Les enfants les plus zens de la terre - Être mère #66

C'était un beau samedi de septembre, les enfants jouaient ensemble dans leurs chambre. Ayant décidé de relever un défi culinaire, de me lancer dans la Très Haute Gastronomie, j'étais concentrée sur la préparation de mon repas : des cordons bleus au babybel. J'avais pas mal galéré à entourer mes pseudos-fromages de tranches de jambon (le cochon n'avait peut être pas connu les antibiotiques mais il était mal découpé et les tranches faisaient des lambeaux) puis à paner le tout.

Bref, j'étais concentrée sur ma cuisine, à faire cuire comme il faut mes cordons-bleus quand soudain retentit un bruit strident.

Immédiatement, je demandais aux enfants de se calmer, de faire moins de bruit. Ils n'en eurent cure. Je n'ai clairement pas pris l'option "monstres pas bruyants" ; je me suis faite arnaquer pour le coup ! Je me dirige vers le pied de l'escalier pour leur intimer l'ordre, deux étages plus haut, de faire moins de bruit.

C'est là que je me rendis compte que mes adorables bambins n'étaient nullement fautifs dans le brouhaha soudain.

Il s'agissait de l'horreur qu'on nous a imposée de mettre dans toutes les maisons il y a à peu près deux ans ... Le détecteur de fumée. C'est à ce moment là que je me rendis compte que ma cuisine avait produit un certain smog dans la pièce du bas. Après avoir ouvert les fenêtres pour faire sortir la fumée, et constatant que ça ne suffisait pas à faire stopper l'autre allumé, je pris l'initiative de lui enlever les piles.

Pendant tout ce temps, les enfants étaient descendus voir ce qu'il se passait. Pourquoi il y avait tant de bruit en bas (ils ne sont donc pas sourds) (ça me rassure parce que des fois, j'ai des doutes). Je leur explique. Ils remontent jouer.

Quelques minutes plus tard, nous avons mangé nos cordons bleus. Ils n'étaient pas cramés, ni les pommes noisettes. Les enfants ont adoré et confirmé que c'était de la Très Haute Gastronomie !

Cet incident aurait pu en rester là et j'aurais très bien pu ne pas vous le conter s'il n'y avait pas eu une suite ... Deux semaines plus tard, je retrouvais le chemin de la cuisine pour cette fois, préparer un Osso-Bucco. J'étais concentrée à saisir ma viande quand un bruit strident retentit dans la maison. Je réagis aussitôt : 

"Batman, tu peux aller couper le sifflet à l'autre enquiquineur au détecteur de fumée ?"

Il s'exécuta et dit aux enfants "Ce n'est rien, c'est votre mère qui cuisine !".

Dois je préciser que Batgirl et Catboy n'avaient pas bronché et continué leurs jeux comme si de rien était ? En tout cas, je l'ai fait remarquer à leur père ... Nous n'avons pas des enfants plus stressés que ça, voire même plutôt cools.

C'était ma participation au Être Mère de Babidji

Commentaires

  1. Pourtant ça fait un sacré boucan cet engin!
    C'est un bon moyen de savoir que tu leur mijotes un bon repas...
    Bises ma belle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair que ça fait un sacré boucan !!! Mais le pire, c'est que mes plats étaient réussis :D

      Je t'embrasse

      Supprimer
  2. faut juste racheter une cocotte minute maintenant ...

    RépondreSupprimer
  3. ahhhhh nous ça a été la même avec le détecteur dont la pile était pourrie et qui se mettait en route seul (même pas l'excuse de ma cuisine) sauf que le nôtre est tellement puissant que tu cours le plus loin possible tellement ça te défonce les tympans ! en tous les cas j'adore la conclusion "c'est rien c'est maman qui cuisine" mdr !!! merci pour ta participation !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'horreur ce truc, ça fait mal aux oreilles et tu ne cherches pas d'où vient la fumée, juste à lui couper le sifflet !!! Même pas l'excuse du bon petit plat en train de mijoter ? L'arnaque ...

      Oui, j'ai beaucoup aimé le père qui conclue que je ne fais que cuisiner !!!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?