"Des confitures pour aller à l'école"

On y est enfin.

Je pensais le faire le 15 novembre et puis, et puis j'ai ouïe dire que le 20 novembre était la Journée Internationale des Droits de l'Enfant. Et cette année, on célèbre les 25 ans de la Convention Internationale des Droits de l'Enfance. Convention qui prévoit l'accès à l'éducation des enfants.

Depuis des mois que je réfléchis, que je prépare, que j'en parle plus ou moins bien. On y est enfin au jour où je lance officiellement mon projet. 

Le jour est donc parfait pour se lancer. Vous ne trouvez pas ?

Pour commencer, j'ai trouvé un nom à mon opération : 
"Des confitures pour aller à l'école"

 
Ensuite, je vais vous expliquer le principe. Notamment pour les personnes qui débarquent : tout l'automne, j'ai cueilli (ou acheté, pour les pêches), aidée par les enfants et l'homme, des fruits puis nous les avons transformés en confitures. 

Ces confitures, à partir d'aujourd'hui, je vais les vendre. Les sous que je récolterai de cette vente seront intégralement reversés à une association spécialisée dans l'éducation des filles. Pourquoi l'éducation des filles spécialement ? Comme je l'expliquais dans mon premier article (L'éducation est l'arme la plus puissante pour changer le monde), actuellement, les 2/3 des personnes analphabètes de part le monde sont des femmes parce que ce sont les filles qui ont le moins bon accès à l'école. Et aussi parce que lorsque la mère est instruite, les conditions de vie de l'ensemble du foyer sont améliorées.

Donc voilà, pour l’opération, nous avons fait :
  • des confitures de pêche,
  • de figues,
  • de mûres, qui nous ont bien déchiré les bras et les jambes mais qui ont aussi bien rempli le ventre de Catboy (je vous raconterai bientôt comment le pitchoun s'est investi dans l'opération Confitures)
  • et de châtaignes, qui si vous me suivez sur Facebook m'ont bien faite suer tout le mois de novembre.
Ces confitures, issues de fruits corses bios (puisque ramassés autour de chez moi) je les mets en vente à partir d'aujourd'hui au prix de 5 € le pot, frais de port inclus. Pour pouvoir les acheter, rien de très difficile, vous m'envoyez un mail, en me disant quelle confiture et en quelle quantité, à l'adresse suivante:

giulia_laffreuse@yahoo.fr

Comme je l'ai dit plus haut, l'argent sera intégralement reversé à une association. Cette association, c'est l'organisation Plan, dont je vous reparlerai plus en détails lundi prochain. Pour faire simple, le choix n'a pas été aisé, j'ai eu le désagréable sentiment d'être une consommatrice en train de faire son marché mais je pense que cette organisation est celle qui correspond le mieux au projet : agir pour les filles partout dans le monde.

J'ai encore des tas de choses à dire mais je ne veux pas vous noyer et perdre donc je vais m'arrêter là pour ce soir ;)

J'attends avec impatience vos commandes et vous laisse sur ces images de confitures en préparation.




Et une fois en pots :


Commentaires

  1. Très belle et généreuse idée.
    Je partage ton article sur ma page.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup !

      J'espère que ça va marcher ;)

      Supprimer
  2. TROP MIOUM ! C'est possible d'avoir un pot de chaque ?

    RépondreSupprimer
  3. Vous n'avez pas chômés, dis moi! C'est vraiment super que ce projet voit le jour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est clair qu'on a pas mal travaillé (surtout les châtaignes ...)

      Maintenant, j'espère que j'aurai des commandes !!!

      Supprimer
  4. BRAVO pour ce projet ! Et l'idée des confitures bios est excellente ! Bises <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :)

      En même temps, le ramassage des mûres, figues et châtaignes ont bien occupé les enfants ;)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?