Être mère #3 : c'est être pragmatique

Être mère, c'est faire preuve de pragmatisme (pour ne pas employer le terme "sadique" qui va être mal interprété par les services sociaux ;-) ).

Nous vivons dans une maison typique d'ici, sur 3 niveaux. Pour passer d'un étage à l'autre nous avons des escaliers plutôt raides (doux euphémisme).

Jeudi soir, nous empruntons pour la énième fois de la journée le plus raide des deux escaliers. Batgirl est devant avec ses doudous qui, une fois n'est pas coutume, ont eu le droit de sortir. Je la suis et, exceptionnellement, je ne me suis pas placée devant elle pour parer à une éventuelle chute.

Tout à coup, je la vois partir tête la première dans l'escalier. Je suppose que vous avez déjà vécu ce genre d'instant très court dans la durée mais qui paraît une éternité. En l'espace d'une fraction de seconde, j'ai le temps de l'imaginer la tête fracassée 3-4 marches plus bas. Je me précipite aussi vite que je peux en essayant de ne pas me casser aussi la figure (ce serait con et je ne lui serais d'aucune aide).

J'arrive à sa hauteur, l'attrape. Entre-temps, comme elle tenait la rambarde, elle a limité les dégâts et n'a glissé qu'une ou deux marches mais elle est en vrac. Elle hurle. Je la récupère. Descends les dernières marches. L'examine sous toutes les coutures.

Pas une égratignure.

Je peux donc désormais la consoler (oui, je console une fois que je suis sûre et certaine que tout est en place !).

L'objet du délit
Le lendemain matin, nous descendons de nouveau le-dit escalier. Du moment où je lui ai dit que nous allions descendre jusqu'à ce qu'on soit en bas, elle n'a pas arrêté de parler de sa chute de la veille et qu'il fallait faire très attention dans l'escalier.

J'ai alors eu cette pensée : "et bien, grâce à cette descente rapide, elle a compris que nous ne disions pas que des c*** quand nous la mettions en garde contre les escaliers ! Elle va faire attention quelques temps maintenant ..." (non, ce n'est pas vache, c'est faire preuve de pragmatisme !).

C'était ma participation au Être mère de Babidji

Commentaires

  1. punaise, c'est clair qu'ils sont raides tes escaliers ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne pouvait pas faire moins raide !

      Supprimer
  2. raidosse l'escalier !
    avec mon 1er c'est arrivé aussi mais en fait il avait son gros ours en peluche, on le voit dans mon article là http://ciceroncpakre.canalblog.com/archives/2012/04/25/24098472.html
    le gros sur le fauteuil lol donc qui est plus grand que lui à l'époque...il a roulé dans l'escalier mais sur le côté donc le zours a ralenti la descente et comme j'étais en haut je l'ai enjambé pour le stopper avec ma jambe...j'ai eu méga la frousse mais il n'a rien eu...il n'avait pourtant pas le droit de descendre avec lol
    mais sinon il est très prudent...bises ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous aussi, elle est méga prudente en général, c'est pour ça que la vigilance a été un peu relevée. Là, le pied a ripé sur le bord de la marche ...

      On ne pouvait pas faire moins raide ou on n'avait plus de place dans la maison ;-)

      Supprimer
  3. le plus dur c'est de trouver le juste milieu entre "je me tue direct" et "je me fais suffisamment mal pour faire attention la prochaine fois"... ;-)

    RépondreSupprimer
  4. tu as dû te choper une belle frousse ! Cerise a beau être grande, l'escalier aussi ... les chutes continuent ! nous aussi on lui dit que ça lui sert de leçon (une fois remis de nos émotions) et qu'il faut qu'elel arrête de squatter dans les escaliers pr taper la discute ou de monter les bras trop chargés ! c'est vrai que votre escalier il n'est pas commode ;-) c'est opération commando chez vous ts les jours ! vive les vieilles maisons !!! merci pour ta participation (ne sais d'ailleurs tjs pas ce que je vais pondre pr demain ... en attendant je vais répondre à un tag de Thalie !) Bonne nuit :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une énorme frousse, une des plus belles que j'ai jamais eue !

      Je pense que dans quelques mois, nous investirons dans des barrières de sécurité, même si ça rajoutera au commando, mais avec un bébé qui commencera à se déplacer, je préfère ...

      Supprimer
  5. wouch, ah oui, la chute aurait pu être plus que rude :/ Fiston aussi a connu cette peur l'été dernier, dans notre maison d'été..Un escalier en colimaçon, plus que raide : Fiston est parti en arrière suite à un faux pas, il a débaroulé tout l'escalier en hurlant. Son père s'est explosé la cheville et le dos en sautant dans l'escalier pour le récupérer. Fiston n'a rien eu, pas un bleu, rien...Et pourtant la chute était impressionnante. Pour dire, presqu'un an plus tard, il a toujours peur des escaliers...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'étonnes qu'il ait encore peur ! La miss en parle encore et maintenant, elle me demande de passer devant elle (plus obligée de lui dire d'attendre pour que je puisse le faire)

      J'avoue que depuis cet épisode, ce sont les escaliers chez mes parents qui me font flipper : ils sont un peu moins raides mais il n'y a aucune rambarde ni rampe pour qu'elle s'aide ... Et elle va y passer un mois et demi cet été !

      Supprimer
  6. Purée c'est l'escalier de la mort ton truc! Moi qui suis super maladroite il me fout la frousse.
    Les chutes ça me terrifie! Je sais que c'est "nécessaire" à l'apprentissage du danger mais j'en mène pas large rien que d'y penser!
    Heureusement pour Alienne (et toi) plus de peur que de mal!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, effectivement, plus de peur que de mal et heureusement !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?