666

Aujourd'hui, c'est mon 666ème billet sur ce blog ... enfin, officiellement. Parce qu'en vrai, j'ai écrit bien plus d'articles depuis 4 ans et 2 mois mais entre-temps, j'en ai effacé quelques uns. Parce-qu'ils me semblaient inadaptés, parce que je ne voulais plus les voir dans les archives, parce que je ne voulais pas qu'un proche tombe un jour dessus.

Mais voilà, aujourd'hui, les statistiques indiquent que j'en suis au 666ème billet de blog. Et j'ai envie de le noter, comme un clin d’œil, parce-que j'aime les chiffres particuliers.

En 666 articles et plus de 4 ans de "blogging" (oui, je mets entre guillemets mais je vous expliquerai pourquoi plus loin), j'en ai appris des vertes et des pas mûres sur le fabuleux monde de la blogosphère. J'en ai vu des guerres déclenchées pour un mot de travers mal tapé. J'ai toujours réussi à passer entre les gouttes et ça ne me va pas trop mal mais j'ai des copines qui n'y sont pas passées entre les gouttes et qui se sont pris des soutiens-gorge d'allaitement dans la tronche pour pas grand chose (Mowgouaille).

Je me souviens comme si c'était hier de ma première sélection en Une sur Hellocoton (Deux vies) : je me demandais ce qu'il se passait, pourquoi tout d'un coup mon flux de visiteurs augmentait ...

Je me souviens aussi de cette fois où j'ai maudit ma sélection en grande Une Humeur (Ras-le-bol des écolos bobos) : je m'en étais pris plein la tronche car je pétais un câble en direct suite à l'attitude anachronique d'un certain nombre de personnes que je côtoie au quotidien. Le lendemain, quand j'ai été de nouveau sélectionnée (oui, à une époque, je faisais partie des "vedettes" régulièrement sélectionnées par la team), j'ai flippé ma race. Au final, l'une de mes premières détractrices est par la suite devenue une amie ...

J'ai à mon actif aussi quelques belles fiertés :
  • mes articles sur la contraception (La contraception et moi) et l'IVG (Un enfant, si je veux, quand je veux) sont dans les articles les plus consultés depuis la création du blog,
  • mon article sur l'allaitement (Je lis Badinter, j'allaite et je ne suis pas schizophrène) n'a pas déclenché une nouvelle guerre et m'a valu de nombreux remerciements.
  • votre enthousiasme pour les interviews autour du féminisme,
  • votre enthousiasme autour de mon projet pour l'éducation des filles (je ne remets pas les liens : ça va faire lourd et c'est dans les onglets en tête du blog) (ceci dit, je vends toujours des confitures ...)

J'ai appris en tant d'années de blog et d'articles qu'en vivant caché, on vit mieux ... J'ai appris que derrière l'écran, il y a une personne avec un cerveau, un cœur et des sentiments. Ça parait idiot mais il est parfois bon de le rappeler. C'est ainsi que je m'abstiendrai toujours de commentaires agressifs ou méprisants : si ça ne me plait pas, je passe mon chemin. C'est ainsi que je m'abstiendrai de toute réflexion par écrit (sur mon face de bouc ou ici) sur quelqu'un, surtout une blogueuse "influente", même si parfois ça me démange ...

Ah oui, j'allais oublier pourquoi j'ai mis des guillemets autour de "blogging" et pourquoi hier soir j'en mettais autour de blogueuse quand je me définissais dans un statut sur face de bouc : je ne me sens pas une blogueuse et peut-être de moins en moins. Ça ne veut pas dire que je vais arrêter, loin de là mais j'ai l'impression que derrière les mots "blogging" et "blogueuse(r)", on met autre chose que ce que je suis, que ce qu'est mon blog.
En effet, je pense que vous l'avez remarqué : en ce moment, la grande mode est aux articles et blogs dédiés à "comment faire un bon blog qui marche" ... On rédige un guide du blogging. Et si tu n'as pas envie de ligne éditoriale, de passer des heures à chercher LA photo, à rediffuser correctement, tu n'es pas une blogueuse.

Et bien, je n'en suis pas une. Et ça me va très bien. Ce que je demande à mon blog, ce sont les rencontres qu'il me procure et j'ai été et suis toujours très bien servie en la matière :-)


Commentaires

  1. Si être bloggeuse, c'est en effet réussir à faire un billet sur "comment faire un blog qui marche" j'en suis loin moi aussi.
    Bravo pour ce résumé de 4 années riches en rebondissements, découvertes, amitiés et billets qui ont marqué les esprits je pense.
    J'en ai vu des mises à mort sur Internet et dès que le sujet devient un peu trop houleux, je fuis moi aussi.

