Bison futé

J'avoue que j'ai un peu de mal à publier cet article vu comme j'ai pris les boules ce matin en arrivant au taf en découvrant tout un tas de conneries ... Mais, comme je n'ai pas envie de m'étendre sur les joies de la vie de fonctionnaire, je mets cette petite lettre que je compte adresser à mon Directeur un jour ou l'autre et que j'ai rédigée hier soir en rentrant d'une longue journée harassante de terrain.

Monsieur le Directeur,

Hier, je suis allée en mission pour vous à l’autre bout du département ; du fait des mauvaises conditions de circulation, j’ai eu tout loisir de réfléchir aux moyens à mettre en place pour améliorer la rentabilité de vos agents amenés à se déplacer sur le terrain …

En effet, comme vous avez pu le constater, les touristes sont arrivés et, par la même occasion, de fortes difficultés de locomotion pour l’ensemble des résidents. Imaginez, nous avons mis 2h30 rien que pour aller jusqu’à Porto-Vecchio, alors que l’on peut facilement envisager le trajet en 1h, maximum 1h30 aller … retour ! Quelle perte de temps ! Du coup, au lieu de visiter une dizaine de stations d’épuration, nous avons dû nous limiter à deux.

Par conséquent, il est impératif de régler ces problèmes, pour assurer une meilleure qualité du service public. Pour cela, j’ai quelques solutions à vous soumettre.

La première serait de mettre en place un permis de circuler sur notre île. Je m’explique : tout touriste souhaitant venir passer quelques jours chez nous serait au préalable soumis à une épreuve de conduite. On met en place un circuit d’une quinzaine de kilomètres comportant au moins 100 virages. S’il met moins de 10 minutes à réaliser ce parcours, il est autorisé à venir avec sa voiture ou à en louer une ; sinon, il devra être véhiculé par un Corse.
L’inconvénient de cette solution est la grogne que cela provoquerait inévitablement chez les loueurs de voiture et les sociétés de ferries … mais que d’emplois créés !

La deuxième serait de réaliser des routes spécialement dédiées aux touristes. Ils auraient alors tout loisir de se traîner à 20 km à l’heure dans les belles lignes droites de 10 m de long et ne gêneraient pas les gens souhaitant travailler.
Je vous l’accorde, il s’agit d’une solution très coûteuse et la DREAL risquerait de nous mettre beaucoup de prescriptions pour protéger des espèces végétales ou animales spécifiques à notre île. Mais qu’est ce qu’un escargot ou une petite fleur à côté de tout cet emploi créé ? Et quelle amélioration de notre qualité de vie à tous de mars à octobre !!!!!

La troisième solution, certainement la moins onéreuse serait d’équiper toutes nos voitures de service de tapettes à mouche et de pelles à tarte géantes. Effectivement, les tapettes à mouche nous serviraient à assommer les véhicules lents et les pelles à tarte à les déposer délicatement sur le côté, le temps que nous puissions passer sans risque et sans énervement.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Directeur, de mes salutations distinguées.

Catwoman

 Allez le touriste, elle est droite cette route, on peut bien la faire à 120 ...



Commentaires

  1. Bon tout ça pour dire que je peux appliquer ça dans MA région et j'y ajouterais "interdire les voitures électriques le week-end parce que juste ça fait chier". Bref. Toujours est-il que j'ai besoin du mail de ton mec parce que je prépare une surprise... magalimolle@yahoo.fr

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?