Bleue et Ocre, telle est ma Provence


En ce début décembre grisonnant, j'ai envie d'évasion, de repartir en vacances, loin très loin d'ici ... sur les terres de mon adolescence, en Provence. C'est marrant quand on y pense, à l'époque, je ne supportais pas la région, elle avait tous les tords du monde, elle était laide. Et alors que tout le monde ne jurais que par elle, moi, je ne rêvais que d'une chose : la fuir, à toutes jambes.

Je l'ai fait. Après, quelques détours, je suis arrivée sur mon île. Celle que tout le monde adore, celle par qui tout le monde jure. Je l'aime.

Mais, notamment en cet automne installé et gris, ma Provence me manque, cruellement. Ma Provence, mes ami(e)s, mes parents, ma famille, tout simplement. Pas tous les jours facile d'être expatriée ... parce qu'en ce moment, c'est ce que je ressens : je suis une expatriée. Et dans mon cœur, elle est parée de mille couleurs.

Son ciel est bleu. Le bleu de la Provence dans ses meilleurs jours. Ce bleu indescriptible mais qui m'apaise tant. Il n'y pleut jamais, d'ailleurs ... (non, je ne suis pas mauvaise foi, juste en manque de ciel bleu !!!)

Mais lors de mes dernières vacances, il y a 10 siècles (au moins), fin octobre, j'ai rajouté de la couleur à mes souvenirs, la couleur de l'ocre, lors d'une promenade dans le Colorado Provençal. Cette promenade, j'en avais envie depuis des lustres : emmener les enfants jouer dans les ocres, faire des peintures d'indien, s'en tartichonner plein la figure, se moquer royalement de l'état des vêtements (et du risque qu'ils soient irrécupérables par la suite), passer du bon temps, finalement.

J'en suis revenue enchantée. Cela faisait une éternité que je n'étais pas allée m'y promener, je ne me souvenais pas à quel point c'était beau (je me répète mais je ne me souvenais que de la partie rigolade qui a bien dû jouer dans le fait que nos parents ne nous y ont plus amenés). Il y a un monde entre voir les carrières d'ocre depuis la fenêtre de sa chambre et faire une promenade dedans !!!

Allez, trêve de bavardages, je ne suis pas très douée avec les mots alors, je vais mettre quelques photos.
On se passe de commentaires ... C'est juste ma photo préférée !!!
C'est de ce bleu là que je parle ...

Non, les ocres ne sont pas uniquement rouges ... mais aussi blanches, orangées, violettes ...



Les enfants se sont éclatés à se peinturlurer. A tel point que Batgirl y est retournée la semaine suivante avec ses grands parents et nous a ramené deux bocaux d'ocres.


Voilà, j'avais envie de partir en voyage, de lutter contre la grisaille à ma manière ... Et j'en profite, une fois n'est pas coutume, pour participer au joli concours de Marie Kléber qui consiste à mettre plein de couleur sur les blogs !

Commentaires

  1. Belle participation ! Ces couleurs sont tout simplement MAGNIFIQUES !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, nous avons eu une chance extraordinaire pour cette promenade : temps magnifique et fin de journée ... D'où des couleurs parfaites ;)

      Supprimer
  2. Mille merci pour ta participation. La Provence, c'est un rêve pour moi. Et pour cause, toutes ces couleurs sont juste sublimes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, pour le coup, j'ai pris l'aspect le plus coloré de la Provence ;)

      Supprimer
  3. bonjour
    je suis pasée voir les photos pour la couleur anti grisaille
    les ocres vraiment c'est très beau
    des couleurs de méditerranée que je ne connait pas chez moi
    bonne journée
    kénavo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lol, il y a d'autres couleurs par chez toi ...

      Pour le coup, j'ai mis la dose en couleurs anti-grisaille !!!

      Bonne journée

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?