Le dernier loup

Je me souviens. L'un des premiers films que j'ai vu au cinéma, c'était l'Ours de Jean-Jacques Annaud. Depuis, j'ai gardé une affection particulière pour ce réalisateur et ses films.

Quelques années plus tard, j'ai fait des études en biologie, en me spécialisant dans l'écologie, l'environnement, les interactions entre les différentes espèces. J'avais conclu ces années par un mémoire sur le loup, symbole de la constante lutte entre l'humain et la nature. 

Bref, j'aime beaucoup l'univers de Annaud, les loups et ... la Mongolie où j'ai été passer deux belles semaines il y a quelques années. Mes premières vraies vacances de ma vie d'adulte. 

Alors quand j'ai entendu que Le Dernier Loup sortait au cinéma, j'ai dit à Batman que ce serait notre prochaine sortie au cinéma ce serait pour le voir. 

Nous y sommes allés lundi dernier.

1967, pendant la révolution culturelle chinoise. Chen Zhen, un jeune étudiant originaire de Pékin, est envoyé en Mongolie-Intérieure afin d'apprendre le chinois à une tribu de bergers nomades. Alors qu'il s'enfonce dans la steppe, Chen tombe nez à nez sur une bande de loups. Immédiatement fasciné par l'animal, il voudrait élever un petit. Il trouve un louveteau qu'il est obligé de cacher dans un trou pour ne pas éveiller les soupçons de la tribu. Alors que Chen et l'animal développent une belle relation, l'étudiant est démasqué par les villageois en colère. Pire, un officier du gouvernement veut éliminer l'espèce dans cette région...


Voilà pour le synopsis.

J'ai tout simplement a-do-ré le film. Cette lutte entre les traditions et la "modernité". Les nomades mongoles connaissaient le rôle indispensable du loup, grand prédateur, dans la steppe. Il n'était pas un ennemi à combattre, il était une sorte d'allié. Il permettait de contrôler les populations d'herbivores. 

On voit très bien l'impact de la rupture d'un maillon de la Grande chaîne de la vie sur l'ensemble de l'écosystème steppe auquel l'homme nomade appartient. 

À cela,  on ajoute les images qui sont d'une beauté à couper le souffle. Les loups sont tout simplement superbes. Les paysages, eux, sublimissimes. 

En bref, un superbe film, un spectacle de toute splendeur.  Je vous conseille vivement d'aller le voir. Par contre, pour les enfants, je déconseillerais le film pour les plus jeunes (moins de 8 ans) : certaines scènes sont susceptibles de les heurter. 

Je voudrais conclure cet article en remerciant vivement Maman Chat pour les deux places qu'elle nous avaient offertes. 

Commentaires

  1. Tu me donnes vraiment envie, comme un besoin de m'aérer en ce moment, ce sera parfait ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Besoin de t'aérer en ce moment ? Je ne vois pas trop pourquoi ;)

      C'est un beau film

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?