La transmission de nos valeurs - Être mère #41

Être parent, c'est leur transmettre nos valeurs morales avant tout.

Avant de commencer, je tiens à m'excuser si l'article semble brouillon : je ne sais par quel bout le prendre ...

Mercredi dernier, quand j'ai appris les attentats, j'étais tranquillement installée sur mon canapé avec Batgirl. La puce bouquinait une de ses BD reçue à Noël, j'avais branché ma tablette en attendant de dormir devant les informations ... J'ai lu mon fil d'actu, Batman m'a appelée dans les minutes qui ont suivi ... Il va de soi que je n'ai absolument pas dormi ;-) et j'étais bien incapable d'expédier ma fille ailleurs pour éviter qu'elle ne soit traumatisée. "Heureusement", elle se fichait totalement des informations et n'a rien entendu. Elle est vite sortie rejoindre son grand copain et passer l'après-midi dehors.

Je n'ai donc rien eu à lui dire sur le moment. Et puis le soir, nous avons décidé de descendre à la Capitale Impériale, rejoindre le rassemblement devant l'Ambassade de France. A ce moment-là, il a fallu lui expliquer ce qu'il s'était passé dans la journée et pourquoi nous les laissions précipitamment chez Super Nanny. Des mots très simples, nous ne nous sommes pas beaucoup plus étendus que ça sur l'affaire ... mais en lui disant bien qu'elle pouvait poser toutes les questions qu'elle voulait.

Comme beaucoup de monde, nous avons vécu une semaine en dehors du temps, suspendus aux informations, aux réactions. Et dimanche, nous sommes redescendus à la Capitale Impériale, en famille cette fois-ci, rejoindre la grande marche. C'est à ce moment-là qu'elle a commencé à poser des questions, beaucoup de questions, mais sans jamais paraître plus traumatisée ou inquiète que ça. 

Entre parenthèses, ce qui l'a le plus inquiétée, au final, c'est la foule, immense : 15.000 personnes sur Ajaccio (la ville compte 66.000 habitants, pour donner un ordre de grandeur), c'était juste énorme. De mémoire de Corse, les seules manifestations qui rivalisent avec celle-ci, ce furent celles qui eurent lieu lors de l'assassinat du Préfet Erignac. 

Nous lui avons répondu, du mieux que nous pouvions et au retour, nous lui avons montré les dessins incriminés. Nous lui avons surtout dit qu'on ne devait jamais tuer les autres, quoi qu'ils aient fait, quelle que soit leur religion. Je crois que, pour moi, le plus difficile fut de parler de la religion, au final. Car nos enfants vivent en dehors de toute religion et je ne sais pas ce que Batgirl capte en matière de dieux et autres croyances.

Tout au long de cette semaine, je me suis interrogée sur les valeurs que nous leur transmettions, au final, au jour le jour, sans jamais faire de cours, sans jamais vraiment en parler. Quelle(s) méthode(s) ? Quel(s) résultat(s) ?

Je me suis aussi rendue compte que finalement, c'est au compte goutte, selon les opportunités, que nous faisions ce travail de transmission. Déjà, tous les soirs, je leur chante une chanson. Pour Batgirl, j'alterne. J'alterne entre "Bella Ciao" et "Le temps des cerises". Pour Catboy, pour l'instant, je n'en ai qu'une seule, "La ballade Nord-Irlandaise" de Renaud. Tous les soirs, au final, je les quitte en leur chantant la Liberté.

Je me questionne souvent sur ce qu'ils ressentiront quand ils seront grands quand ils entendront ces chansons ...

Tout comme samedi, il y a 10 jours, au moment de la mettre au lit, nous avons toutes les deux une grande discussion autour de l'école, de son intérêt, de ce qu'il arrivait à de nombreux enfants de par le monde qui n'avaient pas cette chance d'aller à l'école.

Nous essayons au mieux de faire notre travail, de leur transmettre nos valeurs. J'espère que nous réussirons. Parce que je crois qu'une des pires choses qui puissent arriver à un parent, c'est d'échouer en la matière et voir son enfant prendre les armes pour des choses que nous réprouvons du plus profond de notre être, comme tous ces parents de jeunes partant en Syrie ou la mère de Amedy Coulibaly.

