Lettre à Christiane Taubira

Madame la Ministre,

Il ne se passe pas une semaine sans que vous ne soyez la cible d'une attaque raciste. Toujours plus basse, toujours plus vile. Vous restez là, droite, digne. Pour cela, je vous admire.

Je ne suis pas une belle plume mais une anonyme, une simple citoyenne française. Je suis une enfant de la République pour laquelle les mots "Liberté, Égalité, Fraternité" ne sont pas de juste de jolies écritures aux frontons de nos mairies et de nos écoles mais un programme pour notre pays, un idéal pour notre Planète. 
Par cette missive, je souhaite juste vous témoigner que je déplore ce qu'il se passe actuellement en France. Je suis outrée que l'on puisse ainsi, en toute impunité, proférer de telles injures. On peut ne pas être d'accord avec une politique mais il est intolérable que l'on insulte un(e) ministre.

Par cette petite lettre, je voulais juste vous dire que je trouve déplorable que personne ne s'élève pour faire taire ces personnes. Mais je voulais aussi vous témoigner de ma solidarité et vous dire que, même s'il n'y a pas de grande voix ou de belle plume qui ne se soit levée pour dénoncer ce racisme et contrer ces idées putrides exacerbées, nous sommes encore nombreux et nombreuses, dans ce pays, à ne plus supporter ces paroles et ces actes racistes.

Madame la Ministre, je vous exhorte également, en tant que citoyenne, en tant que mère qui ne veut pas que ses enfants grandissent dans un tel monde où l'on peut traiter une Ministre de la République de Guenon, une représentante de l’État Français, à ce que votre ministère porte plainte. Il est désormais temps que tout cela cesse.

Madame la Ministre, il est temps que la devise de notre République flamboie de nouveau et que nos enfants ainsi que leurs parents et grands-parents sachent la signification de "Liberté, Égalité, Fraternité". Notre République ne doit plus se laisser marcher sur les pieds !

Je vous prie d'agréer, Madame la Ministre, l'expression de ma très haute considération.


Julie L.




Parce que je suis fatiguée de ce racisme, de toute cette haine, j'ai écrit cette lettre à Mme Taubira que je partage ici et sur notre blog "Ils changent le Monde".
En signes de protestation, à partir de ce soir, et pour une durée d'une semaine, je n'écrirai plus un seul article ici. Vendredi soir, à partir de 20 h et jusqu'à dimanche minuit, je mettrai mon profil Facebook en deuil, tout comme Mowgouaille et bien d 'autres personnes.

Si toi aussi, tu en as marre, je t'invite à rejoindre le mouvement !

Commentaires