Oui, je suis contre la peine de mort

Je suis contre la peine de mort : qu'on se le dise une bonne fois pour toutes. Oui, quitte à passer pour une affreuse Bien Pensante, je suis absolument CONTRE la peine de mort. Même pour les pires criminels, même pour le crime le plus abject, je suis contre la peine de mort. Et j'en ai ras le bol qu'au moindre fait divers bien glauque, certaines personnes réclament son rétablissement.

Pourquoi suis-je contre ? Tout simplement parce que je pense que la peine de mort n'a rien à faire dans une société qui se dit civilisée.

Avant de se prononcer en faveur de la peine de mort, il faut bien visualiser ce que c'est, la peine de mort. En France, jusqu'à il y a de cela 32 ans, c'était la guillotine. Et quand on guillotinait quelqu'un, on faisait quoi exactement ? Je laisse la parole à Robert Badinter : "On prend un homme vivant et on le coupe en deux morceaux, c’est ça guillotiner" (janvier 1977). Voilà, ce que c'est la peine de mort. Si on prend ce qui se pratique dans d'autres pays, c'est injecter sciemment du poison dans un homme vivant ou fusiller, de face, un homme, le pendre.

Quel pays civilisé peut pratiquer ça ? Pratiquer la peine de mort, c'est demander à des hommes de tuer d'autres personnes, quel que soit le degré d'abjection des condamnés. Et je ne parle même pas des cas d'erreurs judiciaire. Pratiquer la peine de mort, c'est demander à des hommes et des femmes (les jurés) (je rappelle que tout le monde, du moment qu'il est majeur et vacciné inscrit sur les listes électorales, et que son casier judiciaire est vierge, peut être juré) qui n'ont rien demandé à personne de condamner quelqu'un à mort.

La justice d'un pays qui se veut civilisé ne doit pas être vengeresse. La justice d'un pays civilisé ne doit pas répondre aux envies de lynchage et de sang de la foule.

On peut me rétorquer que je dis ça aujourd'hui mais que si demain mon fils ou ma fille était la malheureuse victime d'un salopard, je ne penserais pas comme ça. C'est FAUX. Même si on ne peut pas prédire comment on réagirait face à des situations graves qu'on ne maîtrise pas, je sais une chose : je resterais contre la peine de mort. Je ne dis pas que je n'aurais pas des envies de meurtre. Mais le terme est là et bien posé : MEURTRE. La peine de mort n'est rien d'autre qu'un meurtre. Alors, certes, j'aurais peut-être ces envies, mais, certes, il est hors de question que je demande à la justice de mon pays de le faire et de transformer des citoyens qui n'ont rien demandé à personne en des meurtriers. Je m'en chargerais moi-même.

Mais il y a une autre chose à laquelle personne ne pense : même le pire des criminels a une famille. Il a un père, une mère, éventuellement des frères et sœurs, des enfants, ... Tous ceux-là n'ont rien demandé à personne.
 
Ça pourra être un jour ton enfant, à toi, qui aujourd'hui réclame la peine de mort, qui sera dans le box des accusés. TON enfant qui aura commis une abomination et qui pourra être condamné à mort ! Alors, avant de réclamer son rétablissement : pense une minute à ça et après on en reparlera ...


Commentaires

  1. Entièrement d'accord avec toi, un Etat ne peut pas devenir meurtrier... Et la peine de perpétuité, à condition qu'elle soit respectée (!) peut être presque aussi lourde pour celui qui restera enfermé à vie à ressasser son crime...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, une vraie perpétuité, je pense que c'est encore mieux !

      Supprimer
  2. effectivement je disais que pour mes enfants je serais "pour" par détresse absolue mais tu as bien résumé la situation par "meurtre" ou e fait j'aurais envie de le tuer le mec pas qu'il soit condamné ça n'a rien à voir ! Pour le reste je suis OK avec toi à 100% car je pense que j'aurais pu écrire la même chose. Sur une page FB indienne j'ai halluciné par la violence des commentaires (d'indiens à 99%) suite à la condamnation à mort des 4 mecs qui ont torturé et violé à mort la pauvre jeune indienne l'hiver dernier. Tous voulaient les torturer en plus, tous était contents de la sentence, ils décrivaient les tortures qu'ils voulaient leur infliger absolument atroces (la femme avant de décéder avait dit qu'elle voulait que ses agresseurs soient brûlés vifs ...). C'est bien beau tout ça mais tu as juste envie de dire à un mec qui commente bah vas y mon gars jackpot, c'est toi qui est tiré au sort et qui va les torturer avt de les tuer ... je ne pense pas qu'il fasse le fier ! bref ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que les gens écrivent sans réfléchir plus loin ! En effet : jackpot, c'est toi qui tortue et tue au bout du compte et après, on en recause.

      Malheureusement, hier soir, je n'ai pas pu regarder le témoignage du bourreau sur la 2 (la pluie sur la parabole en a décidé autrement), je pense qu'il était très intéressant ...

      Supprimer
  3. Tu ne tueras pas, les dix commandements. La peine de mort ne change rien et en prison on peut changer, bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai effectivement pas parlé de son efficacité réelle (après l'article aurait été trop lourd) : mais il n'a jamais été prouvé que son existence diminuait le nombre et l'horreur des crimes commis !

      Bonne journée à toi aussi

      Supprimer
  4. Contre la peine de mort, mais pour une autre raison : je trouve ça "trop facile" de mourir et laisser la famille du défunt dans le chagrin. Je veux qu'il paye, qu'il souffre en prison. Malheureusement certaines sont encore trop confortables...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas ce qui peut soulager une famille : voir mourir ou moisir en prison le meurtrier ...

      Supprimer
  5. Je ne savais pas trop où laisser mon commentaire pour te dire ô combien ça me faisait du bien de te lire. Donc je le fais sous ce billet auquel j'adhère totalement ! Ces derniers jours, j'ai lu tellement de choses nauséabondes venant de personnes se disant ouvertes, tolérantes, j'en passe et des meilleures... tout cela me donnait envie de vomir sur mon clavier. Puis je t'ai vu chez Marie Kléber et ce que tu disais m'a parlé, je suis venue ici et j'ai été soulagée de constater que je n'étais pas seule. Alors merci à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ta visite !

      C'est très dur de lire et entendre toutes les horreurs qui peuvent se dire en ce moment ... Mais en ouvrant les yeux, en cherchant, on se rend compte qu'il n'y a pas qu'EUX sur terre et en France. Non, tu n'es pas seule, je ne suis pas seule et nous sommes encore nombreux à nous révolter de tout ça ... Il faut seulement chercher un peu et ne jamais, ô grand jamais se taire !

      Supprimer
  6. Bonjour, je suis étudiante au Mans. Je dois rédiger un dossier de presse traitant de la peine de mort. Je dois reunir un article étant pour et un autre contre. Pour l'article "contre" j'ai choisi de choisir le votre. Cependant j'aurais besoin de votre nom, car un article sans auteur sera exclu, et votre article est le seul que j'ai trouvé étant "contre".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Je vous donnerai volontiers mon nom mais par mail ... Vous pouvez me contacter à l'adresse suivante : giulia_laffreuse@yahoo.fr

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?