En frustration permanente

Il est 19 h, ça fait 5 minutes que j'ai posé mes fesses devant l'ordinateur ... j'ai l'impression de ne pas avoir touché terre de la journée ... mener les mômes au car, examens médicaux à la Cité Impériale, récupérer la grande à l'école, manger, récupérer le petit chez Super Nanny, boire le thé avec Super Nanny, faire de la pâte à sel avec la grande, le goûter puis préparer le repas du soir (pour une fois) ... vive le temps partiel ... vive mon 1/2 mercredi bi-mensuel à moi.

Je suis claquée, j'ai l'impression de ne pas avoir touché terre de la journée tout en ayant le sentiment de ne pas avoir avancé ... je n'ai encore une fois pas fait le 1/4 du 1/10° du 1/1000° de ce que je voulais faire ...

Toute à l'heure, après avoir vu le calendrier de l'avent du petitout, une copine me demandait comment je trouvais le temps pour faire tout ça ? C'est simple, je ne le trouve pas.

Je suis en constante frustration. J'ai toujours l'impression d'être une glandeuse qui n'en branle pas une, qui n'avance en rien dans la vie. Je n'ai pas touché ma machine à coudre depuis plus de 6 mois. Elle me  démange, à un point inimaginable, d'autant plus que j'ai reçu la semaine dernière de splendides tissus.

Et puis des fois, dans des éclairs, je me dis que quand même j'exagère, je me juge mal : je travaille (à temps partiel, certes, mais je travaille) à plus de 30km de chez moi (voire à plus quand je suis en déplacement à l'autre bout du département), j'ai deux enfants, un mec et un blog.

Oui mais voilà, je n'arrive pas, en plus, à avoir une maison impeccable, 85 % (pour pas dire plus) (au moment où j'écris l'article, il fait la vaisselle ...) des tâches ménagères sont effectuées par l'homme (s'il pouvait me laisser la lessive, ça m'arrangerait, mais il me devance toujours), à sortir, à faire de la couture, du sport pour me remuscler. Un cinéma vient d'ouvrir en ville, vous ne pouvez imaginer à quel point ça me fait plaisir : ENFIN un cinéma avec plusieurs salles et plusieurs films à l'affiche à Ajaccio ... Ça me fait réellement plaisir mais en même temps : QUAND pourrons-nous en profiter ???

Je ne sais pas.

C'est tout à fait moi ...

Commentaires

  1. Je crois bien que ce sentiment de frustration est partagé par beaucoup de mamans sur cette planète !!! (sur les autres planète je ne sais pas !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'au moins, sur les autres planètes, elles arrivent à y échapper à ce sentiment ;)

      Supprimer
  2. Ahhh ahhh je connais ! J'ai d'ailleurs écris un billet sur ce sentiment !!!

    RépondreSupprimer
  3. Je confirme! J'ai moi aussi l'impression que je n'avance pas d'une semelle. Et pourtant j'en fais des trucs quand même. C'est le temps qui file trop vite je crois, il faudrait pouvoir le suspendre!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est ça, il faudrait arriver à suspendre le temps

      Supprimer
  4. Oui, on aimerait souvent que le temps s'arrête de défiler à cette allure folle pour qu'on puisse enfin se poser et profiter davantage de toutes les possibilités que la vie nous offre au quotidien... En tout cas, je trouve que tu te débrouilles pas si mal !!! Bises et bon vendredi ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, tu es un amour !!!

      Bises et bon lundi :-)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?