Ce peuple

On peut dire ce qu'on veut de cette espèce, de ce peuple mais chaque jour elle me stupéfait, chaque jour, il me fascine.

L'un comme l'autre sont capables du meilleur comme du pire.

Aujourd'hui, je ne veux retenir que le meilleur. Toutes ces petites choses qui font ce que nous sommes. Des êtres humains fait de chair et de sang et de sentiments. La beauté, la gentillesse, la compassion, l'entraide, le rire.

Cet homme qui au cœur de la tempête a proposé son toit comme abri : "il y a un canapé et de l'armagnac" ... Tout est résumé en quelques mots. 

Pendant quelques jours, j'ai cherché, éperdue, ce petit quelque chose qui m'avait sauvée il y a dix mois : l'humour. L'humour, encore et toujours, malgré le drame. Je ne le trouvais pas. Personne ne plaisantait. Et si nous l'avions perdu. Perdu cette capacité à rire, même du pire, pour pouvoir extérioriser, pour pouvoir les narguer ?

C'est cela, les narguer. C'est notre force. Résiste. Prouve que tu existes. Refuse ce monde. Non, ne me remerciez pas de vous avoir mis France Gall dans la tête ...

Et puis hier, c'est arrivé. Une puis deux. Puis trois puis une infinité de petites choses qui prouvaient qu'ils étaient là, seulement noyés par le tsunami de chagrin.

Des tweets tous plus énormes les uns que les autres qui m'ont faite rire.

Une invitation aux copines à aller vivre. Parce que nous, ce qui nous animera toujours, c'est l'amour de la vie. Ce sont nos armes et elles les blessent. Ils se repaissent de nos larmes. Nous allons lever le coude et boire.

Une opération "tous au bistrot" qui voit le jour.

En janvier, nous avions opposé des crayons à leurs kalachnikovs. Aujourd'hui, ce seront des verres de vin, de champagne, de la musique, des rires et des éclats de voix, des jupes courtes et du maquillage. Parce que c'est tout cela qu'ils haïssent en nous. Parce que ça les énervera plus sûrement que nos larmes.

Nous sommes bêtes, nous sommes idiots, peut être, mais nous sommes et resterons nous ! Et, là, je m'adresse au reste du monde : arrêtez donc de prier pour nous, on veut juste que vous trinquiez avec nous ... Devons-nous vous rappeler que le peuple français est un fichu peuple de mécréants ???


Bon, sur ce, demain, j'achète mon premier Charlie Hebdo : la couverture promet d'être terrible !!!

Commentaires

  1. La couverture de Charlie me plait aussi! J'espère qu'il y en aura assez pour tous. Comme toi j'ai décidé de ne voir que le meilleur, et il y en a. De la solidarité et la vie qui jaillit de partout. Si ils voulaient nous ôter le bonheur de jouir pleinement de nos libertés, ils ont tout raté. Je nous sens encore plus déterminés qu'avant à profiter de chaque instant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'as tu eu ce Charlie ? C'est un choix, une façon de se préserver de ne voir que le meilleur :-)

      Bonne semaine

      Supprimer
  2. ohhh que je t'admire mais je t'avoue que je commence à remonter la pente mais les rues désertes du centre Lille ne peuvent que nous rappeler que l'ambiance n'est pas encore au beau fixe :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me doute que c'est plus facile pour moi ici que pour beaucoup là haut :/ Je suis contente de voir que tu commences à remonter la pente.

      Dommage que nous soyons si loin toutes les deux !

      Je t'embrasse fort ma Babidji :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?