Ce week-end, j'ai enterré


Depuis quelques jours, je n'étais pas très bien: fatiguée, irritable, maussade ... Ce samedi, je me suis réveillée de bonne heure, la boule au ventre, nauséeuse et j'ai avalé tant bien que mal mon petit déjeuner: un petit jus de fruit et un thé, rien de plus.

Et puis je suis descendue à l'aéroport, me suis enregistrée et suis montée dans l'avion. Nous avons décollé et le stress s'est accentué: on ne montait pas assez vite, c'était sûr: Air Corsica allait faire comme TransAsia trois jours plus tôt...


Quelques deux heures plus tard, j'arrivais à destination. La porte s'ouvrait sur nous et elle fut émue aux larmes.

En une fraction de seconde, mon stress et ma morosité des derniers jours se sont envolés. J'ai compris pourquoi j'avais explosé mon budget, pourquoi j'avais fait grimper mon bilan carbone avec un aller-retour aéroporté sur le Continent en un seul week-end...

Parce-que, même si pour moi, ce n'est pas important, pour elle ça l'est. Et, dans ces circonstances, ce n'est pas moi mais elle qui compte. J'ai passé ce samedi 7 janvier avec une amie.

Une vieille amie. Une amie que je connais depuis 20 ans tout rond cette année: nos premiers souvenirs, nos premières photos ont 20 ans cette année. Nous nous sommes perdues de vue pendant quelques temps mais pour mieux nous retrouver par la suite.

En 20 ans, nous avons eu la chique idée d'avoir nos enfants en même temps: d'abord nos filles puis nos garçons, à 2 jours d'intervalle.

Aujourd'hui, nos chemins vont se séparer: dans une trentaine de jours, elle franchira une barrière que je ne franchirai jamais... Dans quelques jours, elle se mariera.

Si c'était SON enterrement de vie de jeune fille, j'ai eu le sentiment que c'était à une grande partie de ma vie que je faisais mes adieux: il y a 20 ans, quand mes parents nous parlaient de souvenirs, ils avaient toujours 20 ans. Nous nous moquions royalement d'eux. Aujourd'hui, c'est mon tour.

Alors voilà, samedi, j'étais avec elle pour enterrer sa vie de jeune fille. Et dimanche, à 1h du matin, elle était avec moi quand mon compteur annuel est passé de 33 à 34.



Commentaires

  1. Bon anniversaire ! et bon mariage à ta copine ! J'imagine que le week-end a été bien rempli de fous rires !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci

      Oui, le week-end a été assez chargé...

      Supprimer
  2. Tu évoques avec beaucoup de délicatesse ces heureux souvenirs Catwoman. Vous venez toutes les deux de passer deux caps, ensemble c'est encore mieux!
    Joyeux anniversaire avec quelques jours de retard. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup :-)

      Oui, c'est toujours mieux ensemble.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?