La contraception et moi

Suite au buzz déclenché il y a quelques temps par Dexterina et au commentaire que m'avait laissé Didi, j'ai accepté de participer à une semaine d'information sur la contraception. Pourquoi ? Tout simplement parce que je pense qu'il vaut mieux avoir une bonne contraception que de tomber enceinte accidentellement, c'est BEAUCOUP plus simple.

Comme nous en avons parlé dans les commentaires de mon dernier article sur l'avortement, finalement, on ne sait que très peu de choses sur la contraception.

Ça fait 45 ans qu'elle est légale en France. Elle nous a permis d'accéder à une sexualité plus épanouie, sans crainte de grossesse non désirée à chaque rapport sexuel. Mais au final, que nous propose t'on comme contraception, à part la sempiternelle pilule ?

Et pour rentrer ou ouvrir un autre débat, j'aimerais savoir pourquoi on rembourse l'avortement à 100 %, on promet la réouverture de centres IVG (même si je suis favorable à 300 % à ces mesures) et on rembourse si mal la contraception et on informe si peu sur elle ? A part les campagnes épisodiques pour dire que la contraception, c'est l'affaire de tous.

Parce que ma chère et adorée cérazette, ben elle était et sera remboursée à 0 %. Tout pour ma pomme. Mais comme je ne fais pas confiance à l'allaitement comme méthode contraceptive, ben je claquerai quelques euros tous les mois.

Image tirée du site choisirsacontraception
Maintenant que j'ai, une fois n'est pas coutume, râlé exposé mes opinions, je vais parler de ma contraception à moi. Elle n'est pas très originale, elle passe par la pilule.

Tout a commencé il y a une dizaine d'années quand je suis allée voir ma première gynécologue pour bénéficier d'une contraception. A l'époque, je pensais que le stérilet était réservé aux femmes ayant déjà eu un enfant, je ne l'ai donc pas demandé. Par contre, j'avais entendu parler de l'implant qui semblait le saint graal puisqu'il protégeait et n'entraînait pas de risque d'oubli ... Elle m'a découragée en m'expliquant que certaines femmes l'adoraient puisqu'elles n'avaient plus de règles mais que pour d'autres, les effets secondaires étaient diamétralement opposés : règles en permanence. Avec le bol que j'avais, j'ai estimé que je ferais très sûrement partie de la seconde catégorie.

Je suis donc partie sur la classique pilule que j'ai très bien supportée. Je l'appréciais même puisque, grande nouveauté dans ma vie, je savais même quand je verrais mes règles débarquer. Ce que j'ai le moins apprécié, c'est l'arrêt : il m'a fallu un certain temps et un certain nombre d'effets secondaires indésirables avant que mes hormones ne reprennent le dessus.

Plusieurs années plus tard, j'ai eu Batgirl. Comme j'avais décidé de l'allaiter et de ne pas trop faire confiance à la nature pour espacer les naissances, la maternité m'a prescrit une pilule microdosée, compatible avec l'allaitement, ma grande copine cérazette.

Je vais être honnête, cette pilule m'a très bien convenu pendant plus de 2 ans : la prise est certes à faire à heure régulière, mais si on a un oubli, on a quand même 12 h pour réparer le truc. Là où il faut se méfier, c'est en cas de maladie (vomissements, diarrhées essentiellement) mais bon, de toutes façons, dans ces cas-là, on applique une autre contraception, redoutable celle-là (à part pour une certaine Marie, selon les dires de certains), l'abstinence ...

Cette pilule microdosée m'a très bien convenu parce qu'elle avait bloqué mes règles, même après l'arrêt de l'allaitement. Jusqu'au jour où ça a été l'inverse.

Alors, cette fois-ci, après la naissance de Numérobis, je reprendrai la pilule au début. Mais dès que cela est possible, je me fais poser un stérilet : je rêve d'un truc en cuivre dans l'utérus à la place d'un embryon ou d'un fœtus !


Bon sinon, je vous invite vivement à aller sur le site choisirsacontraception

Commentaires

  1. J'ai le droit de participer? Surtout que j'ai un sterilet et j'en entend des vertes et des pas mures à ce propos!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr que tu as le droit !

      Et puis, je suis preneuse d'informations sur le stérilet ;-)

      Supprimer
  2. Tu sais que tu peux avoir ton stérilet juste après l'accouchement (ou presque) ? J'ai dit à ma gynéco que je ne reprendrai pas la cérazette après mon 2ème enfant (je suis fâchée avec cette pilule). Je lui ai demandé un stérilet et elle me l'a posé 6 semaines après l'accouchement. Elle m'a dit qu'elle profitait que l'utérus était encore bien dilaté, que c'était limite plus facile à poser.
    Me voilà donc avec un stérilet en cuivre, et j'en suis ravie, pas eu besoin de pilule! En gros, 6 semaines d'abstinence après l'accouchement (parce que bon, bobo foufoune quand même hein) et pose du stérilet.
    Peinarde!Si tu as besoin d'autres infos sur le stérilet cuivre...

    Mowgouaille t'as celui aux hormones ou au cuivre?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Marilou ! J'en parlerai à mon gynéco lundi, ça serait pas mal si je pouvais me passer de ma copine.

      Pour l'abstinence pendant 6 semaines, ben je crois que de toutes façons, pilule ou pas, on fera ceinture pendant ce temps-là !

      Supprimer
  3. J'ai demandé un implant. A moi aussi on m'a répondu que les effets pouvaient varier en fonction des femmes. Du coup, comme l'hormone de l'implant est la même que Cerazette, ma gynéco m'a conseillé de prendre 6 mois Cérazette pour voir si je supporterais bien l'implant. Je n'ai plus eu mes règles pendant 6 mois : j'ai dis BANCO ! L'implant, c'est 100€ à l'achat (il se vend avec tout le matériel de pose), on peut le faire poser par un gynéco ou par son médecin traitant s'il veut bien (ça a été mon cas) et ça dure 3 ans.
    La première année : quelques pertes brunes les 3 premiers mois puis plus de règle pendant un an.
    La deuxième année : des règles tous les six mois.
    La troisième année : des règles tous les trois mois.
    Je l'enlève bientôt et moi aussi je rêve d'un stérilet en cuivre pour me passer de ses fichues hormones. Même si je les supporte bien, j'ai envie de laisser un peu mon corps tranquille sur ce plan.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne savais pas que c'étaient les mêmes hormones ! Tu me confortes dans l'idée de poser un stérilet parce qu'au bout d'un moment, cérazette, c'est plus ma copine et j'ai des saignements continus.

      Supprimer
    2. Les hormones de l'implant et celles du stérilet Mirena aux hormones sont strictement les mêmes que la cérazette. En gros c'est de la cérazette sous une autre forme quoi.
      Avec le stérilet cuivre, pas d'hormones, et tu as tes règles tous les mois, et de façon très régulière.

      Supprimer
  4. Quand je parle de la fréquence des règles, je parle évidemment de mon cas, chaque femme réagissant différemment.

    RépondreSupprimer
  5. Merci de ta participation :)

    Comme Elsa, chez des règles trés sporadiques avec mon implant. J'aimerai aussi un stérilet en cuivre mais il paraît que les médecins le donne de moins en moins car il accentue les risques de grossesse extra-uterines :/

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?