Désertion

Dimanche, nous avons officiellement passé notre dernière journée à la plage au moins jusqu'en septembre ... La saison estivale est désormais lancée et nous, nous déserterons désormais les rivages, ou nous les fréquenterons, de bonne heure, avant 10 h le matin.

Je fais peut être ma fine bouche, et je le concède volontiers, mais l'été n'est pas ma saison favorite en Corse : trop de chaleur, trop de monde, trop grillée par le soleil. Ce n'est pas là que l'Île est la plus belle et encore moins la plus agréable. Enfin, je me permets cette réflexion parce que je vis ici à l'année.

Mais je crois que ce qui me gène le plus, en définitive, c'est la surpopulation carcérale. Je suis une fille de la montagne. J'ai été élevée tous les étés à partir en vacances à la montagne, au frais, loin du tourisme de masse. Et c'est certainement pour cela que je ne pourrai sans doutes jamais passer mes vacances à la mer.

Pourtant, j'y ai presque cru, il y a 3 semaines, dans l'euphorie d'une journée entière passée sur une plage avec mes enfants. Finalement, contrairement à ce que je pensait, on ne s'ennuie pas, on n'a pas trop chaud non plus, même s'il fait plus de 30°C à l'ombre et que nous ne passons jamais à l'ombre.

Et puis, et puis dimanche, j'ai compris : non, c'est juste impossible, pour moi, de passer mes vacances, juillet ou août à la plage. 

Pourquoi ce revirement de situation ? Tout simplement parce qu'ILS sont arrivés. Qui ça ? Les touristes, principalement, les français. Parce que tant qu'on n'avait que les allemands et les hollandais, tout allait bien : les gens se répartissaient uniformément sur la plage. Personne pour venir s'installer à 30 cm de ta serviette alors que la plage n'est pas surpeuplée. Hors, j'ai horreur qu'on s'installe sur ma serviette !

Hors, tout le monde le sait : il est très difficile de passer un été sans être serviette sur serviette, en Méditerranée. Je pense donc que si je devais passer une journée à la plage en cette saison, je ne me détendrais pas, je m'énerverais grave ... Ce n'est pas le but, alors, je déserte et migre vers le frais, en montagne !!!

 
Oui, je sais, c'est beau et je fais vraiment ma fine bouche ... Mais, en plus d'être collants, ils sont crades !!! Et on a vu la différence : la plage s'est remplie de mégots en l'espace de 2 semaines :(

Commentaires