La France, ce pays arriéré

Est-ce moi ou les français sont vraiment arriérés ? Où sont ce les commentateurs sur Yahoo qui sont vraiment gratinés ? Sont ce les lectrices(teurs) de Marie-Claire ?
 
Non, parce que, là, on dépasse les bornes des limites ! Je veux bien qu'on l'ait mauvaise quand son candidat ne gagne pas à une élection. Je veux bien qu'on cherche la petite bête à celui qui l'a battu. Mais quand même là, j'ai vraiment l'impression de voir des idées et des discours d'un autre temps fleurir sur le net à propos de Hollande et de sa vie privée.

Ce qui me fait sortir de mes gonds ce coup-ci ? Que certains ne reconnaissent pas le statut de Première Dame à Mme Trierweiler et l'affublent du terme de "concubine" parce qu'ils ne sont pas mariés, pour commencer. Et pour continuer, qu'un sondage indique qu'une majorité estime que son métier soit incompatible avec sa fonction, qu'il y ait des polémiques autour du fait qu'elle veuille continuer à travailler.

Franchement, vous ne trouvez pas que c'est rétrograde ? 

Non parce que je ne veux pas dire mais dire qu'une femme n'est qu'une concubine (je trouve que le terme est moche, surtout quand il est mis en majuscule pour bien appuyer sur le fait qu'ils ne sont pas bagués !) parce qu'elle n'est pas passée devant M. le Maire avant de partager son lit avec un homme, ben c'est indigne d'un pays qui se veut civilisé en 2012. Le fait qu'ils soient mariés ou non ne changera rien à sa politique. Oui, je sais, je suis très partiale dans mon jugement vu qu'à la base, je ne vois pas l'intérêt du mariage. Mais quand même, qu'est ce que ça peut nous foutre qu'ils soient mariés ou non ???

J'irai même plus loin, tant qu'il ne pratique ni la pédophilie, ni la zoophilie, ni la nécrophilie et que la (les) personne(s) avec qui il le fait est (sont) consentante(s), M. Hollande peut bien faire ce qu'il VEUT de son cul ! Je m'en fous et contre-fiche ... Tout ce que je lui demande, c'est de gouverner pour le mieux ce pays et d'avoir une vraie politique de gauche !

Ensuite, ce qui fait scandale, c'est que Madame veuille continuer à travailler. C'est vrai que c'est proprement scandaleux, une femme qui veut travailler ! Non mais elle se prend pour qui celle-là à vouloir travailler hein ? C'est qu'elle va donner le mauvais exemple. Les autres femmes risqueraient elles-aussi de vouloir avoir une vie et travailler elles aussi et ne pas être les bénis oui oui de leur époux légitime !

Non mais c'est pas vrai ! Je ne savais pas que nous étions en 1950, je nous croyais en 2012 ! Il me semblait qu'il y avait eu des luttes féministes pour avoir le droit de travailler sans l'accord préalable de nos maris !

Comment ça je fais ma féministe de base (et très basique) ? Ça vient de son métier ? Je suis désolée, journaliste ou pas journaliste, si elle a envie de travailler, elle a bien le droit ! Je suis désolée, on peut être en couple avec une personne et garder son impartialité et, même, avoir des opinions politiques différentes !
Bon, son employeur a tranché : elle ne fera plus d'article politique, juste du culturel. Mais pour certains, ça reste apparemment choquant. Donc on en revient au point de départ : en voulant travailler, elle donne le mauvais exemple.

Et moi, ça me gonfle ! Nous sommes en 2012 en France et ce n'est ni le premier, ni le seul couple à vivre en dehors des sacrés liens du mariage et elle n'est ni la première, ni la seule femme à vouloir travailler ! Et je trouve ça très bien, tant que l’Élysée n'achète pas tous les exemplaires du journal à chaque nouvel article ...

Bien évidemment, c'était mon Pavé du jour pour la Mère Cane

Bon, allez, je vais faire une petite séance d'exorcisme pour faire sortir Élisabeth de ce corps : quelques gâteaux et un peu de couture, ça devrait suffire, non ?

