A toi mon amie

Bien souvent, je ne connais ni ta voix ni ton visage, parfois même pas ton prénom, juste un pseudo, lancé aux vents d'Internet. Je connais si peu de choses de toi et en même temps, tu fais partie de ma vie, je te compte parmi mes ami-e-s.

Toutes ces années de blog m'auront apporté, à défaut de gloire et de beurre dans les épinards, des amies. Des personnes qui, sans ce blog, n'auraient jamais croisé mon chemin. Pour quelques unes, celles des premières heures, celles qui se sont lancées en même temps que moi, on se croise désormais tous les jours, sur facebook, à défaut de se voir en chair et en os. Très rares sont celles avec qui j'ai franchi le pas du visuel.

L'éloignement, tu comprends. Paris, Perpignan, Lauvargais, Ajaccio. Ce n'est pas vraiment la porte à côté. Mais il en est de même pour mes amies que j'ai connues avant mon expatriation. Facebook, les mails sont là.

Mon amie, je ne connais ni ta voix ni ton visage mais sache que je pense à toi. Je veux que tu saches que je me fais du souci pour toi. 

Quand je vois que tu reprends ton blog avec un rythme de publication soutenu, comme il y a quelques années, quand tu n'étais pas forcément bien dans tes baskets, sache que je m'inquiète pour toi. Je me demande comment tu vas. Tu ne dis rien de spécial mais je sens que ce n'est pas la grande forme.

Mon amie, quand tu parles de carcinome, je suis bouche bée. Je tourne en boucle tes mots et ne te lâche pas une minute de mes pensées. J'ai mal pour toi, je ne sais que faire pour t'aider. J'aimerais être là pour toi, comme tu l'as été pour moi, en février, quand tout était plus noir que rose dans ma vie. Je veux que tu saches que si tu as besoin d'aide, d'écoute, de paroles réconfortantes, je serai là pour toi.

Parce qu'au fil des mois et des années, tu es entrée dans ma vie et que tu auras du mal à en sortir.


Je dédicace cet article à deux amies à qui je pense très fort en ce moment : Mowgouaille et Aileza. Sachez que si vous avez besoin d'aide, de parler, je suis là.

Commentaires

  1. j'espère qu'elles liront ton billet..

    RépondreSupprimer
  2. Voilà que tu me mets les larmes aux yeux .... Je sais que tu es là... ça va aller ne t'en fait pas. Et pour toi aussi je suis là. Toi aussi tu fais maintenant partie de mes amies... Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toi qui va me mettre la larme ! Je sais que tu es là pour moi aussi ... Ça fait si longtemps maintenant qu'on se connait !

      Bises

      Supprimer
  3. beau billet parce que la blogosphère ce n'est pas seulement le virtuel !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair que c'est loin d'être que du virtuel, il ne faut pas croire !!!

      Supprimer
  4. Très joli billet, très émouvant... Elles ont de la chance de t'avoir dans leur vie...

    RépondreSupprimer
  5. Un très joli billet qui prouve que non, le virtuel n'est pas capable uniquement d'éloigner les gens, bien au contraire. Elles ont de la chance de t'avoir croiser sur l'autoroute de la blogosphère :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair que c'est loin de n'être que du virtuel ! Merci pour ton mot :)

      Supprimer
  6. Tu as raison derrières les noms, les pseudonymes, se cachent de jolies personnes, qui deviennent au fil du temps des amies et leur vie nous touchent, on partage leurs joies et on se sent troublées par leurs peines, leurs chagrins.
    Un beau message d'amitié pour celles qui ont besoin d'un peu de chaleur humaine.
    Grosses bises ma belle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais que rajouter. Je te souhaite un excellent week-end, ainsi qu'à ton bouchon !

      Je t'embrasse

      Supprimer
  7. Un très beau billet plein d'amitié et de bienveillance ! Ce n'est pas toujours facile de dire les choses et tu le fais très bien...simplement. C'est très émouvant ! Bisous

    RépondreSupprimer
  8. j'adore ce post car d'une tu te révèles dans toute ta générosité, celle qui fait qu'on t'aime :D de deux parce qu'il n'y a que nous blogueurs qui pouvons comprendre (car je parle de vous à mes amis IRL et je leur dit "ohhh une copine m'en a parlé" ... sans osé dire que cette copine je ne l'ai jamais vue en vrai ;) ) et de 3 parce qu'il m'a mis les larmes aux yeux ... je en sais pas ce qui se passe mais plein de pensées positives pour Mowgouaille et Aileza (merci pr le clin d'oeil du côté de la Catalogne) et un jour tu verras on se rencontrera hiiiiiiii

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vas me faire rougir avec ce compliment !!!

      Pour te répondre, je suis comme toi : je n'ose pas dire quand je parle de l'une d'entre vous que je ne vous ai jamais vues (ou si peu) et comment je vous ai rencontrées :/ Et pourtant vous comptez toutes énormément pour moi.

      Et de deux, j'ai bien prévu un jour de te voir en chaire et en os !!!!!!!!!!!!!!

      Je t'embrasse

      Bises

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?