Attraper le bus au vol - Être mère # 42

Être mère, c'est attraper le bus au vol ...

Il était une fois, une petite fille qui vivait bien tranquillement dans une cité militaire. Tous les matins, elle prenait le petit bus pour aller à l'école. Mais elle n'aimait pas forcément ça, quitter la maison et les jupes de maman pour aller à l'école. Alors, forcément, elle glandouillait grave.

Tous les matins. Sans pitié pour ses pauvres parents. Jusqu'à ce qu'un matin, elle réussit à louper le bus. Ce fut Ballot. D'autant plus ballot pour ses petites fesses que son père la mit sur le guidon du vélo (ce fut sans doutes une des seules fois où elle vit son père à vélo ...) (c'est pas très confortable un guidon de vélo), rattrapa le-dit bus et l'expédia tout de même à l'école ...

30 ans plus tard, elle s'en souvient encore.

30 ans plus tard, elle est équipée elle-même d'une petite fille d'à peu près le même âge mais qui est son contraire sur ce point-là : elle aime l'école et est toujours très vite prête ... Non, ce qui n'a pas changé, c'est la petite fille devenue adulte : elle préfère "glandouiller' que de se préparer. Tant et si bien qu'à 8h10, elle n'est toujours pas douchée et habillée ... 

Évolution des temps mais aussi et surtout, évolution du mode de vie : ici, ce n'est pas une cité militaire toute plate mais un village Corse tout pentu bien raide et les distances à parcourir ne sont pas les mêmes. Aujourd'hui, quand on est en retard, ce n'est pas un vélo qu'on prend pour rattraper le petit bus, c'est la voiture qu'on prend. On ne met pas la petite fille sur le guidon du vélo, on la met, avec son petit frère sur le siège avant ... et on écrase l'accélérateur.

Puis on voit le bus en face de soi. On lui fait des appels de phare et on sert le frein à main en plein milieu de la rue. Vite, un dernier bisou et l'enfant est expédiée à l'école ...

C'était ma participation au Être Mère de Babidji

Commentaires

  1. J'aime ce contraste entre toi et ta fille, différentes époques, différents styles de vie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair que le contraste est saisissant ;-)

      Supprimer
  2. si tu veux, je répare ton vélo !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?