Comme une promesse

Je n'aime pas ces premiers jours de printemps, je les adore. Ils sont comme une promesse.

Une promesse de vie. Une promesse de jours meilleurs.

Les jours rallongent ostensiblement. Il ne fait plus nuit le matin quand on part et il fait encore jour le soir quand on rentre.

Dimanche encore, nous faisions de la luge au col. Ce midi, nous pic-niquions à la plage.

Bientôt, le maquis embaumera de 1 000 senteurs. Bientôt, nous pourrons nous baigner. Mais déjà, les oiseaux, les mimosas et les amandiers s'en donnent à cœur joie.

Pour l'instant, nous mettons encore le manteau le matin. Pour l'instant, nous nous installons l'après-midi sur les terrasses, dans les jardins et nous faisons le plein de soleil et de douceur.

Un maître mot en cette saison : PRO-FI-TER.

Profiter de la vie en la laissant couler paisiblement entre nos doigts, sans rien demander de plus qu'encore un peu de soleil. Ne pas se soucier de l'avenir, il arrivera bien assez tôt et ne pas penser à la sécheresse qui nous attend : on se passera d'eau et de glaçons dans le pastis cette année !




Commentaires

  1. oh bah à qui le dis-tu !!! ici ça a été pareil ... malheureusement on va avoir du vent à gogo tte la semaine ... ça va commencer fort avec 100 km/h de tramontane dès demain ... l'horreur ce vent ... mais la fin de semaine a été délicieuse et je suis d'accord avec tt ce que tu dis Madame Catwoman :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai grandi au pays du mistral ... Je déteste le vent ! Il m'horripile, m'exaspère. Bon courage.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?