Un prénom pour la vie

Je râle beaucoup, m'offusque facilement mais je suis quelqu'un d'assez réservé et il est très rare que je m'engatse directement avec les gens, surtout quand ce sont d'illustres inconnus. Et pourtant et pourtant, quand il s'agit de mes enfants, je ne réfléchis plus, toute mon éducation s'envole et je pars au quart de tour.

Il faut toujours se méfier d'une mère accompagnée de son petit. Toujours, quelle que soit l'espèce animale, y compris humaine ... Sachez-le.

C'est ainsi qu'il y a quelques années, sur la plage, j'ai eu une violente altercation avec un groupe de sombres idiots. Des imbéciles qui n'avaient rien trouvé de mieux que, depuis un long moment, de se gausser du prénom de ma fille. Mon enfant de 5 ans, qui jouait tranquillement et ne leur avait rien demandé. J'avais fini par voir rouge et j'étais partie en Live.

Depuis ce jour-là, je ne supporte plus qu'on se moque des prénoms. Rire d'un prénom, faire une liste des pires prénoms que l'on puisse donner à un enfant, je ne peux tout simplement pas. Ça me met mal à l'aise, ça m'agace, ça m'énerve, ça me choque. J'avoue qu'avant cet incident, je pouvais me moquer gentiment de certaines idées bizarres, dire que certains parents étaient inconscients. Aujourd'hui, non. J'admets que certains prénoms peuvent être étranges, que je ne les donnerais pas à un enfant mais je ne vais pas plus loin.

De quel droit se permet on de juger, de se moquer d'un prénom ?

Un prénom est patiemment choisi par les parents. Il peut être "classique", il peut être "original", il peut être "rare". On peut ne pas comprendre mais on ne peut pas juger. Parce que derrière, il y a une histoire. Parce que derrière, il y a une réflexion (parfois assez poussée comme ça a été le cas pour Catboy). Parce que derrière, il y a parfois, tout simplement, un coup de cœur.

L'autre jour encore, une personne que je connais a, devant moi, tiqué sur le prénom de Batgirl. Et alors, en quoi ça vous gène ? Ce n'est pas vous qui portez ce prénom ! Ce ne sont pas vos enfants ! Elle n'a aucun problème à l'école avec ses camarades vis-à-vis de son prénom à part que parfois, involontairement, il est très légèrement écorché. Mais c'est juste une maladresse de jeunes enfants. Batgirl a effectivement un prénom rare mais pas un prénom unique. J'ai eu l'idée de ce prénom il y a quelques années en l'entendant sur une autre enfant et j'ai simplement adoré. Depuis la naissance de Batgirl, j'ai déjà entendu parler d'autres petites filles baptisées comme elle, et ce dans un département où tout le monde connait la signification de ce prénom.

Et, sincèrement, je ne la vois pas s'appeler différemment. Aucun prénom ne lui irait aussi bien, aussi parfaitement.

Alors voilà, la prochaine fois que vous tiquerez sur un prénom. La prochaine fois que vous ricanerez sur un prénom parce qu'il vous parait étrange, rappelez vous d'une chose : un prénom, c'est pour la vie et il a forcément derrière lui une histoire que vous ne connaissez pas.

Source

Commentaires

  1. Je te comprends ...Ma grande a un prénom très original, rare, et on l'a écrit d'une manière encore plus originale.
    Mais (il y a un mais) je suis prof, et je te garantis que quand on a nos listes de classes en début d'année...il nous arrive de bien nous marrer (pour ne pas pleurer) car en effet c'est pour la vie alors pour certains ça ne va pas être de la tarte tous les jours (j'ai un souvenir ému d'une charmante gamine nommée Foune. Vas y toi, faire l'appel et crier "Foune" devant 30 collégiens en folie...). Sans parler hélas de ceux immédiatement catalogués "cassos tendance les Anges de la TV-réalité" ... tendance contre laquelle j'ai moi même lutté longtemps avant que l'expérience ne m'y fasse succomber également...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a des fois, c'est effectivement dur de ne pas réagir et se poser des questions ... J'avoue que là, j'ai du mal avec "Foune", entre ce que j'ai écrit et mes questions !!! Ce doit être effectivement très difficile lors de l'appel au collège ... On va gentiment dire qu'au moment du choix du prénom, et l'officier d’État civil non plus, d'ailleurs ils n'ont pas pensé à l'adolescence ;)
      Pour la question des prénoms catalogués "cassos", on va dire que le problème vient aussi de la société autour qui catalogue, si collectivement on était un peu plus intelligents, ce ne serait pas si mal !

