Régime's victime

Pour différentes raisons (notamment 10 kgs de plus qu'à 20 ans et une bouée de sauvetage pleine de vergetures et archi moche), j'ai décidé d'entamer un régime. Et dans tout régime, il y a des personnes qui facilitent la tâche et d'autres non ! Le mien ne déroge pas à la règle ...

Qui facilite ?
Ma chère rejetonne, ma fifille unique et préférée : la bien nommée Batgirl !
Cette tendre enfant finit son assiette et en veut plus, on prend donc dans mon assiette (les tomates, le fromage, etc.). Mais ce n'est pas tout, le matin, elle vient s'installer sur mes genoux et se prend pour l'État : elle taxe, elle taxe et elle taxe. Un peu de jus d'orange, un peu de compote et surtout ... tous les fruits secs de mon bol de céréales (raisins, papaye, ananas), au bout du compte, il ne reste que le muesli (Miam !). Heureusement que je n'avais pas de pépites de chocolat dans mes céréales sinon, elles y seraient toutes passées (c'est ce qu'elle cherchait à la base) ... Il n'y a qu'une chose qu'elle ne me taxe pas, c'est mon thé. Et je passe sur sa flemmingite aigüe et chronique qui veut qu'en promenade, elle fait 5 pas toutes les 1/2h et se fait (au choix) porter ou pousser.
Il n'y a pas à dire, cette gosse est charmante !

Qui complique la tâche ?
Mes collègues et le rituel du café. Un exemple ? Ce matin, il n'y avait pas moins d'une grosse boite de Brownies (qui m'avaient l'air forts bons), un marbré au chocolat, des biscuits et des œufs de Pâques.
Dans ces cas là, le café devient une véritable épreuve de force entre ma volonté de ne plus ressembler à un tas de graisse qui ne peut plus entrer dans ses vêtements et ma gourmandise.
Du coup, j'écourte de plus en plus ma pause café. C'est mon chef qui va être content !

Commentaires