Enrichissons notre vocabulaire

Il me fait vraiment penser à mon père
L'été se termine. Entre un stage intensif chez un grand-père à moitié rital (et accessoirement assez sanguin au volant) et des tours en voiture avec leur mère qui est sur certains plans la digne fille à son pôpa, les enfants ont enrichi leur langage d'un joli vocabulaire très fleuri et imagé. 

(À notre décharge: les touristes de cette année ont été très casse-c***...) 

Avant la rentrée des classes et qu'ils ne se fassent punir à cause de celà, il a fallu élargir le champ des possibles sans se servir de gros mots. 

Bref, on ne dit pas "conn***d". Et chauffard ne peut absolument pas se substituer à ce mot ni être employé contre tout crétin qui ne conduit pas comme nous...

Je leur ai promis de leur montrer ce que c'était un chauffard dès qu'on en verrait un. Manque de bol, alors qu'ils sont en règle générale monnaie courante sur nos routes, depuis cette promesse, je n'ai pas eu l'extrême plaisir d'en voir un.

Revenons-en à nos moutons automobilistes. S'il se traîne, vous pouvez employer les traiter au choix de "limaces asthmatiques" ou d' "escargots grabataires ayant enclenché le frein à main"... 

Je précise que je n'ai rien contre les asthmatiques ni même contre les gastéropodes. Juste une image.

Et si le touriste nous a bien emm*** style à se traîner à 50 tout du long de la montée, en freinant à chaque virage (soit tous les 20 M) et a accéléré à 90 JUSTE au moment où on cherchait à doubler, là, on peut pousser un bon gros cri libérateur. 


Voilà, voilà. Si cet article vous a plu, je vous ferai régulièrement des mises à jour... 

Commentaires

  1. Mille million de mille sabords!! Les bachi-bouzouks!!! :)

    RépondreSupprimer
  2. Que dirais-tu d'un petit stage de conduite à Paris pour enrichir ton vocabulaire :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chiche ! Mais tu ne t'es jamais farcie les routes corses pendant 2 mois en plein été :-P

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?