      Supprimer
  2. Tu as raison ma belle. Pour ma part je trouve certains prénoms originaux, trop à mon goût. Mais je ne me permettrais pas de rire du prénom d'un enfant.
    Après il y a des parents qui ne gâtent pas leurs enfants non plus...Entre le traditionnel et l'original, il y a le grotesque (mais bon en effet ça ne nous regarde pas)
    Il y a quelques années une de mes amies à eu une nièce que les parents ont nommé Cassiopée. Sur le coup on s'est demandé où ils avaient pu dénicher ce prénom et comment l'enfant allait pouvoir le porter toute sa vie, aujourd'hui on se rend compte que ce prénom lui va à merveille! Il était tout simplement fait pour elle!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est sûr, on peut avoir du mal avec le prénom, l'idée de base (comme l'exemple donné par PetitDiable) mais après en rire, devant l'enfant ou devant les parents, non.

      Je trouve Cassiopée très joli comme prénom, doux. Si en plus, ça lui va à merveille, c'est parfait ;)

      Supprimer
  3. Je suis tout à fait d'accord avec toi et, si on poursuit la reflexion, on peut même se dire que derrière chaque choix de vie (parcours professionnel ou personnel) il y a une raison propre à chaque personne, avec un vécu particulier. Je fais très attention à cela maintenant, je juge le moins possible afin de ne blesser personne. Ce n'est pas encore parfait, car il est bien plus facile de juger que d'accepter, mais j'y travaille !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très difficile de ne pas juger, surtout pour éviter de blesser. Je dirais que c'est un combat de tous les jours contre soi-même car, comme tu le dis : c'est beaucoup plus facile de juger que d'accepter ! Bon courage <3

      Supprimer
  4. Donner un prénom à un enfant, c'est lui faire un cadeau pour la vie. Du moins, c'est comme cela que je le conçois.
    Se moquer du prénom c'est donc remettre en cause l'amour qu'on porte à cet enfant. C'est extrêmement blessant.
    Mais je dois être honnête, il m'arrive de rire sous cape lorsque j'entends les nouveaux prénoms qui ont l'air d'avoir été inventés, genre Kazoyan ou Kendrane. J'exagère bien évidemment et je ne me permets pas de juger, pour autant, je ne peux m'empêcher de trouver cela ridicule.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu résumes très bien la chose : se moquer du prénom donné à un enfant, c'est remettre en cause l'amour qui lui est donné. C'est une chose extrêmement blessante.

      Je serai honnête avec toi : je pense qu'on ne doit pas se moquer mais des fois, il est très difficile de ne pas avoir le sourire ou un gros point d'interrogation au-dessus de la tête ...

      Supprimer
  5. Je suis partagée... Je trouve le prénom de ta fille sublime et me rappelle en plus des souvenirs d'enfance. Après, il y a des prénoms qui vraiment me perturbe. J'ai eu des enfants au centre de loisir qui s'appelait Solière (les enfants l'appelait soupière ou soulier), Ruby (les enfants l'appelait diamant) et je passe sur Appocalypse qui a été refusé au papa qui inscrivait sa fille à l'état civile devant un pote qui venait inscrire sa propre fille. Je ne te parle pas de Passy, Djoni, Sephora et Ariel (frère et soeur...), et autre Scandra que j'ai pu croiser. Alors je ne me moque jamais parce qu'en effet il peut y avoir des raisons familiales mais parfois, je pense quand même que certains parents ne pensent pas que les enfants grandissent et que ça va être dur à porter...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'il y a de ça : on donne un prénom à un bébé et on n'imagine pas que le bébé va devenir adulte.

      Pour Batgirl, on n'a pas trop réfléchi : le prénom était là, je l'avais déjà vu porté par une autre enfant et ça allait et comme je le dis souvent, c'était un coup de foudre. Pour Catboy, qui pourtant a un prénom beaucoup plus courant et que nous avions vu aussi porté par ailleurs (et pour cause), on a plus réfléchi. Et on a pesé (surtout moi, d'ailleurs) le pour et le contre des autres prénoms et j'ai réfléchi aux sonorités avec le nom de famille mais aussi à ce que les prénoms pourraient donner sur ... un adulte. Ce qui a fait d'ailleurs valider son prénom actuel et je ne le verrais pas s'appeler différemment non plus !

