Je suis bien embêtée pour les prochaines élections

On va finir par croire que je suis une éternelle indécise, que je ne sais pas faire de choix par moi-même. Je suis en pleine période de doutes et de remises en question et ça me laisse un peu perplexe tout ça. Moi, si prompte à râler, gueuler. Moi, toujours droite dans mes bottes, je ne sais pas, je ne sais plus.

Vous me direz, j'ai encore sept mois pour me décider et trancher mais au rythme où vont les choses, ce n'est pas sûr que ça s'arrange d'ici là. Laissez moi vous conter les choses.



J'ai découvert les blogs il y a une dizaine d'années. A l'époque, une campagne présidentielle battait son plein et je m'enflammais, j'avais dit pour qui je voterais sur le blog que je tenais à l'époque. J'avais même eu des discussions animées avec mon père qui venait de décider qu'il n'irait plus voter, qu'il ne participerait plus à cette mascarade. Il était inconscient, à n'en point douter.

Il n'est pas allé voter. Le bismuth a gagné (c'était sûrement de la faute à mon père).

Cinq ans plus tard, on a remis ça avec de nouvelles présidentielles. Je tenais déjà ce blog et les plus anciennes se souviennent peut être encore de cette période. Je ne me suis pas autant enflammée mais j'ai souvenir d'une période très enrichissante et de débats, d'articles plus ou moins engagés. C'était le bon temps, je savais encore ce que j'allais faire : voter pour quelqu'un au premier tour et dégager le Bismuth au second. A l'époque, la gauche avait une chance d'être présente au second tour et j'étais encore traumatisée par mes premières présidentielles (en 2002).

La "gauche" a gagné et gouverne désormais depuis plus de quatre ans. Petit à petit, toutes mes illusions ont disparu. La crise économique et le chômage s'aggravent. Le pays est ensanglanté par des attentats. Et le gouvernement en place mène une politique loin des idéaux de la gauche, même si je lui reconnais quelques avancées sociétales (le mariage pour tous, l'ivg remboursé à 100 % et c'est à peu près tout).

Et petit à petit, mon envie de voter pour le seul parti de "gauche" qui ait un jour accédé au pouvoir et qui ne m'a jamais vraiment branchée a disparu. Y compris pour faire barrage. Petit à petit, je me suis ralliée aux idées de mon père. Comme beaucoup, j'ai rallié le camp des abstentionnistes : les élections ne sont qu'une mascarade. Je ne veux plus participer à cette mascarade. Le système doit exploser.

Ce n'est pas une décision que j'ai prise à la légère. Bien au contraire. Je connais les risques. Mais je l'ai prise.

Et c'est ainsi que, sciemment, je ne me suis pas déplacée aux territoriales de 2015 : aucun ne me faisait vibrer. Je ne voulais donner ma voix à aucun de ces guignols. Je ne l'ai donnée à personne. Personne.

Et ce sont les natios qui ont gagné (c'était sûrement de ma faute). Ils ne sont pas pires que leurs prédécesseurs. Ils ne sont pas mieux non plus.


Et ça m'a fait du bien. Et j'avais décidé d'en faire autant à toutes les prochaines élections. A la rigueur, j'envisageais de me déplacer et de mettre un bulletin blanc. Mais rien de plus. Faire barrage au FN ? Même plus envie : les voir tous espérer se retrouver face à la Dondon au second tour pour nous refaire le coup de Chirac en 2002 me file la gerbe.

Je les exècre tous. Qu'ils assument leurs fautes si la Dondon vient à passer. Tel est le fond de ma pensée.

Oui mais voilà, le Bismuth revient sur le devant de la scène. Il nous refait le coup de 2006 et celui de 2011 : occuper tant que faire se peut les médias. Faire parler de lui, encore et toujours. Il m'est insupportable. Il est corrompu jusqu'à la moelle, il est mis en examen et il ose briguer la présidence. Il fait taire les médias, alors qu'il n'est plus rien. Il a un discours empli de haine, il s'attaque aux principes de la démocratie encore plus que le FN. Il veut embastiller des gens sur simple présomption, se débarrasser des "arguties de la démocratie", mais il est le premier à en user et en abuser.