Commentaires

  1. Je te rejoins. je suis tout aussi scandalisée qu'on demande à Audey Pulvar de quitter son post alors qu'on sait pertinemment que certains journalistes dinent régulièrement avec les membres de l'un ou de l'autre partie. A eux on ne demande pas de rompre des amitiés, de choisir entre amitiés et travail... Oui ça me gonfle qu'on puisse croire qu'une femme ne puisse pas être impartiale, ne puisse pas penser differement de son conjoint, qu'elle doivent rester à à la maison pour se taire!!!! Et on vient donner des leçons à celles qui portent le voile??? Mais nous on voile les femmes psychiquement, est-ce vraiment mieux??? Rhaaaaa bah voilà tu m'as enervée!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Deux poids deux mesures : Pulvar doit quitter son poste parce que son mec est ministre, Zemmour, condamné à maintes reprises, l'a conservé. Je te le dis, ça gène encore des femmes qui travaillent ...

      Et je suis désolée de t'avoir énervée alors que tu m'avais l'air super zen hier soir ;-) Mais je le travaillais dans ma tête depuis quelques jours celui-là d'article.

      Supprimer
  2. Tout à fait d'accord avec toi ! C'est hallucinant quand même...

    RépondreSupprimer
  3. On ne voulait pas accorder le droit de vote aux femmes parce que on pensait qu'elle n'avait pas les capacités pour penser par elles-mêmes et pour elles-mêmes!!
    qu'elles dépendaient mentalement du mari quoi!!!
    a-t-on vraiment évolué au fond???
    Oui une femme doit pouvoir exercer le métier qu'elle veut, sans autre considération!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai ça : les femmes sont elles capables de penser par elles-mêmes ? Pas sûr qu'on ait évolué et comme le disais Mowgouaille, après, on veut donner des leçons aux autres !

      Supprimer
  4. Ah merci ! Je lisais les articles sur ce sujet. Et j'étais choquée. Choquée parce qu'ils se dit certes mais aussi et surtout parce que les gens, les monsieurs madames tout le monde trouve ça normal qu'une femme ne puisse travailler parce qu'elle n'a pas la faculté de penser par elle-même.
    Effectivement, la subjectivité peut enlever cette impartialité. Mais pour autant, ne peut on pas laisser les femmes faire leur propres choix...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est à elle et son employeur de voir si elle garde son objectivité ou non ...

      Supprimer
  5. Moi je dis, Carla, elle avait plus la classe ! En plus on pouvait trouver des photos olé-olé d'elle ! Ça, c'était une première dame qui a la classe !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On boxe dans une autre catégorie, là !

      Supprimer
  6. La différence gêne quel que soit le domaine !

    Aprés, je lis pas la presse, je mate pas la télé, je vis dans ma bulle parce que justement les gens sont trés cons, mais, j'aime bien traîner sur les blogs parce que j'en apprends toujours une bonne ou alors mes amis qui m'informent ...

    Merci pour ce billet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je lis également très peu la presse et regarde peu les jt. Je m'informe plutôt sur Internet. C'est marrant : on voit encore mieux la c*** des gens ;-)

      Ravie que le billet t'aie plu !

      Supprimer
  7. je te rejoins sur tout en ce qui concerne les réactions primaires de certains ... en revanche le terme "concubine" vient un peu de la première concernée qui refuse qu'on l'appelle "première dame" ... ce que je peux aussi comprendre parce que c'est naze comme terme ... mais il faut vite qu'elle trouve quelque chose de charmant car "concubine" ce n'est pas vraiment mieux !!!
    en ts les cas, qu'elle continue son job ! c'est comme Pulvar qui doit sauter, franchement je ne comprends pas d'autant plus qu'elle n'a jms fait preuve de complaisance et loin de là face à des politiques de gauche ! je l'ai parfois même trouvée bien plus agressive que face à une Marine Le Pen où en fin de compte elle n'avait pas été aussi piquante qu'à son habitude !

    RépondreSupprimer
  8. Encore un billet sur le mode de la provoc ;-)

    Vous y allez quand même un peu fort les filles ! Il ne s'agit pas de féminisme, mais de collusion entre le monde politique et le monde des médias. C'est la seule et vraie question qui se pose, et qui s'est toujours posée avec Trierweiler ou Pulvar aujourd'hui comme avec Ockrent ou Sinclair hier. Le problème se poserait d'ailleurs de la même manière entre une femme politique et un journaliste homme, et cela arrivera certainement un jour. Ces gens là se rencontrent et finissent par vivre ensemble, ça pose un vrai problème d'indépendance des médias, vous ne trouvez pas ?