    Au plaisir de te lire encore longtemps Catwoman!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis mal exprimée. Ce ne sont pas les billets sur comment faire un blog qui marche ... Mais ces articles et blog révèlent un tournant dans le "blogging" : une sorte de professionnalisation, vouloir à tout prix que ça marche, etc.
      Perso, bien sûr que je suis contente quand un article est lu et commenté. Mais je n'ai aucune et n'aurai jamais de ligne éditoriale, par exemple. J'étais, je suis et serai une amateur : c'est un passe-temps, un vecteur de rencontres et c'est tout ce que je demande ...

      En tout cas, merci beaucoup pour ta présence au quotidien :-)

      Supprimer
  2. Joyeux 666ème billet ! Belle bio de blog (trop de "b" non?), et bravo pour ton bel article sur les bobos...qui est toujours d'actualité malheureusement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du coup, je l'ai relu, c'est vrai qu'il est assez virulent ... Mais il n'y a pas besoin de lire entre les lignes pour voir que je parle de cas de mon entourage ;-) C'est vrai que malheureusement, il est toujours d'actualité :-/

      En tout cas merci :-)

      Supprimer
  3. Comme toi j'ai vu fleurir les modes d'emploi des blogs ...je n'en ai cure , mon blog vient d'avoir 3 ans et OB me signale que j'ai publié 2144 articles ! J'ai assisté à des attaques chez des blogs amis mais je suis passée jusqu'à présent à côté ! J'ai eu plusieurs fois l'occasion de passer "à la muette " chez toi et toujours avec plaisir ! Longue vie à ton blog ! :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment bizarre ces modes d'emploi des blogs, je trouve ... Le seul truc qui marche, c'est de se faire plaisir !
      2 144 billets, tu es très productive dis donc ;-)

      Quant aux guerres, sérieusement, je n'ai toujours pas compris comment certaines pouvaient se déclencher ! Je suis toujours passée à côté et espère continuer ainsi longtemps.

      Et sinon, je suis comme toi : je passe régulièrement chez toi, souvent "à la muette" et j'aime beaucoup :))

      Bises

      Supprimer
  4. Personnellement, je préfère la qualité à la quantité, je ne fais rien de spécial pour être lu, je dirais qu'on vient chez moi par hasard, et qu'on n'y reste pas par hasard. Je pense que c'est comme tout, il faut sélectionner, les articles du genre mode d'emploi pour réussir un bon blog, ça ne m’intéresse pas du tout, je passe mon chemin. Je suis juste là pour passer de bons moments, faire de belles rencontres amicales, et surtout, m'enrichir et partager. Au plaisir de nous recroiser sur nos blogs respectifs Sabine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes nombreux(ses) dans ce cas : être là juste pour passer de bons moments, réfléchir, se soutenir, partager, rencontrer. Personnellement, je ne conçois pas le blog comme autre chose. et je n'en veux pas non plus.

      Au plaisir de bientôt se recroiser :-)

      Bonne journée

      Supprimer
  5. Ca fait plus de sept ans que je blog, j'ai pas mal de visites mais moins de commentaires, je ne parle pas je mets plutot des photos de peintures de travaux que l'on copie alegrement, surtout la couture, j'avais
    posté un patron de peignoir de bain pour enfant qui est copié tout les jours,J'aime beaucoup ce que tu écris et continue, je t'embrasse, ehaa.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas toujours évident de laisser un commentaire, surtout quand il n'y a "que" des photos dans l'article mais ce que tu fais est très joli.

      Pour la copie, si ça te gène, n'hésite pas à rappeler que ce n'est pas libre de droit ... Personnellement, j'ai empêché le clic droit à cause des quelques photos des enfants qui se baladent sur mon blog et que je ne veux pas voir volées !

      Bises et bonne journée

      Supprimer
  6. je me sens de moins en moins blogueuse aussi. Pour tout un tas de raisons... je sature parfois de ce monde... où tu n'as rien sans rien, quitte à faire semblant de donner. Je ne sais pas si je suis claire. mais je sature. je me détache. La fin? je ne sais pas... mais autre chose, différemment sans doute...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?