Mon pavé dans la mare : l'échographie n'est pas un spectacle !

Mercredi, je suis allée passer mon échographie du deuxième trimestre et j'ai halluciné.

Déjà lors de la première échographie, j'avais été interpellée par un couple venu pour la deuxième avec une amie. Mais cette fois-ci, il y avait dans la salle d'attente un couple avec l'aîné. Je me suis rappelée de ma mère qui me racontait comment le petit-fils d'une de ses amies allait aux échographies.

Alors oui, je sais, vous jeunes parents, vous avez envie de partager cette joie avec le monde entier, ces moments magiques que sont les échographies avec vos proches. Vous voulez impliquer l'aîné dans la grossesse et l'associer à la venue du deuxième.

Certes, c'est beau une échographie, c'est un moment émouvant pour nous parents. Mais il faut se souvenir d'une chose : une échographie est avant tout un acte médical !

Oui, oui, vous avez bien lu : c'est un acte médical. La sécurité sociale ne nous rembourse pas 3 échographies juste pour nos beaux yeux et qu'on ait le plaisir de voir le bébé évoluer ou roupiller dans "sa grotte".

Non, la sécurité sociale paie 3 échographies pour vérifier que le fœtus grandit bien, ne présente pas de malformation grave ou bénigne, que le placenta est bien inséré, que le cordon ombilical remplit son rôle, a bien deux artères et une veine, que le cœur bat bien, qu'il y a suffisamment de liquide amniotique autour du bébé, etc. etc.

Dans la majorité des cas, ça se passe bien, c'est un moment magique et tant mieux. Mais malheureusement, il y a des fois où non, ça ne se passe pas bien. Certaines fois, le docteur va détecter un problème plus ou moins grave. Est ce la place du grand frère ou de la grande sœur à ce moment-là ? Comment fait on pour discuter posément avec le docteur s'il y a un enfant plus ou moins grand au milieu ?

Je suis convaincue qu'il vaut mieux être juste les parents et le docteur pour discuter calmement et poser toutes les questions possibles et inimaginables. L'aîné, il apprendra après coup, avec des mots choisis, pesés par ses parents et adaptés à son âge.

Et s'il n'y a rien de grave, et bien il n'aura pas vu en direct le bébé, il aura juste les photos, bien calé sur les genoux de papa ou maman et il en sera tout aussi content !

C'était mon Pavé du jour pour la Mère Cane

Commentaires

  1. Avant ton pavé, je me disais que, en expliquant bien avant, ça pouvait permettre à un ainé de mieux comprendre, appréhender l'arrivée d'un bébé.
    Après ton pavé, je me dis qu'il doit y avoir moyen de faire sans qu'il viennent parce qu'effectivement, en cas de mauvaise nouvelle...
    bref, je sais pas trop. C'est vrai que si on nous annonce un ennui, un pire, une catastrophe... l'ainé est mieux ailleurs...
    Tu as raison, mais en même temps, l'échographie sert de rencontre avec bébé. (pour les parents en tout cas...)
    Par contre, je ne serai pas venue avec une amie... moment trop intime pour moi (pour cette première grossesse. ^^)(mais en même temps, je comprends qu'on n'est pas envie d'y aller seule, par besoin d'un soutien face au stress, la peur d'une mauvaise nouvelle, si le futur père ne peut pas venir. ^^)
    Bref, c'est compliqué... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour l'exemple avec l'amie, il y avait le père. C'est vrai que s'il ne peut pas venir, ça peut rassurer d'avoir une autre personne avec soi. Après, ça dépend des personnes.

      Je ne nie pas du tout que c'est une rencontre et c'est comme ça que je les vis mes échographies. Mais, en bloguant, j'ai également appris qu'il pouvait y avoir des problèmes lors des échographies. Personnellement, même si j'y vais dans l'esprit de rencontrer le bébé, je ne me vois absolument pas avec la gamine de 3 ans au milieu !

      Supprimer
    2. C'est vrai que trois ans, chuis pas sûre que ça lui parle tellement, l'image sur l'écran. ^^'
      Par contre, si il y a un pépin, il va le sentir, c'est certain.

      Supprimer
  2. c'est surtt que si ça se passe mal je pense que c'est encore plus dur pour un enfant de perdre son frère ou sa soeur si il a été tant impliqué notamment par les images (d'ailleurs suivant l'âge que l'aîné a, que peut-il décrypter ?) nous on avait laissé Cerise à la maison ! et puis sans penser au pire, j'avais envie qu'on ne soit que 2 pdt ces moments ... déjà que j'avais du mal à m'impliquer dans cette 2ème grossesse je n'avais pas envie que ça se transforme en folklore ... un moyen qu'il y ait quand même qqch comme à la premiere grossesse avec les memes émotions !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair qu'on n'imagine pas ce que c'est pour l'enfant de perdre son petit frère ou sa petite sœur. Et, comme tu le dis, suivant l'âge, l'exprimer est encore plus dur.

      La grande, on la met à la crèche comme d'habitude, elle sait juste que je vais voir le docteur pour savoir si le bébé va bien. La question ne s'est jamais posée de savoir si on l'amenait : l'échographie, c'est batman et moi, point barre. Et comme tu le dis, pour la deuxième grossesse, c'est effectivement la seule chose qui soit comme à la première ...

      Supprimer
  3. alors là je n'ai rien à ajouter je suis complètement en accord avec ce que tu viens d'écrire merci !! bisous

    RépondreSupprimer
  4. Totalement d'accord!
    Pour le 2ème, l'aînée n'est pas venue aux échos, c'était clair et net pour nous.
    C'est un rdv médical, le médecin a besoin de concentration et de calme..et puis si qq chose ne va pas, un enfant n' pas à être présent.
    elle a regardé les échos à la maison, et c'est très bien comme ça!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ce qu'on fait. Les photos du bébé nous ont aidés à l'impliquer et lui faire accepter l'idée du petit frère/sœur mais les échographies, c'est juste le père et moi et c'est bien suffisant !

      Supprimer
  5. Lors de ma deuxième écho, une dame et son mari étaient en pleurs dans la salle d'attente. Ils attendaient un deuxième avis car à la vue des premiers clichés, le bébé ne montrait qu'une seule main. Leur aîné de comprenait pas la situation (il devait avoir 2 ans), mais était en état de stress pas possible de voir ses parents dans cet état et d'avoir entendu les mot "bébé une seule main" pendant l'acte.
    Je ne connais pas la fin de l'histoire, mais rien que de l'avoir vu, je n'amènerai pas ma fille aux échos (ou alors elle reste à l'accueil avec la secrétaire si c'est possible et qu'on a personne pour la garder)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pauvre gamin ! Ça doit être bien traumatisant :(

      Supprimer
  6. Je n'ai jamais emmené Bibou 1 à l'écho, la question ne s'est jamaisposé, même. Ça me semble terriblement absurde. L'écho,c'est pour les parents, ce n'est pas un spectacle.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?