C'est un article très long, je sais, j'espère que je n'ai pas perdu trop de monde en route mais je voulais dire beaucoup de choses à ce sujet et je ne voulais pas y revenir trop souvent, pas envie de tourner en boucle ... Même si je n'ai pas dit tout ce que j'avais sur le cœur :-/ 

Pour finir, je vous laisse sur quelques photos que nous avons prises dimanche puis sur les berceuses de mes enfants.

Nous arrivons

La place de la gare est noire de monde, ainsi que la montée la montée et la place Abattucci

Nous arrivons sur le Cours Napoléon, il est noir, jusqu'au Col du Monoprix, et même au delà ...
Quelques dessins sur la grille de l'Ambassade de France.

 "Trop, c'est trop
Mahomet s'est pendu
Liberté d'expression"
"J'en peux plus"
 



Et en musique, leurs "berceuses" ...
"Le temps des cerises" par Yves Montant

"La Ballade Nord-Irlandaise" par Renaud

"Bella Ciao" par Christophe Alévèque lors de la soirée #JesuisCharlie
Je ne saurais comment dire à quel point je fus émue d'entendre Alévèque entonner "Bella Ciao" dimanche dernier sur France 2 ...

 C'était ma participation au Être Mère de Babidji.

Commentaires

  1. Comme toi, j'ai fait au mieux pour transmettre nos valeurs à mes filles, et dimanche j'ai défilé fièrement dans les rues avec Lacadette (21 ans). Mes filles sont adultes, avec un esprit de réflexion propre, mais les valeurs transmises sont bien là!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :-)

      Oui, nous faisons tous au mieux et ce doit être une fierté quand on les voit adultes avec leurs propres esprits de réflexion et les valeurs bien là...

      Supprimer
  2. Tu ne m'as pas perdu mais ça devient de plus en plus difficile de te lire sur tablette. Quand tu zoomes, fond blanc..... Toutes les bannières autour empêchent la navigation., viennent sur le texte...si tu u changes de thème un jour, choisis un thème "responsive" qui s' adapte aux tailles d'écran

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est étrange car sur la mienne, ça ne fait absolument pas ça !!! Et il est aussi lisible que sur l'ordinateur.

      Par contre, je n'avais pas activé la version "mobile " ce que je viens de rectifier. Tu me diras si c'est plus lisible ou s'il faut plus de modifications.

      Merci pour la critique en tout cas.

      Supprimer
  3. Moi aussi je tente de transmettre mes valeurs à ma grande, pour le moment surtout. Et je suis contente d'elle, elle est quasi plus anarchiste que moi, hihihihi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est sûr que les petits, c'est plus difficile ...

      Tu as bien bossé, dis donc !!!

      Supprimer
  4. dimanche, nous avons défilé avec les enfants. Nous leur avons expliqué, tant bien que mal, ce qui s'était passé et pourquoi nous défilions. Nous avons parlé de la religion un peu aussi... de ne pas tout confondre... je suis curieuse de savoir ce qu'ils auront retenu de tout ça. La 5 ans n'arrete pas de répéter "je suis charlie"... en même temps, elle l'est tellement... tellement libre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, moi aussi, je suis très curieuse de savoir ce qu'ils retiennent de tout ça ... Surtout à l'âge de nos filles ...

      Supprimer
  5. Parler avec des mots simples; je crois que c'est l'essentiel. Les enfants comprennent bien, quand dans notre esprit à nous les choses sont claires. Ces valeurs que tu transmets sont importantes pour leur développement.
    Merci et belle semaine à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il faut être extrêmement clairs dans nos têtes pour qu'ils comprennent bien ;-)

      Bonne semaine à toi aussi

      Supprimer
  6. des mots compréhensibles et des esprits ouverts permettent une bonne perception des choses

    la participation aux rassemblements sont à faire avant que des rassemblements "récupérés" sont mis en route

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?