La der

Elle a vaguement hésité, tiraillée entre sa conscience professionnelle maternelle et son envie d'en profiter un maximum. Et puis la décision a finalement été prise rapidement. 

D'autant plus rapidement que ce matin-là les enfants se sont réveillés de relativement bonne heure et à 7, ils étaient prêts et archi-prêts. Ça tombe bien avec cette chaleur: ils seront de bonne heure à la plage et auront devant eux quelques heures de tranquillité avant l'arrivée des premiers pots de colle touristes. 

Vers 8h30, elle averti le maître que la grande ne viendra pas ce matin. L'école à la carte et sa conscience ne font pas bon ménage, même le premier juillet, même si elle sait que sa fille fait partie des derniers mohicans de l'école maternelle.

Puis elle relégue le portable au fond du sac de plage et peut vraiment entamer sa matinée. Vers 10h30, elle s'aperçoit qu'ils semblent avoir les fesses bordées de nouilles: personne à moins de 200 m d'eux. Elle envisage alors de prolonger d'1 h ou 2 la matinée: on pourrait rester jusque vers midi, voire de manger à la paillote à côté, et partir juste après. Elle en fait part aux enfants, ils sautent sur l'occasion.

Alors, ils jouent les prolongations. Ils mangent puis retournent sur la plage jouer, nager, bronzer cramer. Au bout d'un moment, elle les voit faiblir: ils jouent nettement moins, voire restent sur place. Elle, elle sent sa peau la tirer. Alors, elle commence à ranger les affaires puis ils repartent. Il est quasiment 4h, ils étaient arrivés un peu avant 8. La matinée à la plage s'est transformée en journée. 

C'était leur dernière sortie à la plage. Ils n'y retourneront pas avant fin août, quand les enfants seront descendus de la montagne, les chaleurs un peu diminué et les touristes dégagé.


Commentaires

  1. Chouette billet ! Je suis comme toi, je ne supporte pas les plages en juillet et août, beaucoup trop de monde ! Par contre, en juin et septembre c'est un régal ! Bel été ! Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, un pur bonheur, en dehors de juillet et août ;-)

      Je te souhaite également un excellent été.

      Bises

      Supprimer
  2. Ca vallait le coup d'en profiter! Et puis une journée, c'est pas bien méchant...
    C'est vrai qu'en juillet et aout, les plages deviennent vite innacessibles.
    Bises et belle journée à tous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que oui, ça en valait largement le coup. C'était un régal :-)

      J'aime pas quand il y a du monde, je suis un peu ourse

      Passez un bon mois de juillet

      Supprimer
  3. Merci de nous éclabousser des gouttes de ton bonheur, je te revaudrais ça. Comment ça jalousie ? Pas du tout, admiration tout au plus... Oui admiration de ta capacité à profiter de la vie jusqu'aux derniers moments de tranquillité avant l'invasion. Non vraiment, du grand art :D Bises veinarde !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime mieux partager notre bonheur que les mauvais moments ;-) 6 ans de vie ici aide à l'acquisition de cette capacité à profiter des instants de tranquillité aussi

      Bises

      Supprimer
  4. foutus touristes! :) les enfants ne réclament pas pendant les vacances?? J'aime ces journées prolongées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils sont fort occupés dans les Alpes donc non mais à peine rentrés, ils veulent y retourner ;-)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?