    Ne confondons pas tout, il ne s'agit pas d'empêcher les conjoints des politiques de travailler mais il s'agit simplement de savoir si on accepte d'être les spectateurs (nous citoyens) de ce spectacle d'un petit groupe d'élites qui décident et nous informent. Moi en tout cas je n'en veux pas ! Ce n'est pas pour autant que je souhaite voir ces dames retourner à leurs casseroles, arrêtez vos clichés deux minutes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De la provoc, moi ? Peut être dans le titre (et encore) ;-)

      J'espère bien un jour voir un homme journaliste et une femme politique ensemble. On verra bien comment les gens se comporteront et s'il se fait lourder/mettre au placard ou non. J'avoue que j'ai des doutes, mais je suis peut être un peu parano sur les bords ...

      Après, non, ça ne me plait pas plus qu'à toi de voir cette connivence. Mais, à mon humble avis, pour remettre vraiment de l'ordre dans tout ça, il faudrait ressortir la machine à guillotin pour rappeler QUI gouverne vraiment ici !

      Supprimer
  9. je te rejoins sur tout en ce qui concerne les réactions primaires de certains ... en revanche le terme "concubine" vient un peu de la première concernée qui refuse qu'on l'appelle "première dame" ... ce que je peux aussi comprendre parce que c'est naze comme terme ... mais il faut vite qu'elle trouve quelque chose de charmant car "concubine" ce n'est pas vraiment mieux !!!
    en ts les cas, qu'elle continue son job ! c'est comme Pulvar qui doit sauter, franchement je ne comprends pas d'autant plus qu'elle n'a jms fait preuve de complaisance et loin de là face à des politiques de gauche ! je l'ai parfois même trouvée bien plus agressive que face à une Marine Le Pen où en fin de compte elle n'avait pas été aussi piquante qu'à son habitude !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le terme de "concubine" (qui fait très concubine du roi à mon oreille), je l'ai vu employé avant qu'elle ne dise qu'elle ne voulait pas être appelée "première dame". Les deux sont moches, il faut faire évoluer la langue !

      Supprimer
  10. ben moi, j'ai déjà qualifié Phil de "concubin" avant qu'on ne soit marié. Je ne me voyait pas parler de "mon petit ami" car il était pour moi, plus que ça, déjà à l'époque. Mais comme on n'était pas marié, ni fiancé... j'ai pas trouvé d'autre mot. ^^' (et ça avait bien fait marrer le mec de mon groupe de TP, mais qui n'a pas réussi à trouver un meilleur mot. Niark! ^^ XD)
    Personnellement, ça ne me choque pas qu'on dise concubine à la place d'épouse. Mais si c'est pour faire genre "femme de seconde classe car pas passé devant Mr le maire".... Là non.
    Par contre, je trouve très bien qu'elle continue à travailler, le président c'est son mari. Je ne vois pas pourquoi, et au nom de quoi, elle devrait arrêter....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'utilise pas ce mot. J'utilise "compagnon" pour qualifier Batman.

      Là où ça me choque, c'est vraiment le ton méprisant avec lequel le terme était employé dans les commentaires. Ça faisait femme de seconde zone, on lisais entre les lignes "concubine du roi".

      Supprimer
    2. oups, mea culpa et error humanum est (bon, on est indulgent, j'ai jamais fait de latin...) je crois que j'ai plutôt dit "mon compagnon" que "mon concubin".
      Ils pourraient pas parler de la compagne du présidente, voire de Mme Trierweiler tout simplement. Elle est elle même, pas "la femme de". :)

      Supprimer
  11. Pff, tu agis exactement comme on veut que tu réagisses: on te donne des ragots débiles pour rendre hystériques les pseudo-féministes et occuper tout l'espace médiatique en occultant au passage l'implosion de la zone euro.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu oublies une chose : tu es sur un blog particulier. Je n'y connais que dalle en économie (mais ça tu ne pouvais pas le savoir).
      Sachant ces deux choses là, comment au fin fond de ma montagne au milieu de la mer puis je agir sur l'implosion de la zone euro ? Par contre, sur les mentalités, parce que là, dans ce billet, je parle de mentalités, je peux agir !

      Supprimer
    2. Mouais, c'est dommage tout de même; à force de dire "je n'y connais rien à tel sujet", des "experts" - ne servant que l'intérêt d'une poignée - choisissent à notre place...

      Supprimer
  12. Je suis complètement d'accord avec toi :) bonne soirée! :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?