Un mercredi ordinaire

Avertissement: cet article n'est pas à mettre entre toutes les mains... Les âmes sensibles sont autorisées à passer leur chemin !

Pour les plus téméraires, on va pouvoir commencer. 

Vendredi dernier, nous avons eu une épouvantable journée de travail: nous avons dû nous rendre dans la crique de Santa Giulia, sur la plage du même nom. Depuis plus de 5 ans que je vis ici, je n'y avais encore jamais mis un orteil. 

Trop connue, trop de monde, trop loin. Trop much pour moi. Mais voilà, j'ai été contrainte de m'y rendre et d'y succomber.


J'avoue ça a du charme. Le seul inconvénient, c'est que le patron fourni pas les maillots et la crème solaire... Je vais en parler à mon syndicat ;-) Et si j'ai un cancer de la peau, ça passera en maladie professionnelle ?

Alors voilà, cette mésaventure m'a légèrement accentué l'envie de passer une journée à la plage le plus rapidement possible, avant les grosses chaleurs (qu'on se le dise, contrairement à ce qu'affirment les présentateurs météo, nous sommes à des milliards d'années lumière de températures dignes d'un mois de juillet !). Les seuls problèmes c'est que et d'une, nous ne sommes pas encore en vacances. Et de deux, avec les nouveaux rythmes scolaires, on est coincés le mercredi... 

C'est maintenant (et pour les quelques mois à venir) que je commence à les maudire ces fameux rythmes !

Nous nous sommes adaptés et avons foncé à la plage la plus proche de notre montagne dès ce midi. Nous avons même pu nous baigner (même si Catboy nous faisait justement remarquer : "Elle est froide, elle est froide, elle est froide !") (Batgirl n'a pas fait autant de manières: en 15 secondes, elle était dans l'eau jusqu'au cou). Il faut dire que depuis le 2 novembre, le manque commençait à se faire sentir !


Pour celles et ceux qui sont encore là, j'hésite grandement à ouvrir pour les 8 mois qui viennent un nouveau rendez-vous hebdo: "un mercredi à la plage"... 

PS: j'ai même pas pris de coup de soleil (miracle !!!)

Commentaires

Enregistrer un commentaire

On en discute ?