J'aime Robert

J'avais décidé de m'absenter. Je ne savais pas quand, ni comment revenir. Je n'avais pas bien envie de faire ma rentrée des classes. Et puis il y a eu Robert et je me suis dit "Bingo, voilà une excellente occasion de revenir, quand même. Je ne peux pas laisser passer cette chance inestimable et extraordinaire de déclarer mon Amour (avec un grand A) à Robert !" ...

Je n'ai peur de rien, même pas d'une crise de jalousie de Batman. Il sait bien que face à Robert, il n'a aucune chance, de toutes façons ... Il ne m'en voudra donc pas vraiment. Comment ne pas fondre devant une telle frimousse :


Tu vois, ce matin, grâce à Robert, j'ai soudain eu l'Illumination, j'ai enfin eu réponse à des questions qui me hantaient depuis un certain temps : comment définit on un-e français-e ? La preuve que cette question me secouait ? Ce week-end, entre un plongeon et un lancé de gosse dans la Méditerranée, je pensais aux grands esprits de "Français de Souche" et je me demandais comment ils définissaient un français de souche ? A partir de quel moment pouvait on être considéré comme français ?

Et ce matin, Bim, Robert a répondu à ma question : "Les français sont blancs et catholiques" ... Tu vois, on ne cherche pas un temps de présence sur le territoire à montrer patte blanche, même pas en termes de génération. Robert est ouvert : tant que tu es blanc et catholique, tu peux être considéré comme français. Mais si tu n'es pas l'un ou l'autre, voire pire, l'un ET l'autre, tu n'es pas français. Et non, perdu.

Donc, premièrement, être français, c'est être blanc.

C'est pas mal comme début de définition. Comme ça, on dégage des français tous les noirs, les jaunes, les gris et même les métis. Les métis, ce sont les pires parce qu'ils sont la preuve qu'on est en train de remplacer les français ...

Après, si on chipote, on peut se demander quelle teinte de blanc peut être considérée comme française ? Batgirl n'a pas été échangée à la maternité mais quand on la regarde, surtout en cette fin d'été, au premier coup d’œil, on voit que nous n'avons pas la même couleur de peau. Peut elle être quand même considérée comme française ? Est elle suffisamment blanche ? Il faudra que je demande à Robert, qu'il m'éclaire. Mais, j'ai une autre question, que faisons nous de tous les français d'outre mer ? Les guyanais, guadeloupéens, réunionnais, polynésiens et martiniquais ? Jusqu'à preuve du contraire, ils ne sont pas franchement blancs. Peut on quand même les considérer comme français ? Et, si tel n'est pas le cas, comment fait on ? Devons nous les virer de leurs îles ? Leur enlever la nationalité et en faire des citoyens de seconde zone, avec moins de droits ? Ou leur accorder l'indépendance ?

Il faudra que je demande à mon pote Robert de m'éclairer sur le sujet. Mais au moins, je suis rassurée sur un point : mon visage pâle fait de moi une française. Je n'en étais pas tout à fait sûre, tu vois ...

Mais Robert précise que pour être français, il ne faut pas seulement être blanc. Et oui, un français est un catholique. Sinon, il n'est pas français.

Donc, les juifs, les bouddhistes, les athées, les agnostiques, les évangélistes, les hindouistes, les animistes, les protestants, les orthodoxes et tous les autres non catholiques, peu importe que vous soyez blancs, vous n'êtes pas français.

Tu vois, en ça, j'aime ce cher Robert. Il vient d'un coup de faire beaucoup de place en France et dans les administrations : une très grande majorité de la population n'est pas française parce qu'il lui manque au moins un critère. 

Tu vois, aujourd'hui, grâce à Robert, en quelques secondes, j'ai rayé plus de 20 personnes dont l'ensemble de mes cousins, mes frères, moi même, mes deux enfants, la famille complète d'une amie (elle est à moitié jap' donc pas franchement blanche mariée à un blanc converti à l'islam et ils ont deux enfants), et quelques autres personnes à droite à gauche, dont des enfants adoptés ...

C'est rigolo quand on y pense : les juifs, les protestants ne sont pas français selon la définition de Robert.

Non, mais sans déconner, même s'il vient de m'ôter la nationalité, ainsi qu'à une bonne partie de ma famille, je l'aime Robert. Parce qu'au moins, il est franc, il donne une définition claire nette et précise de ce que c'est d'être français. Il accorde même la nationalité à mes arrières-grands-parents Sacchetto qui étaient blancs et catholiques. Par contre, il la retire à mon aïeule juive baptisée sur son lit de mort pendant l'occupation.

Il règle même le problème corse : ils sont blancs et catholiques donc ils sont français ... Ce n'est pas beau ?

Et puis, surtout, je te dis, il me confirme dans ce que je pense depuis de nombreuses années et que j'avais tendance à oublier ces derniers temps. Il me fait renouer avec l'adolescente que j'étais il y a une vingtaine d'années :
Les notions de nation, de patrie, ne sont que des foutaises pour se faire la guerre et s'entretuer. Aujourd'hui, je rajouterais juste celle de religion. Avant d'être blanche, athée ou française, je ne suis qu'un être humain, une européenne, une terrienne.


Commentaires

  1. Robert sait peut-être ce qu'est être français. Mais il nous éclaire aussi énormément sur ce qu'est être c*n...
    Contente de te relire <3
    Et bien évidemment selon Robert je ne suis pas française et je m'en tape.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que oui, avec lui, on est bien éclairé-e-s sur les abysses de la connerie humaine !

      Franchement, si c'est être aussi con que lui, je préfère ne pas être française :)

      Moi aussi, je suis contente de revenir :D

      Supprimer
  2. Youhou.... je vais te mettre en lien sur mon propre article!!!

    RépondreSupprimer
  3. Une définition à conserver dans les annales - sacré Robert! N'empêche on peut le remercier car il t'a fait revenir plus vite que prévu et avec un article au top!
    Ca va devenir de plus en plus compliqué d'être français...
    Bises ma belle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça devient très compliqué cette affaire. Celui-là, comme dirait l'autre "Si on mettait les cons sur orbite, il n'aurait as fini de tourner" ...

      Merci pour le compliment.

      Bises et passe une bonne semaine

      Supprimer
  4. sans déconner qu'est ce qui faut pas entendre en 2016... moi non plus chui pas française ... mais pour sur je suis terrienne !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu te rends compte ? Entendre de telles inepties en 2016 ? C'est affolant ...

      A ce stade, je suis bien contente de n'être qu'une terrienne ;)

      Supprimer
  5. Robert Connard...et dire qu'il a été à la tête de rsf...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais que j'ai halluciné cet été en découvrant qu'il a fondé RSF ? J'en reviens toujours pas. Je n'ai pas de mots pour définir ce type ...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?