Une histoire d'amour : des livres et moi

Depuis quelques jours, je vois fleurir les free library . Si j'en ai bien compris le principe : on dépose ses livres dans un carton et les gens peuvent se servir à condition qu'ils déposent en retour un autre livre.

Le concept est très sympa et séduisant. On partage, on échange. On se retrouve avec des bouquins qu'on n'aurait pas imaginé prendre ...

Oui mais. Oui, parce qu'il y a un "mais".

Oui mais cela suppose se séparer d'un ou plusieurs livres à soi. C'est le principe, je vous l'accorde. Sauf que ben je ne peux pas. Je ne peux tout simplement pas me séparer d'un livre. Des livres, j'en ai de partout : dans la bibliothèque, en bas, dans celle des enfants (ce sont les leurs de livres), en haut, dans mon meuble à couture (livres de couture) (normal) et ... dans des boites rangées sous le canapé. Là, ce sont des livres de travail ou des livres qu'on ouvre rarement.

Je ne vais jamais emprunter un livre dans une bibliothèque. Je ne prends pas de livre d'occasion, ou alors, c'est un beau livre relié, d'époque, pour faire joli en plus du plaisir de l'avoir lu. J'achète mes livres. 

Parfois, je les lis tout de suite, parfois je mets du temps avant d'entamer la lecture. Je les lis en quelques jours ou en plusieurs mois. 

Certains ne sont jamais terminés. D'autres sont lus plusieurs fois. Parfois, pour le plaisir, je vais dans ma bibliothèque, j'en prends un et le feuillette, j'en lis des extraits, pour le plaisir puis le repose au bout de quelques minutes ou de quelques heures.

Quand je découvre un auteur, il m'arrive d'acheter plusieurs de ses œuvres parce que je suis séduite par son univers ou parce que ses romans amènent à la réflexion.


Et puis, je me dis que plus tard les enfants voudront peut être aussi piocher dans ma bibliothèque comme je peux parfois piocher dans celle de ma mère ou j'ai pu piocher dans celle de ma grand mère.

Commentaires

  1. La lecture est finalement aussi personnelle que l'allaitement non? Ok je sors...;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faudrait tester voir si on arrive à créer d'aussi vives polémiques et des clans aussi tranchés ...

      Supprimer
  2. Comme je te comprends, même si avec le temps j'ai bien changé. Et ce qu'hier je ne pouvais pas faire, aujourd'hui je le fais. Je donne, je vends mes livres. Sacrilège!
    Mon départ d'Irlande m'a fait comprendre que tout est éphémère. Au final, je n'en ai récupéré aucun. Il y en a pourtant qui avaient une vraie valeur sentimentale. Je m'en passe très bien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout à fait raison : tout est éphémère et pourquoi s'accrocher à des choses matérielles après tout ? Depuis cet article, j'ai donné quelques livres ...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?