Des nouvelles de Numérobis

En attendant l'article sur les chats et la grossesse que j'ai évoqué l'autre soir et que vous semblez attendre avec impatience (il faut juste que je mette de l'ordre dans mes idées et que je réfléchisse à la forme qu'il va prendre parce que, là, je ne veux pas faire de provocation mais informer), je vais peut être vous donner un peu des nouvelles de ma grossesse et de Numérobis.

J'attaque déjà mon cinquième mois. Le bébé est déjà bien vigoureux : ça fait plusieurs semaines que je le sens bouger et, depuis une semaine, on peut même sentir les mouvements avec la main (enfin, il n'y a que moi parce que c'est sporadique).

Hier, j'ai reçu un courrier de la PMI avec des informations sur ce qu'il fallait faire et ne pas faire. Je l'ai lu attentivement, ai râlé plus ou moins intérieurement contre le papier sur l'alimentation (seulement un paragraphe sur les 5 concernait le biberon ... Ils commencent à sérieusement me gaver tous à imposer l'allaitement !) et j'ai halluciné sur certaines choses que je semblais mal faire (je ne parle pas de l'alcool.

Je parle des longs trajets, de la position assise prolongée et de porter des lourdes charges.

Je m'explique.

Sur ce dernier mois, j'ai fait Toulon-Paris en voiture (le retour en TGV, ça va nettement plus vite). Puis j'ai fait Avignon-Florence, aller-retour toujours en voiture. J'avoue qu'à certains moments (habillée en noir, derrière la vitre, en plein soleil), je n'étais pas bien mais voilà sans plus. Je sais aussi que, normalement, cet été, à moins que je ne le sente pas ou que mon médecin me l'interdise, j'ai prévu de continuer à sillonner le département pour mon travail. Mais, surtout, j'ai d'ores et déjà prévu, deuxième quinzaine d'août, de faire l'aller-retour en bateau vers le continent pour aller récupérer la grande chez mes parents ainsi que des affaires de bébé qu'on a entreposées chez eux. Je sais bien que ce n'est pas très raisonnable mais je ne vois pas pourquoi, si ma grossesse se déroule comme la première (et pour l'instant, c'est le cas), je ne le ferais pas.

Pour la position assise, ils sont bien gentils mais, quand je ne visite pas des stations d'épuration, je travaille en bureau. Alors, je fais comment ? Je me fais arrêter ? Je vais péter un câble vite fait ...

Et pour les charges lourdes, là, j'ai une question à poser : un enfant de 13 kgs environ doit il être considéré comme une charge lourde ? Parce que si c'est oui, je suis désolée de le dire mais il est hors de question que je suive cette prescription là ! Je porterai Alienne chaque fois qu'elle me le demandera et autant qu'elle voudra ... Je ne veux certes pas mettre en danger le bébé mais j'ai une fille à la maison et je ne veux pas qu'elle passe au second plan.


Commentaires

  1. De toutes façons il n'y a pas de conseils à donner à mon sens, car ce qui va te sembler faisable ne le sera pas forcément pour une autre et vice versa. Par exemple, tu vas te sentir en forme pour faire de la voiture alors qu'une autre aura des contractions au bout de 5 km (c'était mon cas). Par contre, je pouvais faire 2 heures de repassage sans broncher alors que la station debout est pénible pour d'autres. J'avais des copines qui continuaient à sortir souvent le samedi soir chez des amis, moi j'ai atterri aux urgences de la mater un samedi en pleine nuit, le col ouvert et on m'a dit "Mais vous êtes folle Madame, de sortir aussi tard au 6ème mois!".
    Je crois que notre corps sait nous signaler quand on ne peut pas faire un truc. Faut se faire confiance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as entièrement raison ... Et plus ça va, plus je me dis que l'attitude que j'avais pour ma première grossesse était la bonne : ne rien lire et faire les choses comme je les sentais ! Je me souviens avoir fait, à plus de 7 mois, un aller-retour Versailles-Aix en Provence sur un week-end pour les 30 ans de ma copine. Même pas peur et même pas mal.

      Supprimer
  2. Ma gynéco me disaait "il n'y a pas vraiment de contradiction... Si vous savez écouter votre corp il saura vous dire quand c'est stop...". J'adore ma gyneco!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais parler de toi aujourd'hui

      Supprimer
    2. Ta gynéco a l'air super ! Le mien, quand je lui ai posé la question fatidique du figatellu et du brucciu, il m'a dit qu'il le déconseillait même quand on n'était pas enceinte ;-)

      Supprimer
  3. bon, c'est un peu comme pour tout...il y a des personnes pour qui ça ne fait rien d'avoir une vie "normale" jusqu'au dernier jour de leur grossesse ... et puis il y en a d'autre pour qui c'est plus delicat. Le medical prefere avertir plutot que de prendre des risques. Il faut faire comme on le sent ;) c'est comme les avertissements sur les paquets de clopes, il y en a tjrs qui vont dire que leur tante a fumé toute sa vie et qu'elle à 102 ans et se porte bien... C'est à chacun de voir... Fais comme TOI tu le ressens

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que je vais faire, quoique, si on regarde comment s'est finie ma dernière grossesse, je ferais peut être mieux de suivre leurs conseils ! Avec un peu de chance, j'éviterai peut être un dépassement de 7 jours de mon terme ;-)

      Supprimer
  4. à 1 moi d'accoucher pr les 2 j'ai fait perpignan-lille et perpignan-grenoble pr les marchés de noel où j'ai continué à bosser (jusque la veille même pr Romane en espérant accoucher plus vite ... ca n'a pas marché elle est arrivée après le terme) et tt s'est très bien passé car j'étais en pleine forme (formeS même ;) ) c'es tellement singulier une grossesse que c'est dur de generaliser meme si il y a certaines choses à respecter de base ... perso à 6 mois à chaque fois je ne pouvais plus conduire car j'avais des contractions de malade mais je faisais tt le reste !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça va t'étonner, mais les contractions, je ne connais pas !
      Je m'explique : les seules contractions que j'ai eues pour la grande, c'est le jour de l'accouchement. Et pourtant, j'ai fait tout ce qui était possible la dernière semaine pour les provoquer ;-)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?