Dessine moi mes bébés

Attentivement, je l'observe. Je scrute tous ses traits, j'essaie de les inscrire dans ma tête, pour toujours.

Il est l'heure du câlin, elle est allongée dans son lit, la tête tournée vers moi, apaisée, le sommeil la gagne. Son visage si doux s'apaise. Ses traits si fins sont parfaits, tout simplement. Sa peau est, en ce mois de février, délicieusement hâlée et plus sucrée qu'un pain au chocolat

Elle est belle et ce soir je regrette de ne pas savoir dessiner. Je voudrais tant lui tirer le portrait. 

Il est dans son bain, allongé sur le ventre. Il appuie sa tête sur son poing, il est perdu dans ses pensées. Ses traits commencent à se dessiner, le bébé laisse doucement la place au petit garçon, ils sont un peu plus durs que ceux de sa soeur.
Malgré tout ce que les autres peuvent dire, je ne trouve pas qu'ils se ressemblent. Je ne saurais dire quoi mais il n'y a aucun doute possible: il n'a pas la tête de sa soeur... 

Je l'observe, par dessus mon livre et je regrette. Je regrette de ne pas savoir dessiner. 

Je suis une bille en dessin. Ça ne m'a jamais gênée. Jamais, jusqu'à ce que je devienne mère. Aujourd'hui, je le vis presque comme un handicap. Tous ces petits moments, j'aimerais pouvoir leur tirer le portrait. Un portrait non numérique. Un portrait au crayon.

Commentaires

  1. Tu fais juste partie des 99,99% des gens qui n'ont pas ce don... mais c'est sûr que ça fait envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un petit coup de baguette magique pour que je l'ai enfin ce don ?

      Supprimer
  2. je suis surement encore plus mauvais que toi en dessin
    vraiment pas de chance quoi...

    RépondreSupprimer
  3. Oui, je connais que trop bien ce sentiment d'handicap quand on ne sait pas dessiner mais qu'on aimerait tant... Billet doux très touchant. <3

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?