Parle-Moi féminisme #6 - Babidji sur le grill

Des fois je me demande pourquoi je blogue, pourquoi je continue à bloguer, à raconter ma vie et pousser mes coups de gueule ici. Il ne faut pas se leurrer : petite blogueuse je suis, petite blogueuse je resterai. Et puis je pense à ce que le blog m'a apporté en 4 ans d'existence, à ces rencontres que j'ai eues.

Parmi elles, il y a Babidji. Une chouette fille que je connais depuis quelques années déjà. Une blogueuse de talent, avec une plume que j'adore, pleine de vie et passionnée. 

En bref, aujourd'hui, pour cette sixième interview, j'ai l'immense privilège de recevoir Babidji.

1/ Bonjour Babidji, peux tu te présenter en quelques mots ?

Je suis une maman mais pas que … blogueuse, commerçante, pigiste bref pas mal de casquettes !
Ancienne journaliste je suis toujours de près l'actualité … j'aime bien "m'enflammer" pour dénoncer ce qui me révolte et j'essaie malgré mes nombreux paradoxes de garder le cap quant à mes convictions.
Et plus concrètement, j'ai 35 ans, j'habite à côté de Perpignan et j'ai deux filles de bientôt 7 ans et bientôt 4 ans.

2/ Grâce à ces interviews, j'ai envie de connaître le sentiment des gens sur le féminisme, alors, pourrais-tu me dire ce qu'est, pour toi, le féminisme ?

J'ai une définition assez personnelle du féminisme.
Je pense qu'il ne s'agit pas de militer pour une égalité à tout prix par rapport à l'homme mais de faire en sorte que la femme soit considérée exactement de la même façon ! Ni plus ni moins.
Je pense que le féminisme passe en premier lieu par les droits qui doivent être identiques. Ensuite je ne milite pas pour une égalité parfaite qui pour ma part est impossible puisque dame nature (ou dieu … tout dépend des croyances … sur ce point chacun prêche pour ses propres convictions) a créé l'homme et la femme différemment. Je prône une complémentarité !
Concrètement mon homme n'a pas pu allaiter mes enfants et la femme que je suis n'a pas pu porter certaines machines pour retaper notre maison ! Je ne me sens pas lésée dans ce genre de situation ou inférieure ! Nous sommes complémentaires !

3/ Soyons un peu nombrilistes, penses-tu qu'en France, au 21° siècle, on ait encore besoin de féministes ? Pourquoi ?

Je pense que la réponse est bien évidemment OUI !
Il y a les cas extrêmes où le féminisme est une nécessité dans certains pays comme l'accès à l'éducation, la fin de l'excision (qui existe aussi malheureusement en France), les mariages arrangés entre des fillettes et des hommes mûrs etc.
Quant à la situation dans notre pays, ça commence par une égalité de salaire pour un emploi similaire par exemple, ne pas cantonner les enfants à des rôles en fonction de leur sexe dès leur plus jeune âge (on sait bien que les garçons sont orientés plus facilement vers les matières scientifiques par exemple) ou lutter face à des courants d'un autre âge qui reviennent sur le devant de la scène. Je pense notamment au droit à l'avortement qui a été remis en cause il y a peu en Espagne. Et plus généralement, le droit de vote, de conduire, de travailler …

4/ Y a t'il un combat féministe qui te touche particulièrement (en bien ou en mal, d'ailleurs, il y en a qu'on peut réprouver) ?

En France, le combat qui me tient le plus à cœur est la considération de la femme dans le monde du travail ! Je n'en reviens toujours pas qu'au 21ème siècle nous devions toujours en faire plus pour prouver qu'on peut y arriver ! Je ne supporte plus les clichés des employeurs : si on est trop jeune on va leur mettre un congé maternité dans les dents, et si on a déjà des enfants, on sera toujours absente quand ils seront malades !
Au niveau mondial, c'est la scolarisation des filles qui me tient le plus à cœur … comment ne pas être meurtrie quand on voit le rapt des jeunes lycéennes par Boko Haram (d'ailleurs on n'en parle plus … une actu en chasse malheureusement toujours une autre…) ou les jeunes élèves persécutées, tuées, brulées en Afghanistan, Pakistan etc. Je crois que le dernier Prix Nobel de la paix pour Malala Yousafsai est une incroyable avancée !

Quant aux combats qui ne me touchent absolument pas, que je trouve vains, qui à mon avis font mauvaise presse au féminisme sont par exemple l'abolition du terme "mademoiselle" ! Qu'est-ce qu'on en a à faire franchement ? Je trouvais d'ailleurs ça plutôt sympa et je n'arrive pas à appeler une gamine de 17 ans madame !!! Idem pour ce qui est de la féminisation de tous les mots. Je trouve "écrivaine" très moche. Je n'arrive toujours pas à dire Mme la maire dans mon village, ça me fait penser à la mère Michelle !!! Bref, ces combats sont secondaires ! On pourra éventuellement s'y atteler quand les femmes gagneront autant que les hommes à poste égal, ou qu'on ne nous sifflera plus dans la rue dès qu'on porte une jupe courte !

Une fois de plus je me suis enflammée … j'ai mal répondu car il y a bien plus d'un combat dans ma réponse !

5/ Et maintenant que tu as répondu à toutes ces questions : te définis-tu toi-même comme féministe ? Pourquoi ?

Je suis bien évidemment féministe à partir du moment où je suis une femme ! Comment ne pas lutter pour sa propre cause ??? Je me sens d'autant plus investie car j'ai deux filles. Mon rôle est de leur préparer le meilleur avenir possible. Ceci dit, je pense que les mamans de garçons ont aussi un rôle très important dans la façon d'éduquer leurs enfants ! En fait, nous avons le pouvoir entre nos mains pour faire évoluer les mentalités ! Nous devons toutes avoir le choix de rester à la maison, de travailler, d'étudier, de s'habiller comme bon nous semble sans essuyer des insultes gratuites etc.

Mes posts féministes :

 
Je ne le dirai jamais assez : je te remercie du fond du cœur Babidji pour t'être prêtée au jeu de ces interviews.
La semaine prochaine, je reçois Marie Kléber ...
Et si vous aussi vous voulez participer, il n'y a qu'à me contacter par mail (giulia_laffreuse@yahoo.fr) ! 

Commentaires

  1. C'est tellement ça et puis quand on a des filles, j'imagine que cela doit encore plus tenir à coeur que les choses changent (même si concrètement, j'ai un garçon mais je suis pour le changement lol)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai les deux : fille et garçon. Et je peux te confirmer que mon envie de changement me tient tout autant à cœur pour elle que pour lui ;)

      Supprimer
  2. rien à rajouter. tout a été dit et bien dit! :)

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour cette belle interview qui m'a permis de découvrir Babidji sous un autre aspect.

    RépondreSupprimer
  4. Je n'en attendais pas moins de Babidji!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?