De la pitié - Être mère #16

Être mère, c'est prendre en pitié ...

Deux pauvres coccinelles qui n'avaient rien demandé à personne. Qui ont eu pour seul tort de croiser la route de Batgirl un dimanche après-midi.

Elle les a ramassées, transportées précautionneusement pendant toute la balade puis enfermées dans son coffre à trésors malgré nos "elles seront mieux dans le jardin", "mets les dans le jardin, elles mangeront les pucerons !". Rien n'y a fait.

Elles ont tellement été prises en affection qu'elles ont eu l'immense privilège de pouvoir partager le bain de la Miss jusqu'à ce que ... "Oh elles bougent plus mes coccinelles !"

???? Nous n'avions pas vu que ces pauvres bêtes avaient eu le droit à leur premier et dernier bain ... On tente alors de lui expliquer que c'est normal.



Et, après le repas, avec son air de chat potté : "Elles sont séchées mais elles ne bougent toujours pas !"

Ah ben non, elles ne bougent pas et elles ne vont plus bouger même en séchant longtemps !

C'était ma participation au Être mère de Babidji

Commentaires

  1. Oups! Ca nage mal une coccinelle. ^^'

    RépondreSupprimer
  2. ah ouais ... pas facile de leur faire prendre conscience des choses ! bon bah ma foi voyons le côté positif en évitant le sujet de la souffrance animale (d'ailleurs ça souffre une coccinelle ???) : c'est un jouet écolo et qui ne coûte pas cher !!!
    merci pour ta participation ... comment dire ... macabre ;)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas si ça souffre une coccinelle ... Ce sont quelques ganglions nerveux.

      Voyons le côté positif : elle a retenu la leçon et celles d'hier ont soit pu s'échapper, soit pu profiter du jardin et de ses pucerons !

      Supprimer
    2. il est propre le jardin, il n'y a pas de pucerons !!!

      Supprimer
    3. Grâce aux coccinelles !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?