      Pour les exemples que tu donnes, tu vois, Solière et Ruby ne me choquent pas et je n'aurais pas pensé aux déformations pratiquées par les autres mômes mais ils ont de l’imagination, c'est vrai.
      Après, voilà, on donne un prénom qu'on trouve joli, avec des histoires personnelles derrière, et peut être effectivement ne pèsent ils pas tous les aspects de la question.

      Supprimer
  6. Que ce soit pour le prénom, le choix des vêtements ou de l'éducation, le tout est de savoir faire la part des choses entre la liberté des parents (là où il ne faut pas juger) et l’intérêt de l'enfant.
    Autrement dit, à quel moment il faut se taire parce qu'on n'a pas le droit de juger, et à quel moment il faut l'ouvrir parce qu'on estime que l'enfant peut en pâtir.
    Et bien c'est une question très difficile, je trouve. Concernant le prénom, l'officier de l'état civil qui l'enregistre a le droit de refuser, s'il estime que le prénom portera préjudice à l'enfant. Donc j'estime que "le boulot a été fait", et je ne porte de jugement contre aucun prénom.

    Mais pour le reste? Est ce que je dois dire quelque chose si je trouve que certains principes d'éducation marginalisent l'enfant? La limite entre le non-jugement et la non assistance à mineur en difficulté ?
    Oui, je sais, je m'éloigne un peu du sujet... mais voilà. Entre jugement et indifférence... pas simple.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien l'idée d'élargir la question : où doit-on se permettre d'intervenir ? A partir de quel moment ? C'est intéressant et c'est effectivement difficile à dire parce qu'en effet il en va de l'intérêt de l'enfant.

      Supprimer
  7. Mes parents ont tiqué quand la poulette est née et qu'ils ont découvert son prénom... Un prénom assez rare mais pas inconnu... Beaucoup de gens le trouvent beau, elle le porte bien... Mais j'ai eu le même genre de réaction avec le compagnon de ma belle-mère qui fasait semblant de ne pas savoir le prononcer, qui a dit haut et fort qu'il allait appeler ma fille autrement, etc. J'ai réagi très violemment et mon compagnon aussi ! Après, parfois, il m'arrive de trouver certains prénoms bizarres mais jamais je ne me moquerais ou ne ferais de remarques à l'enfnat ou aux parents... ce ne sont pas mes affaires...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mes parents aussi ont tiqué devant le prénom de ma fille, ils ont d'ailleurs eu du mal à l'appeler par son prénom parce qu'ils en connaissent la signification. Aujourd'hui, c'est derrière nous.
      Je crois que vous avez eu raison ton compagnon et toi de réagir violemment vis-à-vis du compagnon de ta belle-mère : de quel droit se permettait il de faire ça ?

      Pour les prénoms que l'on trouve bizarres et notre réaction, je pense qu'elle est désormais aussi dictée par notre vécu justement en tant que parents d'enfants au prénom rare ...

      Supprimer
  8. Figure-toi que quasiment personne ne prononce correctement le nom de Cosminou du premier coup. A la maternité, c'en était devenu comique. Quand un nouvel interlocuteur se présentait on se demandait ce qu'il allait encore inventer. Bref, avec ma moitié on a décidé d'être philosophe et on s'est dit que ça lui ferait un filtre à c*n, ceux qui prononce bien et les autres :D
    Sinon, je comprends ta colère par rapport au prénom de ta fille, je crois que je pourrais aussi péter un câble dans ce genre de situation. En outre tout ce qui est moqueries en tout genre me défrise carrément...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez raison : ça lui fera un filtre à c*ns pour plus tard ;) C'est quand même pas compliqué de s'appliquer !!! Moi, le "souci" de Batgirl pour la prononciation c'est que son prénom est très proche phonétiquement d'un nom commun mais ce n'est pas bien grave et elle ne s'en offusque pas.

      Par contre, les gens qui le tournent en ridicule, qui jouent les étonnés, oui, ça me défrise !