Bref, tout cela pour dire qu'il me sort tellement par les yeux que je ne veux pas prendre le risque de le revoir passer. A tel point qu'un jour, j'ai pensé que si on a le Bismuth face à la Dondon en mai 2017, je n'irai pas à la pêche ... Pourtant, je pense que mon opinion vis-à-vis de cette dernière et de son parti n'est pas à prouver et argumenter.

Et puis, et puis, l'autre jour, j'ai lu cet article : 6 (très) bonnes raisons pour les femmes de fuir le FN. On peut dire que ça m'a remis les idées en place.

Ou pas car depuis, je ne sais que faire. Je suis partagée entre ma résolution de ne plus voter, de ne plus participer à cette mascarade et ma haine pour le Bismuth.


Et toi, qu'en penses tu ? Arrives tu à te décider ou l'indécision te gagne ? Comment résous tu toutes ces contradictions ?

Commentaires

  1. clairement, on est bien dans la m....moi j'voterai bien pour aileza, mais faudrait qu'elle se présente ! et toi, tu prends quel ministère ? sinon, pour être sérieuse 2 minutes, les votes blancs, ils ne les mettent jamais dans les résultats !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais c'est pour avoir du temps pour bien préparer ma campagne que j'ai arrêté de bloguer :D

      Supprimer
    2. Maman délire : Ah, si Aileza se présente, je vote pour elle !!! Au moins, on rigolera :D Et je prends l'écologie, bien évidemment et toi ? Bon, sérieusement, pour les bulletins blancs, ils sont décomptés mais après regroupés avec les abstentions, c'est affligeant !

      Aileza : alors, si c'est pour préparer ta campagne, je comprends mieux ton arrêt du blog ;)

      Supprimer
  2. Je te comprends... Mais en 7 mois, les choses peuvent tellement changer (rappelle-toi en 2012, on croyait que DSK avait partie gagnée...)
    Tu feras au mieux avec tes convictions le moment venu ;)
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vrai, tant de choses peuvent changer en 7 mois ... On verra bien le moment venu !

      Je t'embrasse

      Supprimer
  3. Je ne sais pas encore si je vais voter ni pour qui, difficile de se faire un avis en étant si loin ! En ce moment, je me fait des cheveux blancs à l'approche des élections américaines. Ça me fait extrêmement peur, d'autant plus qu'il n'y aura encore une fois pas de surprise pour le Texas... Pour la France, je verrai en temps voulu, en espérant très fort ne pas se taper le duo perdant Trump - LePen :-(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'étonnes ! Et ce sur toute la ligne ... Ce ne doit pas être facile de se faire une opinion, de participer et donner son avis en vivant très loin, ça ne l'ai déjà pas en vivant en France ! Pour ce qui est des élections américaines, je te comprends aussi : ce n'est pas réjouissant du tout :(

      Supprimer
  4. Comme toi... je hais autant la Dondon que le Bismuth (c'est marrant, je l'appelle toujours "Bismuth" quand je parle de lui en plus) !!!

    Je sais déjà pour qui je voterai au 1e tour (pareil qu'en 2012), et au second tour, si on se retrouve avec un duel Dondon/Bismuth, je dessinerai une caricature de Bismuth avec écrit "Paul Bismuth casse-toi tu pues et marche à l'ombre". Et si c'est Lou Ravi de la crèche (Hollande)/Bismuth ou Lou Ravi de la crèche/Dondon, bah par dépit ça sera Lou Ravi de la crèche, mais la mort dans l'âme parce que je hais trop les deux autres !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'on est désormais nombreux à l'appeler Bismuth :D Ça lui va bien ;)

      Pour moi, c'est clair Dondon/Lou Ravi, je ne vais pas voter ; Bismuth/Lou Ravi, je peux encore voter (peut être ?) pour Lou Ravi. Mon problème principal étant Bismuth/Dondon ... je les hais trop tous les deux mais encore plus Bismuth !

      Supprimer
  5. (je précise que je ne préfère pas Dondon à Bismuth, juste il est plus facile à dessiner, et le dessin c'est uniquement pour faire un bulletin nul hein ^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, ce n'est pas une question de préférence mais de haine. Et j'espère que tu nous mettra le dessin du Bismuth :D

      Supprimer
  6. Je suis dans la même galère que toi même si j'ai opté pour l’abstentionnisme maintes fois depuis mon retour en France (pas le coeur à me poser des questions autres qu'existentielles!)
    Pourtant il va bien falloir faire un choix entre le pire et le moins pire. On va se soutenir hein?!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que nous sommes nombreux à être dans cette galère ! Finalement, j'envie mon père qui ne se déplace plus du tout ...

