Les Sanguinaires de l'intérieur

"Figurez-vous une île rougeâtre et d’aspect farouche ; le phare à une pointe, à l’autre une vieille tour génoise où, de mon temps, logeait un aigle. En bas, au bord de l’eau, un lazaret en ruine, envahi de partout par les herbes ; puis, des ravins, des maquis, de grandes roches, quelques chèvres sauvages, de petits chevaux corses gambadant la crinière au vent ; enfin, là-haut, tout en haut, dans un tourbillon d’oiseaux de mer, la maison du phare, avec sa plate-forme de maçonnerie blanche, où les gardiens se promènent de long en large, la porte verte en ogive, la petite tour de fonte, et au-dessus la grosse lanterne à facettes qui flambe au soleil et fait de la lumière même pendant le jour…
Voilà l’île des Sanguinaires, comme je l’ai revue cette nuit, en entendant ronfler mes pins. C’était dans cette île enchantée qu’avant d’avoir un moulin j’allais m’enfermer quelquefois, lorsque j’avais besoin de grand air et de solitude"  (Alphonse Daudet, Les lettres de mon Moulin)


Au mois de juin, j'ai eu l'immense privilège de passer une journée sur Mezzu Mare, la grande île des Sanguinaires, et, comme je ne suis rien d'autre qu'une privilégiée de fonctionnaire et que dans ma boite, il y a les phares et balises qui gèrent ... les phares, j'ai même pu visiter le phare de l'intérieur !

Pour commencer, Mezzu Mare est la plus grande des îles Sanguinaires (les petits noms des 3 autres sont : Cormorans, Cala d'Alga et Porri) et la seule que l'on peut visiter car les autres sont des sanctuaires pour les oiseaux marins. Mais elle fait également l'objet de protection au titre du réseau Natura 2000 et de l'inventaire des ZNIEFF, du fait d'une très grande richesse floristique et faunistique : certaines espèces sont endémiques des îles sanguinaires.


Ensuite, Mezzu mare a aussi une histoire humaine. Elle fut d'abord utilisée par les génois qui y implantèrent deux tours : une encore en place, la deuxième a été remplacée par un phare. Puis, au XIX° siècle, les français y installèrent le phare, le sémaphore et ... un lazaret. Ce dernier a la forme d'un pentagone de 60 par 80 et servait de quarantaine pour les équipages arrivant d'Afrique et pouvant être porteurs de maladies contagieuses.

Il n'est aujourd'hui plus en activité.

Lazaret
Et maintenant, le but de la visite : le phare des Sanguinaires. Il fut le premier construit pour la Corse, entre 1838 et 1844, il a été allumé le 15 novembre 1844. Il a été automatisé en 1984 et n'est plus gardé depuis 1985.

Personnellement, c'était la première fois que je visitais un phare de l'intérieur. J'ai beaucoup aimé voir les lentilles de près et, pour ne rien gâcher, la vue de la haut est tout simplement magnifique. On se croirait presque sur un bateau !

Lentille du phare des Sanguinaires






Pour le plaisir, un court diaporama des 76 photos (seulement) que nous avons faites ce jour-là.

Pour y aller, vous avez le choix, soit vous avez vous-même un bateau, soit vous faites appel à des professionnels du tourisme. Je vous en ai sélectionné 2, qui ont des tarifs raisonnables :

Commentaires

  1. D'une grâce à toi je découvre ces îles magnifiques st je n'avais jms entendu parler (tt une culture à faire Madame !) et de deux qd g commencé à lire je me suis ouahhh ms qu'elle plume cette Catwoman mdr ;) tu m'as vie eue cher Alphonse !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais de rien, j'ai beaucoup aimé la sortie ... et les îles sont vraiment superbes !

      Et dsl mais non, je n'ai pas la plume d'Alphonse :/

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?