      Supprimer
  9. Je reste un peu a l'ecart de ces considerations, ayant quitte la France depuis longtemps... Ici en Thailande (et precedemment en Chine), certaines personnes tendent a choisir des noms communs, comme prenoms. Rien que sur les classes de mes enfants, il y a Lemon, Latte, Ocean, Sky, Great, Burger. Mais finalement l'environnement est tellement cosmopolite qu'on rigole pas trop des prenoms des enfants des autres. (D'ailleurs les autres rigolent pas du tout des noms de mes enfants tellement ils galerent a prononcer les "R" francais qu'il y a dedans, hihihi)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, ça aide grandement à relativiser ce genre d'environnement cosmopolite ! C'est juste super :)

      Supprimer
  10. c'est bizarre... parce que je suis d'accord avec toi... pourtant, c'est plus fort que moi... certains prénoms me font sourire... pire, je n'en supporte pas certains... ce ne sont pas les prénoms étranges qui me dérangent. Avec le prénom non-choisi-mais-choisi d'être gardé de ma fille, on se pose là... il interpelle tout le monde (pas encore de moquerie)... mais certains prénoms ont cet effet violent de me faire tourner les talons (je caricature, mais c'est pour bien montrer l'a priori qu'ils provoquent)... je sais... c'est pas bien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a des fois, où effectivement c'est plus fort que nous. As tu essayé de te demander pourquoi tu réagis comme ça ?
      Pour ta fille, c'est différent, je pense. Il y a toute une histoire derrière qu'il ne faut pas oublier non plus. J'ai un collègue qui a adopté une petite malienne il y a quelques temps, comme vous, ils ont choisi de conserver son prénom, je crois que c'est la base.

      Supprimer
    2. la base je ne sais pas. le garder signifie quelque chose... lui donner un prénom qu'on a choisi et investi aussi. D'après les psy à qui j'ai posé la question, changer le prénom peut être positif aussi... tout dépend aussi de l'âge de l'enfant! Un enfant appelé pendant 3 ou 4 (ou plus) ans par un prénom, changer peut créer un choc... bref. :)
      Les prénoms le font rire ou bondir parce que ce sont ceux que je donneraient à mes animaux... ou parce qu'ils représentent pour moi des clichés ambulants... type (je ne vais pas me faire que des amis) Kevin. nous sommes bien d'accord que mes moqueries sont infondées! :)

      Supprimer
    3. Oui, je comprends ce que tu veux dire. L'adoption est un tel cheminement, un tel bouleversement pour l'enfant comme pour les parents ... Ce n'est pas toujours évident. Elle est arrivée dans votre famille à quel âge ? La fille de mon collègue avait un peu plus de 3 ans.

      Après, comme tout le monde (et je le dis dans l'article), j'ai moi aussi des prénoms qui me bouleversent dans mes schémas. Mais j'essaie, tant que faire se peut (surtout depuis que j'ai eu des problèmes pour celui de ma fille) de ne rien en laisser paraître.

      Supprimer
  11. Il y a eu aussi des enfants qui ont demandé à changer de prénom... ou des plus grands pour qui le changement n'a posé aucun souci. c'est vraiment au cas par cas. La louloute est arrivée à 13 mois. On a voulu changer... mais les conditions de l'époque étaient particulières... à cause du tremblement de terre, on nous a expliqué tout à coup que les adoptions seraient simples et non plénières... du coup, on a continué à l'appeler par son prénom de naissance... et puis on a eu sans aucun souci l'adoption plénière... on a été tellement surpris que lorsque le même jour on nous a demandé pour le prénom... on n'a pas su quoi répondre.... et on a gardé le même... c'est après que j'en ai parlé à des psys... parce qu'on voulait vraiment changer... mais j'ai compris que dans notre cas, c'était plus pour nous faire plaisir... donc on est resté sur son prénom... unique en son genre... et qu'elle porte très bien, étant elle même unique. ;)

    J'essaye aussi de ne rien laisser paraitre quand ça me titille... c'est blesser gratuitement... mais bon... puis j'avoue que mon chien porte un nom de héros de film humain... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment un monde que je ne connais pas l'adoption. Mais comme tout ce qui touche à l'humain : on ne peut faire de généralité et c'est au cas par cas. Finalement, à priori, vous avez bien fait de conserver son premier prénom s'il lui va à merveille ;)

      Sinon, quelle idée de donner à son chien un prénom de héros humain ???

      Supprimer
  12. il le valait bien... nous l'avons trouvé... très faible... maigreur mobide... on a voulu que la force soit avec lui... un seul prénom s'imposait... Anakin (Scoop) ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet ! et je comprends mieux le reste ;)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?