Une éprouvante journée insulaire

Des jours comme ça, on ferait mieux de rester couchés. Ça avait mal commencé, dès 8h ,en allant poser la petite à la crèche : nous avions été pris dans un bouchon monstre ...


Ensuite, en allant faire le contrôle, nous sommes passés devant la maison bio-climatique que nous étions en train d'acheter. Et là, stupeur, nous nous sommes aperçus qu'elle avait la climatisation intégrée !



Et le tracteur pour le jardin avait besoin qu'on le graisse un petit peu !



Ensuite, pendant le repas, nous nous sommes fait(e)s attaqué(e)s par une bande de cochons affamés qui voulaient nous piquer notre bout de saucisson !



Comme nous étions un peu perdu(e)s, les vaches nous ont indiqué le chemin pour nous rendre sur le lieu de la catastrophe, en nous signifiant, fort aimablement, qu'il était temps de se bouger un peu les fesses car les pollueurs ne nous attendraient pas !



En effet, ils ne nous avaient pas attendus. Il ne restait qu'une pauvre rivière massacrée par une pollution :



Sur le chemin du retour, un âne nous a fort sympathiquement indiqué un raccourci pour arriver plus vite à Ajaccio et porter nos échantillons d'eau à analyser.



Finalement, en arrivant à la maison après avoir déposé la voiture au travail, Batgirl avait accouru pour me faire un gros câlin et faire oublier cette éprouvante journée.


Commentaires

  1. moi, j'prefere tes journees sur ton ile plutot que celle à paris ... ;)

    RépondreSupprimer
  2. yeah excellent :) et dire qu eje me disais oh la pauvre qu'est-ce qui lui arrive en lisant le titre !!! ;-)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?