Colère noire

Je dois t'avouer un secret, une petite chose inavouable : je n'ai pas peur. Oh oui, je sais, c'est un peu le mot d'ordre en ce moment : même pas peur, pour tromper effectivement cette peur sous-jacente. Mais non, en fait, je n'ai vraiment pas peur. 

Alors, certes, je vis à des milliers de kilomètres des kalachnikovs et des bombes ... Ou plutôt, je vis à des milliers de kilomètres des cibles potentielles des islamistes.

Donc, pour ça, oui, je n'ai pas peur. Mais je pense, en toute honnêteté que si j'étais dans l’œil du cyclone, je n'aurais pas peur non plus. Ce n'est pas dans mon caractère, c'est tout. Je ne condamne pas ni même juge ceux qui connaissent ce sentiment mais voilà, chacun réagit à sa manière, selon son caractère, selon son histoire aussi.

Il n'y a que dans des moments comme ceux qu'on vit aujourd'hui qu'on peut savoir comment on réagira. Aujourd'hui, je sais : je n'ai pas peur d'eux.

Par contre, si je n'ai pas peur, je suis en colère. Extrêmement en colère.

On est en train d'assassiner sous nos yeux notre peuple et nos libertés. On les assassine impunément, avec l'assentiment de la très grande majorité. On a rouvert le ministère de la propagande en douce. A tous les journaux télévisés, pendant 45 minutes, on nous matraque. On nous matraque de menace terroriste. On nous assomme de gens en pleurs. On nous assène "rassurez-vous bonnes gens, le gouvernement s'occupe de vous".


Pour trouver des propos différents, des gens qui disent simplement "attention", sans même parler de théorie conspirationniste, il faut chercher longtemps.

Je ne dis pas que tout cela n'existe pas. Je dis juste qu'on en fait beaucoup. Qu'on nous maintient volontairement dans cet état d'anxiété pour faire passer des lois d'exception, pour assassiner ce qu'il restait de notre démocratie et voter des lois totalement anti-constitutionnelles. Valls a intimé à l'ensemble des parlementaires de ne pas porter ces lois devant le Conseil Constitutionnel qui les invaliderait.

Rendez vous compte : ils sont allés piocher à droite du FN la semaine dernière. Ils sont allés plus loin que le FN en la matière. Sous prétexte de lutte contre le terrorisme. Pourtant des experts tirent la sonnette d'alarme. Rien n'y fait, on continue, on persiste et on signe.

Oui, je sais, c'est pour lutter contre l'islamisme radical, les attentats, pour nous protéger. Mais qui nous dit qu'une fois que ce sera fini (si cela s'arrête un jour), on abrogera ces lois ? Qui nous le garantit ? Aujourd'hui, ce sont les islamistes qui sont visés. Et demain, qui viendra menacer la sécurité de l’État ? Mais demain, qui viendront-ils chercher ?

C'est cette question qu'il faut se poser. Samedi soir, Batman m'a demandé : "on se fait repérer par les services secrets ?". Il venait de trouver une pétition. Une simple pétition comme on en voit tant passer. Celle-là demande simplement, à minima, un référendum sur ces lois. Nous étions à peine plus de 5000 à l'avoir signée ...

Je suis aussi en colère contre les politiques et les décennies de crise qui nous ont conduits où nous en sommes aujourd'hui. La crise et le chômage élevés, l'absence de perspectives d'avenir et d'idéologie neuve qui puisse faire rêver, les échecs répétés de tous les politiques. 

Je suis en colère que rien n'ait été entrepris pour résoudre la crise de l'autre côté de la Méditerranée. Ce sont ces guerres qui nous retombent sur la tête aujourd'hui. Parce qu'on considère qu'il y a des vies qui valent plus que d'autres. Parce qu'on regarde d'abord les intérêts économiques et ensuite l'humain. En 2015, nous sommes en 2015 et nous nous comportons comme en 1915. Nous n'évoluons pas, nous n'apprenons pas des erreurs du passé, nous les reproduisons.

