Deux vies


L’une n’en a rien à faire de la politique et n’y comprend rien. L’autre étale partout et dès qu’elle le peut ses idées à la noix (de Grenoble), a tracté, manifesté (pour tout et parfois rien) et beaucoup pétitionné.

L’une a fait un bac L parce qu’elle voulait faire arts plastiques et histoire de l’art. L’autre est allée en bac S parce que c’est celui qui a le plus de débouchés et qu’elle voulait faire médecine.

L’une n’a pas poursuivi ses études. L’autre est allée jusqu’au bac+5, étudiant ce qui lui plaisait, mais ne voyant pas trop où ça pouvait la mener (elle voulait travailler dans l’environnement, vaste sujet …).

L’une rêvait d’avoir un enfant, a eu des difficultés à concevoir mais a fini par être enceinte. L’autre estimait que les enfants, c’était peut être bien mais chez les autres et de très loin ; elle a rencontré quelqu’un et ils ont eu un enfant.

L’une a fait une liste de naissance de 10 km de long. L’autre ne savait même pas que ça existait ; a récupéré quelques vieilles affaires, a bricolé ou fait bricoler d’autres et acheté le reste mais s’est limitée à l’essentiel.

L’une ne voulait pas entendre parler d’allaitement, a tenu contre vents et marées. L’autre voulait allaiter et a allaité 13 mois, contre vents et marées.

L’une n’a jamais cododoté. L’autre l’a fait les 15 premiers jours, pendant les siestes des 3 premiers mois puis dès qu’elle le pouvait.

L’une est très loin du maternage, n’a pas beaucoup porté son bébé et l’a mis dès 4 mois dans un youpala. L’autre a beaucoup porté dans un Baby B., tant que l’enfant y rentrait, est contre les youpalas, et porte toujours beaucoup son enfant de plus de deux ans …

L’une s’est inscrite sur Facebook après la naissance pour montrer au monde entier sa Merveille. L’autre est anti-Face de Bouc, ne veux pas aller chez "Big-Brother" et a tout naturellement consacré un blog à la gloire de sa Merveille …

L’une a nourri son bébé au petit pot. L’autre a pris dans ses propres plats et écrasé.

L’une a emmené son bébé visiter les usines de bonbons … L’autre a emmené son bébé manifester, slogans percutants à l’appui.

On pourrait continuer l’énumération des différences pendant des heures et des heures. Mis à part une année de seconde fort éloignée et des souvenirs de lycée, qu’ont-elles en commun ?
Pas grand chose.
Et pourtant, pourtant, elles sont amies depuis plus de quinze ans.

Commentaires

  1. Le jeu c'est de deviner laquelle es tu ? :)
    Je t'ai reconnu tu es celle qui paye pas d'impôts.

    RépondreSupprimer
  2. Mmmmmh, bonne idée de faire un jeu ! Comme ça je m'attirerai plein de lecteurs intéressés qui viendraient découvrir mon blog, le farfouiller par appât pour un méga prix (de la VRAIE charcuterie d'ici ?).
    En tous cas, mauvaise réponse : nous avons également la non-imposition en commun ! mais je dirais que c'est plus normal pour elle que pour moi ;-)
    Non, à la base, le but était de répondre un peu aux polémiques et aux intégristes du maternage et de l'allaitement : si celle qui a quand même un peu materné et allaité s'était comportée comme ces gens-là, elle aurait perdu sa meilleure amie qui n'est pas plus mauvaise mère qu'elle ...

    RépondreSupprimer
  3. Chouette présentation. C'est vrai qu'on rentre facilement en guerre (parfois très virulente) contre des inconnues sur Internet alors qu'on est beaucoup plus tolérant (enfin je crois) avec des amis de longue date qui, heureusement, n'agissent pas comme des copies conformes de nous-mêmes.
    Joli texte :-)

    RépondreSupprimer
  4. Très bel article sur la tolérance et l'amitié.
    C'est vrai qu'on perd vite raison sur les sujets de la maternité et des enfants.

    RépondreSupprimer
  5. @Tellectuelle : merci beaucoup que ça t'aies plu.

    @Mély : je n'avais pas vu que j'avais écrit un poème ! Merci beaucoup

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?