Une journée positive

Aujourd'hui, une fois n'est pas coutume, je suis allée travailler (ouais, bon, je sais, c'est nul mais il me fallait une intro au super article qui suit !).

Enfin bon, bref comme disait ce brave Pépin (si quelqu'un peut m'aider à renouveler mon stock de jeux de mots foireux, il ou elle aura ma reconnaissance éternelle !) (oui, je suis fonctionnaire mais je ne roule pas sur l'or et je ne peux offrir que ça ...), j'ai travaillé.

Aujourd'hui, pour le travail, je suis allée dans l'Extrême Sud (rassurez-vous : je ne suis pas allée au Pôle Sud non plus ...) pour une réunion de chantier. Le but avoué était de faire mon taf de fonctionnaire de base : faire chier le commun des mortels, comme d'habitude, quoi !

Nous avons donc visité un chef d'oeuvre en péril gestation depuis fort fort fort longtemps.

Et, pour une fois, nous étions contents. En effet, le clou du chef d'oeuvre venait d'être livré et nous avons pu assister à la pause d'une de ses membranes d'ultra-filtration. Dans quelques mois, plus beaucoup maintenant, quand elles fonctionneront, la station d'épuration qu'elles viennent d'équiper rejettera une eau d'excellente qualité dans un des plus beaux sites que je connaisse. Et surtout dans un milieu naturel exceptionnel.

Alors, aujourd'hui, pendant qu'avec la grue, les ouvriers du privé soulevaient et faisaient passer, au millimètre près dans un petit trou de rien du tout, avec une précision quasi chirurgicale un équipement de haute technologie, je pensais à tous ces fichus fonctionnaires (techniciens, ingénieurs, chefs de service et même directeurs) qui se sont succédés depuis au moins 10 ans. Il en aura fallu des courriers, des réunions, des mails de rappel, voire des arrêtés de mise en demeure pour en arriver là.

Il en aura fallu de la patience et des coups de gueule. Ces personnes qui nous ont précédé(e)s, combien de fois ont-elles craqué ? Combien de fois ont-elles perdu espoir ? Combien de fois se sont elles dit qu'elles ne servaient à rien ?

Ce soir, je suis contente parce que je suis celle qui voit ce gros merdier infâme en passe d'être définitivement résolu ...

Ce soir, je me dis d'en profiter car demain est un autre jour. Demain, j'irai voir une autre daube station et, ça ne sera pas la même paire de manches ...


Je suis fonctionnaire, dans une des plus belles régions de France, et, si je ne me plains pas souvent de mon travail sur mon blog, j'aime bien dire quand il m'apporte des satisfactions qui sont extrêmement rares, il faut l'avouer ...

Commentaires

  1. ça fait du bien des journees positives au travail : c'est tellement rare ! bonne soiree

    RépondreSupprimer
  2. Merci. Il faut en profiter et bien le noter pour tous les autres jours où ça ne va pas !

    RépondreSupprimer
  3. d'autres mises en route nous attendent, nous ou nos successeurs

    un jour on y arrivera

    RépondreSupprimer
  4. Pour celles sur lesquelles nous nous escrimons en ce moment, ce sera surement nos successeurs, dans quelques générations ...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?