Alors, non, je n'ai pas peur. Je suis juste dans une colère noire. Mais je continuerai à me battre tous les jours pour que les enfants que nous avons mis au monde puissent avoir une belle vie !


Si vous voulez aller plus loin :


Et pour finir : Renaud, ta verve me manque ...

Commentaires

  1. Colère partagée en grande partie !
    J'épiloguerais pas, j'en peux plus des ces bips qui nous dirigent et qui ne prennent aucune bonne décision en temps et en heures alors qu'ils en ont les moyens...
    En lisant ton post, j'ai eu envie d'écouter : Société tu m'auras pas ;)
    Allez bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'on est quelques uns à être en colère et ne plus en pouvoir...

      J'ai écrit le post en pensant à Hexagone mais c'est vrai que Société tu m'auras pas est très adaptée aussi ;-)

      Bisous copine !

      Supprimer
  2. Tu sais quoi? Je partage sur mon compte FB perso. C'est dire à quel point je partage ton point de vue sur les libertés qu'on assassine. Comme dit un de mes amis "Pour sauver la liberté, éliminons les libertés!! Le logiciel Bush a été correctement installé...".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est pas mal celle là (la phrase de ton ami), c'est tout à fait ça ! Ravie de voir qu'on est quelques uns à s'en rendre compte...

      Supprimer
  3. moi j'ai peur, mais surtout pour mes enfants. Et aussi de ce que le gouvernement est en train de faire de notre pays.
    J'ai partagé la pétition sur mon FB, je me suis faite alpaguée par mon cousin, encarté PS, qui s'est arrêté à la photo d'illustration : "Hollande un dictateur? C'est n'importe quoi!"
    Quand j'ai dis que Valls par contre, il dit et fait des trucs attérants, j'ai eu droit à "On doit pas vivre dans le même pays."
    Et ce mec est intelligent, éduqué, cultivé, mais à croire que comme il est encarté, il se refuse le droit de critiquer, il DOIT (inconsciemment) être positif envers tout ce que fait ce gouvernement... Mais merde quoi, et l'esprit critique dans tout ça?!? Ca m'a persuadé de JAMAIS prendre une carte de parti où que ce soit... Là on a un gouvernement PS ben pour certains trucs, t'as l'impression d'avoir le FN.... Ils surfent sur la peur, ils l'entretiennent pour entretenir un cycle de violence, de haine....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même pour les enfants, je n'ai pas franchement peur. Je ne dis pas que le monde dans lequel nous les avons faits naître est merveilleux ni que l'avenir s'annonce tout rose. Mais je pense qu'à d'autres époques, ce n'était pas mieux et pourtant ils n'ont pas hésité à avoir des enfants.
      Par contre, pour eux, il faut se battre, tous les jours et ne rien laisser passer ...

      Pour ce qui est de ton cousin, je ne sais que te dire. Je suis assez d'accord avec toi que c'est affligeant de perdre autant l'esprit critique à cause d'une carte. Et ça fait vraiment frémir de voir ça !

      Je ne vais pas épiloguer très longtemps parce qu'en fait, je pense la même chose que toi sur tout ça :/

      Supprimer
  4. Un des problèmes de ces lois spéciales, c'est qu'on ne les limite rarement dans le temps. Et, une fois l’accalmie installée (même temporairement), elles seront utilisées à tout vent pour brider des libertés et éviter les remises en question.
    On devrait plutôt des cours de courage, apprendre à tout le monde qu'il ne faut pas avoir peur... Il faudrait que toute la colère du monde soit canalisée pour faire avancer les choses, et non pour les arrêter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ça : on ne bride pas ces lois dans le temps (Valls parle déjà de les prolonger au delà des trois mois prévus et on voit très bien le patriot act américain aussi !) ! Et on voit déjà, au bout d'à peine deux semaines les dérives ...

      Ce qui me fait "peur", c'est que personne ne bronche, personne !

      Oui, il faut canaliser cette colère et l'utiliser pour faire bouger le monde ... Il est plus que temps parce qu'on va droit dans le mur là !!!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?