La brillantissime idée qui remet tout en place

Marine, je sais que tu vas être étonnée, mais, je voulais te dire un petit mot. Un tout petit mot : Merci. Du fond du cœur, Merci. Merci beaucoup, même ! Et encore, ce n'est pas assez fort "Merci" pour exprimer les sentiments qui bouleversent mon cœur depuis cet après midi mais j'ai une excuse : je n'ai pas l'habitude de te dire des mots gentils, de te remercier. Depuis que j'ai appris que, toi présidente, les enfants d'étrangers n'auraient plus accès à l'école, je saute de joie. Je me suis même cognée la tête au plafond, tellement j'exultais.
Ou alors, mieux, ils auront école mais pas au milieu des bons petits français. On ne se mélange pas beaucoup mais alors là, ce sera ségrégation quasi-totale. Comme à la belle époque d'Hitler avec les petits juifs.

Quelle brillantissime idée d'interdire l'accès à l'école de la République aux enfants de clandestins et de la faire payer aux enfants d'immigrés. Comme ce sont les familles les plus pauvres de notre beau pays, elles ne pourront plus mettre leurs enfants à l'école. Ils ne pourront donc plus apprendre à parler correctement français, à le lire et à l'écrire. Ils ne pourront plus non plus apprendre à compter. Et encore moins à connaître leurs droits et, surtout, leurs devoirs en tant que citoyens (de seconde zone) de ta douce France.

Ou alors, des personnes bien intentionnées leur apprendront, gratuitement, à lire, écrire. Mais dans ces cas, la France ne maîtrisera pas ces enseignements qui leur seront prodigués. Et apprendront-ils à lire et écrire le français. Apprendront-ils les valeurs de la République française ? Ou apprendront-ils autre chose ? Comme, par exemple une religion déformée par des fous furieux. Comme, par exemple aussi, la haine de ce pays qui ne veut pas d'eux.

On n'est pas à l'abri. 
Mais, honnêtement, tu t'en contre-fiches royalement Marine. A la limite, ça servira encore un peu plus, un peu mieux, ton intérêt : continuer à stigmatiser ces sales Estrangers qui ne veulent pas s'intégrer ... Tout comme tu te moques que ta proposition soit totalement anti-constitutionnelle, aille à l'encontre de nombreux traités internationaux que nous avons signé. Éteindre encore un peu plus, un peu mieux ce qu'il reste des Lumières, de ce qui faisait de mon beau pays le Pays des Droits de l'Homme.

Marine, tu vois, quand je lis ça, quand j'entends ça, je pense à ces millions de français qui sont issus, de près ou de loin de l'immigration. Je pense, aussi, à ma grand-mère qui était née en France, qui n'a pas vu son père pendant des années parce qu'il était prisonnier en Allemagne. Ma grand-mère, fille d'immigrés italiens qui, si des gens avaient agi comme toi il y a de cela 80 ans, n'aurait pas pu accéder à l'école française. Et j'ai mal pour elle. J'ai mal pour tous ces enfants que tu veux priver d'école.

Source
Alors, pour tout cela, Marine, Merci. Oui, Merci parce qu'en quelques mots tu m'as remis les idées en place. En ces quelques mots, tu m'as rappelé, durement mais surement, ce que vaut ton parti, malgré tous tes efforts pour le rendre plus acceptable, plus propre.

Merci Marine, du fond du cœur, merci.

Commentaires

  1. Bravo, tout est dit! Moi je pense à mon grand-père espagnol et je pense à mes enfants métisses. Le FN c'est la honte de la France.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup. C'est clair que ce parti est la honte de la France mais d'une manière générale, quand on voit à quel point ces partis et idées progressent partout dans le monde, c'est la honte de notre siècle.

      Supprimer
  2. Tu as raison.
    Mais au dela, je m'inquiete vraiment de voir que certains Francais sont si malheureux qu'ils en viennent a trouver ces propositions acceptables...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout à fait raison : c'est terriblement inquiétant de voir que certains en soient arrivés à trouver ce genre de propositions acceptables !!! J'imagine à peine ce que ça doit être quand on vit loin comme toi ...

      Supprimer
  3. J'ai du mal à imaginer qu'une personne humaine puisse dire quelque chose d'aussi cruel. On parle d'enfants bordel - l'avenir du monde. Ca me parait insensé qu'on interdise l'école aux enfants. Sans compter que la diversité culturelle est ce qui fait notre force et celle de nos enfants. Je crois que je n'ai rien entendu de plus absurde ces derniers temps (et pourtant en politique ils en disent des conneries!). Comme dit Maman Tout Terrain, le pire c'est qu'il y a des Français qui adhèrent à ça. Ca me donne envie de vomir ma belle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On arrive au comble de l'ignoble : s'attaquer aux enfants, à leur éducation et leur avenir !!! Ils en disent des conneries mais là, on atteint des sommets. Proposer ça, en France, en 2016, c'est complètement insensé !!! Et que des gens puissent y adhérer, c'est pour moi impensable ...

      Supprimer
  4. Eh bien on dirait que la surenchère ne faiblit pas. Surtout depuis qu'elle sait que le déjà bien-à-droite Fillon risque d'être son adversaire numéro 1. Alors elle tente de se démarquer dans l'abject.
    Sinon, ton article est top, tu as réussi à me faire rire. Je t'imaginais en train de te taper la tête au plafond :D
    Bises et bon week-end !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma pauvre Aileza, je sens qu'on va morfler dans les mois à venir ... Je n'ai pas envie de la voir et de la vivre cette campagne présidentielle, je la sens de moins en moins ...
      Je crains bien que je n'ai pas fini de me cogner la tête au plafond !!! Je vais avoir une de ces bosses au mois de mai, je ne t'explique même pas !!! Et toi, tu auras des crampes tellement tu riras à m'imaginer montée sur ressors ;)

      Allez, bises et bonne semaine <3

      Supprimer
  5. je ne peux oublier quel parti pourri représente cette femme... mais elle arrive encore à me surprendre... elle me confirme que le pire existe bien après le mauvais... #nausée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle a bien policé l'image du parti mais comme on dit : chassez le naturel, il revient au galop !!! Je n'ose même pas te souhaiter bon courage ...

      Supprimer
    2. pourtant ils va nous en falloir... à tous...

      Supprimer
    3. Je sais, je sais ... #Grossoupir

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?