Slut Walk


A l'origine, il y a eu les propos d'un Gros Connard, nommé Michael Sanguinetti, qui conseillait aux jeunes femmes étudiantes d’«éviter de s’habiller comme des salopes si elles ne voulaient pas se faire agresser».

En protestation, des "Slut Walk" (marche des salopes) se sont organisées au Canada puis dans le monde. Le principe est simple : s’habiller volontairement de façon «provocante», parfois «comme des objets sexuels», pour revendiquer le droit de s’habiller comme on l’entend, et de ne plus être considérées comme fautives dès lors qu’on est victime d’agressions sexuelles. 

 Tout ça pour vous dire que demain, une Slut Walk sera organisée à Aix-en-Provence, Lille, Lyon, Marseille, Paris et Strasbourg pour la France.

Pour plus d'information :

Commentaires