Nos amis les touristes

Chez J., l'épicier, des touristes se sont arrêtés faire quatre courses. Ils voient la charcuterie et lui expliquent que ce n'est pas du saucisson fermier ...

Ils n'ont peut être pas tout à fait tord après tout : le saucisson n'est pas fabriqué à la ferme  mais dans un atelier de transformation, en plein cœur du village.


Commentaires

  1. Je plains le charcutier... ça doit être saoulant des touristes comme ça.
    (remarque, j'ai rencontré un fromager belge qui m'a soutenu mordicus que la tome fraîche de cantal "ça n'existe pas madame!" Pas de bol, j'avais passé mes vacances précédentes dans le cantal et raffole de l'aligot. ^^')

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Apparemment, ça le faisait rire. Moi, j'aurais fulminé ! Mais bon, il y en a qui ont la science infuse ;-)

      Je suppose qu'après ça, tu as changé de fromager !

      Supprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Un jour que je me promenais sur la jetée de Dieppe où il y a toujours plein de pêcheurs, j'ai entendu des touristes parisiens demander à l'un de ces autochtones à canne à pêche (prendre l'accent bourgeois): Et c'est pas trop dur de pêcher la crevette ainsi?"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, ça ne doit pas être facile ;-)

      Heureusement qu'ils ont quelques bons mots pour nous faire rire ...

      Supprimer
  4. Je ne veux pas jouer le trouble fête mais ces touristes n'ont effectivement pas tort. L'appellation produit fermier est précise, et visiblement ce charcutier la connaissait moins bien qu'eux : "un produit alimentaire est considéré comme fermier s’il est fabriqué par un producteur ayant le statut d’agriculteur (ou sous sa responsabilité)" [Source : http://www.viandesetproduitscarnes.com/index.php?option=com_content&view=article&id=158:saucissons-secs-fermiers-du-massif-central-vol-25-5&catid=93&Itemid=580&lang=fr]

    C'est tout le problème des labels. J'ai eu le cas récemment avec une personne qui s'était mise à son compte pour vendre des confitures sur les marchés. Comme elle n'était pas référencée comme confiseur ou je ne sais quoi, ses concurrents lui ont fait enlever la mention "confiture artisanale" de ses produits ! Confiture maison, oui, mais confiture artisanale, non...

    Et je vous passe les histoires de rillettes de mon coin tourangeau !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plusieurs choses (non précisées dans l'article qui est une brève) : le charcutier a fort probablement le statut d'agriculteur (ce sont ses cochons) et il n'a mis aucune étiquette "produit fermier" dans le magasin ... La garantie de qualité et d'authenticité a pour moi été faite par le fait que tout le village se servait chez lui ...

      Après, les labels, c'est à double tranchant et il faut grave s'en méfier !

      Supprimer
  5. Le terme de "produit fermier" n'est pas une garantie de qualité ni d'authencité, de la même manière que la dénomination "produit artisanal" n'en est pas une non plus. Cela signifie simplement qu'ils ont l'un et l'autre étaient fabriqués par un fermier, un artisan.

    Ce que je voulais dire c'est que derrière des touristes se cachent parfois des gens qui connaissent parfaitement ces choses là. Mais d'un autre côté s'il n'y a pas marqué "saucisson fermier", je ne vois pas pourquoi ils en parlent...

    Donc des gros lourds ou des bobos parisiens, au choix ;-)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?