J'en ai marre

J'en ai marre.
 
J'en ai marre parce que la semaine dernière j'ai été obligée de prendre mon jeudi car le personnel des écoles était en grève et n'assurait ni le ramassage scolaire ni les cantines. Demain, je vais être obligée de prendre ma journée ou tout du moins mon après midi car l'ATSEM ne sera pas là et Catboy n'aura donc pas classe.

J'en ai marre parce que chaque fois, c'est moi qui m'y colle : l'homme ayant des réunions de prévues, il ne peut s'y soustraire. Et la semaine dernière, c'est moi qui l'ai poussé à aller bosser sinon il était prêt à se sacrifier.

J'en ai marre parce qu'en début d'année scolaire, j'ai embauché une personne pour faire le périscolaire (matin, soir et, éventuellement, assurer quand il y a un coup comme ça). Et ça fait 2 semaines de suite qu'elle m'envoie chier.

J'en ai marre parce que, aussi étrange que cela puisse paraitre, j'ai un travail. Oui, un travail, un vrai. Un avec des rendez-vous, parfois même à l'autre bout du département. J'ai également des dossiers à faire avancer. Et pour le coup, ils n'avancent pas. Ils stagnent et je suis à la bourre. Oh, je pourrais les amener à la maison mais, dites moi, comment je vais faire demain après midi pour travailler un dossier de port avec mon môme de 3 ans et demi (qui ne fait plus la sieste) dans les jambes ? Dites moi !

J'en ai marre parce que, chaque fois, ce sont des jours de congés qui s'envolent. Jours que je préfèrerais largement utiliser pour être vraiment en vacances, avec mes enfants, et profiter d'eux. Pas pour faire l'intendance.

Voilà, c'est dit : j'en ai marre. Ma claque. Ras la casquette ! Je suis au bout du rouleau.
 
 

Commentaires

  1. oh je compatis ma poulette ! j'ai connu cette situation aussi et cela me mettait hors de moi d'être toujours obligée de poser des congés parce que mon travail était moins important....je comprends ton ras le bol. Mon coup de gueule est autre aujourdhui car à cause des grèves, j'ai mis 2 heures pour arriver au boulot et suis en mode pile électrique ! Mais ô miracle, un timide soleil pointe le bout de son nez! Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'es un amour. Je crois que malheureusement, c'est encore trop souvent les mères qui connaissent ça de devoir poser des jours pour faire l'intendance :( Bon, mon homme ne considère pas son travail comme plus important que le mien quand même mais bon, on en revient quand même à ça au final.

      C'est dur quand on met 2 h pour arriver au travail. J'ai connu ça il y a 15 jours pas à cause des grèves mais de travaux sur ma route ... C'est galère :/

      Supprimer
  2. Hé bien je vais te rejoindre dans ton JEANNÉMARE ! Car, j'ai les mêmes problèmes, entre les grèves qui font que, si la maîtresse de mon Mini-geek part manifester (ce que je peux comprendre), je n'ai pas toujours de solution malgré le soit-disant service minimum qui fait le minimum 1 fois sur 3 (dans l'école nous sommes à plus de 80 jours d'absences non remplacée, les parents d'élèves sont en colère).
    Du coup, je suis également obligée de prendre sur mon temps, et j'aimerai bien que mes journées OFF servent à autre chose qu'à ça comme tu le dis toi même. De vrais journées OFF quoi, pas de l'intendance avec le stress du "le boulot m'attend et n'avance pas pendant c'temps là".
    Ajouter le fait que, de la même manière, j'ai une baby-sitter pour le garder le soir et que cette dernière me fait des faux plans depuis 2 mois, en me prévenant parfois d'un mal que je commence à penser "imaginaire" à 12h pour le soir même, je me demande si le monde ne pense pas que non, nous n'avons pas un vrai travail à côté o_O (et d'ailleurs ça serait pas la même ? lol)
    Je compatis en tout cas, à défaut de t'apporter une
    solution. Courage !! :*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça, a t'on un vrai travail ? Avec de vraies obligations ? Une vraie conscience professionnelle ? Ou faisons nous ça pour nous occuper ?

      Pour l'école, c'est vraiment galère les remplacements. C'est devenu une catastrophe. Nous, on ne connait pas le service minimum en cas de grève, surtout qu'en l'occurrence, ce ne sont pas les enseignants mais le personnel des mairies ...

      Pour les nounous, je crois que quand c'est pour du péri-scolaire, elles en ont nettement moins à faire que pour de la "vraie" garde (c'est à dire à la journée). Enfin, c'est la conclusion à laquelle je suis arrivée. Pour la mienne, en une semaine, ça a un peu bougé et on a un peu parlé de tout ça. Elle s'est même excusée pour les deux jeudis et mardi soir, elle me proposait de me dépanner le mercredi matin pour la grande car j'avais un rdv très tôt en ville pour le petit ...

      Allez, je te souhaite également bon courage !

      Bises

      Supprimer
  3. C'est épuisant, n'est-ce pas! Comme je comprends ton ras le bol Catwoman. En Irlande, les patrons comprenaient très bien tes obligations et quand tu te voyais dans l'obligation de rester chez toi pour une raison particulière, ils ne te prenaient pas un jour de congé.
    Le système est vraiment mal fichu.
    Grosses bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est ça Marie, c'est épuisant ! Ils sont intelligents en Irlande, c'est bien !

      Depuis ce coup de gueule, j'ai quand même appris que j'avais une possibilité de m'absenter pour mes enfants sans poser de jours : en utilisant les "gardes d'enfant" (c'est ma chef qui me l'a dit). Jusque là je croyais que ces jours étaient réservés aux jours de maladie des enfants et qu'il y avait nécessité d'avoir une attestation médicale ... Bon, ça ne fait que 7 ans que je suis mère, mieux vaut tard que jamais, comme on dit !

      Je t'embrasse.

      Supprimer
  4. Bon bah voilà ce qui m'attend... Etonnant que je n'ai pas envie de re-travailler quand je vois tout le boulot et l'organisation que demande la gestion d'un ou plusieurs enfants. Je n'ai déjà pas assez de temps maintenant...
    Moi aussi je l'ai mauvaise quand la halte-garderie fait grève même si je comprends tout à fait les raisons...
    Quant à Catboy qui n'a pas classe parce que l'atsem n'est pas là, et l'instit elle est où ? Elle peut pas bosser sans atsem ?
    Bref, je ne te suis d'aucune aide sauf que je te comprends bien entendu et te tire mon chapeau...
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est étonnant, très, pour peu que les salaires et la reconnaissance ne suivent pas ...
      Je crois que c'est le principe de la grève : enquiquiner du monde pour se faire entendre :/

      Pour l'enseignant, il a une classe de maternelle qui regroupe 27 enfants de la toute petite à la grande section. Donc quand l'ATSEM n'est pas là, il accueille les grands, un peu plus débrouillards et qu'il fait travailler, mais pas les petits qui sont nettement moins autonomes et à qui il faut faire faire la sieste ...

      Déjà, parler, commenter, ça aide, tu sais. Ça fait du bien de se sentir comprise et soutenue.

      Bises et bon week-end

      Supprimer
  5. Être mère quel "merveilleux" boulot ! Surtout quand tout s'en mêle pour te rendre la tâche impossible ! Vivement qu'ils grandissent...quoi que !!! ;-) Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est tout à fait ça : un merveilleux boulot mais parfois bien épuisant quand il faut jongler avec tout !!!

      Je t'embrasse et suis ravie de te retrouver parmi nous ;-)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?