Chemin de traverse

Les touristes sont reviendus.

Et la route est vaincue.

Se trainer à 50.

Alors que, facile, on peut rouler à 150.

Le local est abattu.

De toute urgence, le problème doit être solutionnu.

Mais quelle solution ?

Le touriste dans le ravin, tout au fond ?

Mais de ravin, en Corse, il n'y a point.

Heureusement, de son île, toutes les routes le Corse connait.

Même les moins fréquentables et les plus ignorées.


Le Maquis et la montagne, il n'y a que ça de vrai.

Le reste n'est que billevesées.


Où avez vous vu un ravin ?

Je n'en vois point ...

Commentaires

  1. on pourrait aussi évoquer la méthode pelle à tarte pour éradiquer les bus dans les calanques ....

    RépondreSupprimer
  2. je veux habiter en Corse !!! J'aime trop la Corse !! Et puis une petite poussée dans le ravin c'est ni vu ni connu, nan?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair !

      Ni vu ni connu mais un tantinet polluant et je suis un chouïa écolo ;-)

      Supprimer
  3. ah ces touristes ! c'est beau chez toi

    RépondreSupprimer
  4. Ha, ha je comprends mieux... ton pseudo, Giulia l'affreuse^^ Tu ferais pas une petite fixette avec les touristes et les ravins ? Tu m'as bien fait rire en tout cas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi ce pseudo date d'une éternité ;-)

      Moi, une fixette sur les touristes ? Point du tout. Juste, ils ne faut pas qu'ils se traînent sur MA route quand je travaille ...

      Supprimer
  5. Sacrés touristes ! Comme je te comprends en Bretagne c'est tout pareil !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?