Être mère #1

Être mère, c'est regarder les ados avec un brin d'appréhension et se dire "pourvu que ma fille ne devienne pas aussi con" ...

A midi, nous avons mangé au restaurant, à deux tables de nous, il y avait une bande de 3 adolescentes attablées.

L'aspect physique des merdeuses en disait déjà long (oui, je sais, il ne faut pas se baser sur le physique mais là ...) : sacs d'os.

Je fus surprise de voir qu'une des 3 avait commandé une pizza, les autres avaient logiquement pris des salades (je n'ai rien contre la salade, au contraire je bave dessus mais entre la toxoplasmose et, surtout, les vinaigrettes, je m'abstiens). Je ne les ai pas regardées manger mais j'ai vu ce qu'il restait dans leurs assiettes à la fin du repas : plus de la moitié de la pizza (et le jambon n'avait pas été mangé, je vous laisse deviner ce qu'elle avait avalé : de la pâte à pizza, de la sauce tomate et du fromage, très équilibré et si tu n'aimes pas le jambon, tu prends une autre pizza) et toute la salade verte pour les autres. Bref, elles avaient bien chipoté et, je suis désolée, ce n'était pas vraiment très équilibré.

Bref, des chieuses de première, des petites connes (c'est mon avis personnel et je le partage).

Mais surtout, je me suis dit : "pourvu que Batgirl ne devienne jamais comme ça". Je n'aime pas le gaspillage et, sans être une ayatollah de la diététique, je suis choquée par leur façon de manger : si tu ne veux pas te goinfrer toute l'assiette, soit, mais au moins, mange les légumes (ce que les mangeuses de salade n'avaient pas fait).

Et puis cette question lancinante dans ma tête : "qu'est ce qui nous met à l'abri qu'un jour elle ne le devienne pas ?" Nous ne sommes pas à l'abri d'une cagade, une mauvaise rencontre, une adolescence difficilement vécue ou simplement qu'elle se lie d'amitié avec une ou plusieurs petites connes de ce genre qui l'entraîne. Comment faire ? On ne peut malheureusement pas protéger son enfant de tout.

C'était ma participation au Être mère de Babidji

Commentaires

  1. Ahhhhhhhh, l'adolescence...avant-hier elle était mon bébé et aujourd'hui elle a 11 ans et demi et malheureusement nous filons vers la phase merdeuse à grand pas...enfin c'est plus au niveau du comportement en général qu'au sujet de l'alimentation mais effectivement on ne contrôle pas ses fréquentations et c'est assez effrayant de jeter un oeil sur les comptes "facebook" de ces pré-ados...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si déjà il n'y a pas le côté merdeuse sur l'alimentation, ce sera pas mal ;-)

      Je te souhaite bien du courage mais, d'après ma mère qui en a eu 3 d'ados, dont un bien gratiné, il y a de bonnes choses dans l'adolescence aussi !

      Supprimer
  2. Héééé non, mais tu sais, pour ce qui est des mauvaises fréquentations, un jour ou l'autre ça se détache et c'est là qu'on devient adulte. Je pense que ces jeunes filles sont en pleine crise d'ado du jeveuxressemblerauxfillesdesmagasines mais dès qu'elles vont entrer à la fac ou en école supérieure, elles deviendront plus matures et se rendront comptes que non, manger de la pâte à pizza n'est pas équilibré.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le problème ici, c'est que ce ne sont pas que les ados qui veulent ressembler aux filles des magazines (il y a beaucoup d'adultes comme ça aussi, jusque tard en âge !). Je n'ai jamais trop regardé comment mangeaient les adultes très maigres, j'ose espérer qu'au moins, c'est plus équilibré ! Autant au village ça va, mais alors en ville, c'est la catastrophe.

      Ce que je me dis pour la petite c'est que, de toutes façons, pour les études supérieures, elle ne les fera pas ici mais sur le continent ... Donc, ce sera, au pire, le moyen de la soustraire à ce genre de fréquentations ;-)

      Supprimer
  3. alors déjà merci mille fois pr ton etre mère (failli passer à côté), et encore plus en ce qui concerne le sjt du post ! la semaine passée, j'ai été aux galeries lafayette de perpignan pr acheter les robes des filles pr notre mariage, à l'ascenseur on est tombé sur une troupe d'ados débiles, vulgaires et ne sachant pas aligner 2 mots de frcs correctement (pr faire taire les mauvaises langues pas de racaille à l'horizon ni d'origine étrangère mais de bons franchouillards) et j'ai eu honte, ils s'affichaient comme ça ! tt pareil avec ma mere (encore plus horrifiée que moi) on se disait pourvu que les filles ne deviennent jms comme ça ... puis en refléchissant un peu je me suis revue ds le métro tous les soirs en rentrant du collège avec ma bande de potes en train de faire les intéressants et en parlant tres tres fort ce qui n'était certainement pas du goût des autres voyageurs ... la seule différence c'est que nous n'étions pas vulgaire (peut etre seulement grossiers parfois) et que ns savions parler fçs ! je crois que c'est le concept "groupe" qui pousse les jeunes à péter plus haut que leur cul pr assurer leur place au sein de leur tribu ! je me dis que Cerise ou Romane feront aussi des bourdes et me taperont la honte, ceci dit je pense que si les bases de l'éducation sont bonnes c'est ce qui ressort en premier quand tes mômes sont par exemple chez un ami pr une nuit, dans une réception ou plus tard au boulot ! j'espère que les bonnes manières ressortent quand même à un moment donné !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que l'effet ado + groupe fait vraiment péter les plombs. Malheureusement (heureusement), il y aura certainement des choses qui me dérangeront dans ce qu'elle sera à cet âge.

      Un jour ou l'autre, oui, l'éducation qu'on leur a donné reprend le dessus. Pour certains, c'est plus long que pour d'autres.

      Supprimer
  4. moi ce que je trouve hallucinant c'est aussi leur manière de s'habiller ! et là je me dis heureusement que je n'ai pas de filles... en même temps, spa mieux chez certains garçons où on voit la moitié du caleçon ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, le pantalon "j'ai chié dans mon froc", c'est pas glop non plus !

      Supprimer
  5. Mère d'ados (fille et garçons), je ris !
    Souvenez-vous de vous ado ! On ne dit pas l'âge bête pour rien.
    Il faut du temps et des expériences pour se construire. En tant que parents d'ado, on apprend la tolérance et on gère ce qui nous semble prioritaire, en leur laissant assez de liberté (mais pas trop) pour apprendre à se connaître.
    Puis, la crise passe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une question : est ce qu'à un moment de la vie on fait autre chose que gérer (comme on peut) ce qui semble prioritaire et laisser de la liberté sur le reste ? Parce qu'à pas tout à fait 3 ans, c'est déjà ce que je fais ;-)

      Après, j'espère bien qu'elle fera sa crise, sinon, je m'inquièterai ...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?