      Et t'inquiète pas : on se soutiendra !!!

      Supprimer
  7. J'en suis à peu près au même point... Aux régionales j'ai réussi à voter pour un petit parti qui n'avait aucune chance de passer mais dont le programme me plaisait : ça me semblait logique que ma voix leur revienne même si je savais que ça ne servait pas à grand chose voire que ça laissait de la place au FN (région PACA).
    Je ne pense pas devenir abstentionniste quoiqu'il arrive, par contre je ne me gênerai pas pour voter blanc. Si tous ceux qui sont lassés pouvaient faire ça, le message serait fort. Car même si ça ne compte pas comme des voix exprimées, elles sont décomptées et ça veut bien dire ce que ça veut dire ! Le système a besoin d'être profondément revu, et ce n'est pas avec ceux qui auront eu le nombre suffisant de signatures pour se présenter qu'on va y arriver. Clairement, ils ne méritent pas nos voix. De là à laisser le FN gagner je ne sais pas, je crains de regretter si le pays sombre vraiment dans le chaos...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as de la chance d'avoir trouvé un petit parti qui avait un programme intéressant ! Moi, je n'en ai pas trouvé en Corse :( Et au final, j'avais le choix entre la peste, le choléra et ébola ! Je n'ai pas réussi à me décider. Je connais trop bien le problème de PACA mais il y a un moment, il ne faut plus se laisser intimider par le vote utile et je pense que tu as très bien fait.

      Pour le vote blanc, oui, il veut dire quelque chose : on n'en a pas rien à faire mais on ne peut en désigner aucun. Dans l'absolu, je trouve que c'est parfait. Sauf que, sciemment, ils le mêlent aux abstentions pour se voiler la face et dire que nous ne votons plus, que nous n'en avons rien à faire. Bien au contraire !

      Pour ce qui est de laisser le FN gagner, ça me fait mal au cœur mais voyant que chaque fois, on ne fait que reculer pour mieux sauter le coup suivant, qu'ils n'en ont strictement rien à secouer, qu'ils ne se remettent pas en cause, que leurs discours sont parfois pires que ceux du FN, j'ai décidé de m'en laver les mains désormais. Je pense que même élus, ils n'arriveront pas à gouverner et que le système explosera. Après, je peux me tromper, on verra bien.

      Et comme le disait Aileza plus haut : on fera au mieux avec nos convictions dans 7 mois ...

      Supprimer
  8. Idem pour moi... C'est contre mes principes de ne pas voter, mais quand je vois les candidats qu'on a actuellement, ça fait franchement peur pour 2017...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que nous sommes de plus en plus nombreux dans ce cas ... Ils ne se remettent pas en question, la preuve, on va prendre les mêmes qu'en 2012 et on va recommencer !

      Supprimer
  9. Je suis hyper touchée par ton article pour deux raisons : la première c'est que j'ai tout récemment rédigé un article ou j'explique que j'ai décidé d’arrêter de voter (https://deepspiritfr.blogspot.fr/). La seconde c'est que mon papa se bat actuellement contre un sarcome et celui ci est en train de gagner le dernier round.
    Bref ton article est super intéressant et c'est super cool de pouvoir en parler librement et se poser les bonnes questions. L'important ce n'est pas tant le vote en lui même mais d'être en accord avec soi même.
    A très bientôt,


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, je suis désolée pour le sarkome, je viens de modifier mon article. C'est un terme que j'utilisais à l'époque où il a été élu pour le désigner :/ Je suis désolée pour ton papa.

      Pour en revenir au fond de mon article. Je ne pensais honnêtement pas recevoir un tel accueil. Et de voir que nous sommes nombreux à franchir le pas de ne plus voter, c'est très inquiétant sur l'état réel de notre pays ... Et de pouvoir en parler comme on en parle, sans animosité, c'est bien. Oui, l'important est de faire ce qu'il nous semble le mieux vis-à-vis de ce qu'on veut pour nous et notre pays. Et de le lire et de le dire, je regrette moins ce vote de 2002 ... Après, on verra ce que ça donnera !

      Je t'embrasse et à bientôt !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?