My second name is Liliane

L'autre jour, j'ai eu l'immense privilège d'ouvrir notre boite aux lettres à factures ... Et là, que trouve-je ?

Pas une.

Ni deux.

Mais 3 lettres des impôts ! Ouaaaaaaaaaaaah, quelle chance ! J'en suis toute émue, comme une bonne petite fille de la classe moyenne. J'en donne une à Batman mais les deux autres sont pour moi, une vraie veinarde !

Bravement, j'ouvre la première, en me disant que ce n'est rien, juste un mauvais moment à passer. Que je dois être fière d'aider mon pays à me payer tous les mois un salaire plus que mirobolant ...

Et là, c'est la surprise.

Le trésorier général m'annonce qu'il a l'honneur de me faire parvenir un chèque !

Mais alors, le gouvernement aurait raison ! Nous sommes trop payés nous, fonctionnaires. Tellement bien payés que, comme Liliane B., nous avons droit à un chèque des impôts en retour !!!


Ah, attendez, on me chuchote dans l'oreille que je suis en train de me tromper. Non, les impôts ne me feraient pas ce chèque parce que je suis une riche pétée de tunes à qui on rembourse encore des sous ... Non ? Je ne suis pas Liliane B. en plus jeune ? Je suis ?
Je suis qu'une fichue greluche de la classe plus que moyenne en cours de ... de ? de paupérisation ! Noooooooon, je n'y crois pas !  Des gens qui travaillent tous les jours, ont un salaire honorable ne sont pas pauvres au point qu'ils ne peuvent pas payer d'impôts !!!
Si ?

Commentaires

  1. T'inquiète, c'est pareil pour l'Homme idéal et moi, on a eu le droit à un petit chèque aussi!

    RépondreSupprimer
  2. C'est bien ça qui m'inquiète ! c'est que des gens qui ont des revenus fixes, qu'on aurait pu estimer comme corrects il y a quelques années encore, aient droit à un chèque des impôts ...

    RépondreSupprimer
  3. Eh oui! Bon j'admets que c'est surtout grâce à la maison qu'on a acheté il y a 3 ans, les salaires de nounou et la prime pour l'emploi de mon cher et tendre. Mais c'est vrai qu'on est fonctionnaire tous les 2, on arrive quand même à vivre correctement même si on roule pas sur l'or et ça ne suffit pas. Il faut qu'on choisisse entre faire des travaux ou partir en vacances, et on voudrait changer de voiture mais on ne peut pas. Au regard de la société, nous sommes pauvres en fait. Un cadre au même niveau d'études que moi dans le privé gagne déjà 1000 euros de plus!

    RépondreSupprimer
  4. Ici, frais de crèche, frais kilométriques vu qu'on a acheté à 30 km de notre lieu de travail. Mais on n'avait pas les moyens d'acheter plus près ...
    Si nous, on est pauvres, alors que sont ceux qui n'ont qu'un seul salaire et/ou des salaires bien inférieurs aux nôtres et/ou encore plus d'enfants ?

    Quand je pense que l'autre jour, j'entendais des politiques oser dire qu'avec leur salaire mensuel de 5000 € mensuels ils n'étaient pas riches mais à peine moyen !

    RépondreSupprimer
  5. Et bien ceux-là sont méga pauvres en fait. Moi honnêtement j'ai l'impression de survivre avec mon salaire. Pas de vivre. C'est-à dire que je ne suis pas dans le rouge, je paie ma maison et j'ai à manger dans mon assiette, mais je ne peux pas réellement m'offrir de plaisirs régulièrement. On a juste ce qu'il faut pour pas être dans la merde en fait. Alors que ceux que tu décris ils ne survivent même pas, ils ont déjà la tête sous l'eau.
    En tout cas, moi je les veux bien les 5000 euros par mois, je crois que je saurais bien vivre avec, et promis je me plaindrai pas!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?