Amère fête des pères

On se rencontre.
On se plait.
On s'aime.
...
On a des enfants ensemble.
...
Et puis la vie passe et l'amour aussi, il se tasse et trépasse.

Un jour l'un de nous deux décide de s'en aller, de rompre et de reprendre sa liberté. Retrouver une vie, seul ou à deux, sans conflits.
Et là, le drame commence. Les enjeux de cette guerre sans merci et malheureusement si banale ? Les biens en commun : l'argent, les meubles, la maison, les enfants.

Ces enfants, parlons en justement. Jusqu'à ce jour, ils étaient des êtres humains. Jusqu'à ce terrible jour, ils avaient une maman ET un papa.
Maintenant, ils ne sont plus rien d'autre que des objets, des objets que l'on veut garder rien que pour soi. Le but ultime de la séparation. Un objet doté de la parole et du pouvoir suprème : celui de faire horriblement mal à l'autre. Alors, on s'en sert, on en use et en abuse.
Un enfant, c'est un petit être humain au cerveau particulièrement maléable et influençable, un petit bout qui veut faire plaisir à ses parents. Alors, si on lui dit que l'autre est un salaud (une salope) qui vous a rendu(e) très très malheureux(se), et qu'à cause de lui, on veut mourir, cet enfant, naturellement, va détester cet autre parent. C'est normal et humain.

Mais cet enfant va aussi souffrir, encore plus que dans une séparation "normale", il va être marqué à vie : il a perdu un papa ou une maman dans cette histoire.

Est-ce élever un orphelin qu'on veut ?

Aujourd'hui dans ces guerres que sont les divorces / séparations, ce sont majoritairement les pères qui perdent la bataille : au mieux, ils obtiennent un week-end sur deux et la moitié des vacances (la garde alternée est si rare et si fragile), au pire un dimanche par mois et aucune vacances, voire rien du tout.

Affiche prise sur le site SOS PAPA

Alors, en ce jour de fête des pères, je voulais dire à tous ces papas séparés de leurs enfants et à tous ces enfants séparés de leur papa :
BONNE FETE

Et bon courage : un jour, ça s'arrangera.

Commentaires

  1. Très heureuse de te revoir. Ton article est très fort et très touchant. Tu as entièrement raison. Les enfants sont les premières victimes des problèmes entre adultes! Merci pour tous ces papa!

    RépondreSupprimer
  2. Contente que cet article t'ai plu

    RépondreSupprimer
  3. oui. Moi aussi je trouve ça très juste. Avec chéri, on s'est fait cette promesse que si un jour on se sépare, on presevera eloïse avant tout; ça vaut ce que ça vaut mais ayant passer une GROSSE periode de turbulance il y a deux ans, je sais que même en cas de guerre déclaré, lui comme moi sommes capable de garder le respect l'un pour l'autre...

    RépondreSupprimer
  4. C'est super important d'arriver à conserver du respect l'un pour l'autre malgré tout. Et quand il y a des enfants au milieu, ça devient primordial.

    En tout cas, je suis contente que l'article ait plu et touché : c'est un sujet qui me tient énormément à cœur.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?