite poussette et … la dînette !
Alors, quand je vois ça (et d’autres choses), je me dis que non, je ne pourrai pas élever Batgirl de la même manière que j’aurais élevé un garçon. Il faudra qu’elle apprenne à être autonome, que le travail ce n’est pas en attendant un riche héritier, que le Prince charmant n’existe pas et qu’il peut te plaquer à tout moment pour une autre, ce qu’est la contraception, que les tâches ménagères ne sont pas sa seule propriété, que l’enfantement et l’allaitement ne sont pas une obligation, qu’il ne faut pas se fier aux couvertures des magazines, et j’en oublie certainement beaucoup de choses que je découvrirai au fur et à mesure qu’elle grandira.
Mais au fait, n’est ce pas le rôle de tout bon parent d’enseigner ce genres de choses ÉGALEMENT à un petit garçon ????

Commentaires

  1. Merci pour votre passage sur mon blog! Je n'ai pas eu le temps de tout lire chez vous mais j'en lirai un petit peu de temps en temps .
    Pour cet article, ben j'ai eu 2 garçons, 2 ans et 3 mois, et pour l'instant si petits, je pense que j'aurais fait pareil avec des filles. Mais peut-être après quand les jouets et jeux deviennent sexués, se pose-t-on plus la question du coup.

    RépondreSupprimer
  2. Moi aussi, pour l'instant, je pense que si j'avais eu un garçon, je lui aurais donné la même éducation. Pour moi, ce qui me pose problème en fait c'est que, même si petite, on lui a déjà offert des jeux assez sexués : les cadals que je cite dans l'article n'auraient pas été offert si elle avait été du sexe opposé. Et encore, elle a de la chance : la fille d'une amie (de 4 mois plus jeune) a eu tout le nécessaire pour le ménage (aspirateur and co) et la cuisine ...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?