Lettre à ma fille

Ma puce,

Ta jalousie envers ton frère m'épuise. Ton mal-être qui va avec me démolit. J'aimerais tant retrouver ma princesse joyeuse et gentille.

J'aimerais tant me souvenir de ce que j'ai vécu et ressenti à l'arrivée de mes frères. Puiser en cela pour t'aider à franchir ce si difficile cap. J'ai l'impression que, plus il grandit, moins ça va, plus mal tu vis le partage de ce toit, de ces parents. Et les jouets, n'en parlons pas ! Depuis son anniversaire, c'est l'apothéose : on a eu le toupet de lui offrir des jouets ... alors, tu ne supportes plus rien. Tu ne supportes plus qu'il vienne jouer avec tes jouets mais tu ne supportes pas non plus qu'il s'intéresse aux siens.

J'ai mal pour lui quand tu lui arraches des mains ce avec quoi il s'amuse. J'ai mal pour lui quand tu viens t’immiscer dans les rares moments que nous essayons de lui réserver : les tétées. J'ai mal pour lui quand tu le bouscules exprès. Il commence, malgré sa gentillesse et son bon fond, à mal le vivre.

Et toi, je te vois si mal. J'en crève ma princesse. J'en crève parce que je te sens moins heureuse et que je suis obligée de te disputer régulièrement.

J'aimerais tant retrouver vos fous rires tous les deux. Il t'aime énormément. Tu es son moteur. Tu as une chance extraordinaire d'avoir un frère. D'avoir CE frère-là. Un frère, c'est un camarade de jeux en puissance. Un frère, c'est un confident en puissance. Un frère, c'est un ami en puissance. Un frère, c'est quelqu'un avec qui tu pourras te serrer les coudes un jour face à une éventuelle adversité. Quelqu'un avec qui tu pourras rire aux éclats. Mais pour que cela devienne un jour réalité, il faut y mettre du tien dès aujourd'hui et l'accepter dans tes jeux, ne pas le rabrouer toutes les 5 minutes. Sinon, il ne voudra pas et je ne pourrai l'en blâmer ...

Regarde comme c'est agréable quand vous vous donnez la main, quand vous faites du vélo ensemble (il colle sa joue contre ton dos, sous forme de câlin). Tu es la seule à qui il fasse des câlins. Il ne manque pas un seul soir de te dire bonne nuit, c'est son rituel indispensable. Regarde comme c'est agréable quand tu fais la pitre et qu'il rit aux éclats.

Je ne sais pas ce que je fais mal. J'aimerais tant trouver pour t'aider, Vous aider tous les deux. Je croyais que te réserver, rien qu'à toi, le mercredi serait une bonne chose. Mais apparemment non, ou insuffisant. Pourquoi cette recrudescence actuelle ? Ton satané rhume ? Son anniversaire ? Le sais tu toi-même ?

Ma poupée, sache que je t'aime autant que lui. Je te le dis très souvent mais je veux que tu t'en rappelles : tu es CELLE qui m'a faite mère. 

Je t'embrasse,

Ta maman.

Commentaires

  1. Ce ne doit pas être facile à vivre, pour vous tous. Je n'ai pas eu ce problème. J'imagine que comme toi, cela me déchirerait le cœur :(
    J'espère qu'elle va apprendre et comprendre... qu'ils sont aussi importants l'un que l'autre à tes yeux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère aussi qu'elle comprendra. Tu as de la chance de ne pas l'avoir vécu !!!

      Supprimer
  2. j'en ai le coeur serré et les larmes aux yeux tellement ce doit être difficile à vivre ! Quand tout se passe bien, on ne se rend pas compte de la chance qu'on a finalement.
    Et qd tu passes un moment seule avec elle (une activité ou autre) ca envenime la situation quand vs vs retrouvez tous ensemble ou ça l'apaise ? bon courage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci

      Quand nous passons du temps ensemble, cela se passe tellement bien ! J'ai l'impression de retrouver ma petite fille. Après, la réaction au moment où son frère réapparaît varie selon l'humeur du jour ... tout peut continuer comme sur des roulettes ou elle peut s'assombrir d'un coup d'un seul !

      Bises

      Supprimer
  3. Tu me rappelles moi! Si ça peut te réconforter, voici un article que j'avais écrit il y a un peu plus d'un an: http://marilou-tellequelle.blogspot.fr/2012/07/lettre-mon-fils.html
    Et je vois qu'on passe tous par les mêmes phases...
    Bon courage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'en souviens.

      Ca s'est arrangé entre tes deux bibous ???

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?