Je tangue

Quand on s'expatrie sur l'Île, on apprend à avoir le pied marin ... ou pas. Et oui, comme nos familles restent sur le Continent, si on ne veut pas rompre toute relation avec, soit on prend le bateau régulièrement, soit on prend souvent l'avion.

Jusqu'aux 2 ans de la grande, quand je rentrais seule en famille avec elle, j'optais préférentiellement pour l'avion. Ca faisait déplacer mes parents mais c'était quand même super rapide : 1h pour l'embarquement, 3/4 d'heure de vol, 1 h pour récupérer les bagages ... Oui mais voilà, ma chère compagnie fait payer plein pot le billet dès les 2 ans de l'enfant, ça fait cher !

Alors, maintenant, c'est ferry ou ... ferry. Surtout avec Catboy en plus : je me vois bien enregistrer en plus tout le matos pour le transporter en voiture !

Mon seul problème avec ce mode de transport, ce sont les voyages d'octobre à mars. Il y a toujours un risque de tempête. Cette fois-ci, je suis passée au travers (enfin, juste avant) (et ce fut in-extremis puisque à la base, je voulais faire la traversée le jour où les vents soufflaient à 130 km/h). Mais au retour, il y avait quand même des vagues. et avec mes enfants super synchrones pour les réveils (à savoir, on se réveille chacun notre tour), je n'ai rien dormi de la nuit.

Et ce soir, 12h après avoir débarqué, je sens encore le roulis tangue toujours !


Commentaires

  1. Repose-toi bien, et ravie que tu sois rentrée!
    Bises

    RépondreSupprimer
  2. Avec une bonne biture avant la traversée, tu tangueras peut-être dans l'autre sens, du coup ça équilibrerait!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?